Lorenzo veut faire durer la course au titre jusqu’à Valence

Jorge Lorenzo a bien conscience que son déficit de 18 points au championnat pourrait le priver du titre dès la semaine prochaine. Mais l’Espagnol ne baisse pas les bras : il veut multiplier les victoires et retarder l’échéance autant que possible.

"Il s’est passé beaucoup de choses cette année. On aborde maintenant les trois dernières manches du championnat et je dois gagner beaucoup de courses si je veux récupérer des points et avoir une chance de devenir Champion du Monde à Valence. C’est mon objectif à l’heure actuelle," annonce-t-il.

Pour parvenir à ses fins, Lorenzo affirme – comme Valentino Rossi – qu’il ne perd pas de temps dans les calculs : "On ne se concentre pas juste sur les résultats, on se concentre sur le fait de continuer à travailler sur la moto, les réglages et mon pilotage de la même façon qu’on l’a fait dernièrement. Si on continue comme ça, je serai rapide et régulier. C’est le but que l’on suivra dès demain."

Quelle météo à Phillip Island?

C’est en Australie que les prétendants au titre s’affrontent cette semaine, sur un circuit adoré de tous. "C’est probablement la piste la plus merveilleuse du calendrier," estime le pilote majorquin. "L’endroit en lui-même est magnifique. La piste, c’est génial d’y piloter quand il y a du soleil, qu’il n’y a pas de vent et qu’il ne pleut pas : ce sont les conditions parfaites pour courir dans ce magnifique endroit. Accélérateur à fond et glissades dans de beaux virages… Simplement prendre du plaisir."

Un endroit magnifique… par beau temps, donc! Car Jorge Lorenzo ne craint rien de plus que la météo en cette fin de saison. A trois reprises déjà, il a en effet vu la pluie arriver le dimanche et gâcher ses chances alors qu’il avait dominé les deux premières journées sur le sec.

"Je ne veux pas trop y penser parce que ça ne va pas m’aider à obtenir de meilleurs résultats," balaye-t-il. "Je veux juste penser à l’avenir. Maintenant, on espère avoir trois bonnes courses, avec une belle météo, sur de belles pistes et avec de bonnes sensations sur la moto."

"Phillip Island, c'est particulier. Il fait toujours très froid, il y a du vent, il peut aussi pleuvoir. Mais je suis en confiance plus ou moins pour toutes les conditions," indiquait-il déjà à Motegi, après s’être montré rapide sur piste mouillé et n’avoir été piégé que par l’usure de son pneu avant. Et Lorenzo de suggérer : "Peut-être que sur les prochaines courses la chance peut changer pour nous, c'est possible. On verra bien!"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview
Tags phillip island