Lorenzo victime de problèmes électroniques samedi

partages
commentaires
Lorenzo victime de problèmes électroniques samedi
Par : Léna Buffa
18 mars 2018 à 14:52

Le pilote Ducati est convaincu que son rythme vaut mieux que sa neuvième place sur la grille de départ.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Jorge Lorenzo prendra le départ de la première course de la saison depuis l'extérieur de la troisième ligne, auteur du neuvième temps des qualifications à un petit dixième de la référence qui avait valeur de place en deuxième ligne, dans un classement toujours très compact.

Un moindre mal pour l'Espagnol, dont la journée de qualifications a connu plusieurs accrocs, notamment un problème qui l'a forcé à disputer la Q2 avec une machine qui n'avait pas ses faveurs. "Je ne l'aimais pas tellement, elle était très différente", indiquait-il, sa moto principale ayant été écartée à cause de problèmes électroniques.

"Nous sommes meilleurs que la position que j'occupe dans le classement. Nous avons eu beaucoup de problèmes électroniques et cela nous a empêchés de travailler avec continuité, car nous avons dû passer d'une moto à l'autre et ce n'est pas bon pour le pilote. C'est en partie à cause de ça que nous avons été pénalisés dans la Q2", explique-t-il.

Lorenzo est conforté par sa performance lors des EL4, une demi-heure d'essais qui se déroulait hier à un horaire fiable dans l'optique de la course, bien qu'il ait là aussi perdu un temps précieux pour des soucis techniques. "En EL4, je crois que j'ai eu le rythme le plus régulier, peut-être pas le plus rapide sur un tour mais j'ai fait trois tours très rapides à la fin de la séance. On manque un peu d'explosivité sur un tour et le problème électronique a diminué fortement notre potentiel en qualifications."

"Les autres ont été très rapides, mais j'insiste sur le fait que nous sommes meilleurs en termes de rythme que ce que dit cette position sur la grille", prévient le pilote Ducati, qui sait donc le défi qui l'attend en course : "Il va falloir bien partir, remonter, récupérer des places et essayer de se porter dans le groupe de tête."

Le Majorquin indiquait samedi que sa moto tendait trop au wheelie et qu'il ne parvenait pas à exploiter la pleine puissance de la GP18 à l'accélération. Pour autant, il ne souhaite pas utiliser le carénage aérodynamique, qu'il a préféré remiser au placard depuis sa prise en main de la GP18. "Pour le moment, la moto 2018 a un [mauvais] comportement en milieu de virage avec les 'ailerons' et on a besoin de plus de temps pour comprendre ce qui se passe", indique-t-il.

Il espérait pouvoir travailler au warm-up sur la réduction du wheelie, estimant avoir "une dernière carte à jouer" dans cette ultime séance de préparation, qui se déroulait en début d'après-midi. "Je pense que les réglages ne sont pas mauvais, mis à part le wheelie. Nous sommes bons en ce qui concerne le rythme", insiste-t-il.

Prochain article MotoGP
Dovizioso : Le contrat ? "On en reparle après le Qatar !"

Article précédent

Dovizioso : Le contrat ? "On en reparle après le Qatar !"

Article suivant

Viñales : "J'ai l'impression d'avoir perdu trois mois"

Viñales : "J'ai l'impression d'avoir perdu trois mois"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Qualifications
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions