Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"

Le pilote espagnol a donné un grand coup de pied dans l'ordre établi en dominant deux courses alors qu'il était déjà en train de payer son manque de réussite avec Ducati.

Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"
Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Le MotoGP a une nouvelle fois prouvé que rien n'était écrit d'avance, alors que les deux dernières courses ont vu Jorge Lorenzo littéralement renaître en remportant deux victoires sur lesquelles bien peu auraient misé, entrecoupées par ailleurs par l'annonce de son passage surprise chez Honda. En deux semaines, le Majorquin a frappé très fort, autant sur la piste qu'en dehors.

"Nous, êtres humains, nous habituons très facilement aux bonnes choses. Ça n'est pas très bien, parce qu'il faut apprécier ces émotions, mais je ne peux pas dire que je ne suis pas très, très heureux de remporter deux victoires d'affilée avec Ducati", commentait un Jorge Lorenzo aux anges, dimanche, au micro de BT Sport.

Et il l'a savourée, cette victoire. Le sourire vissé aux lèvres, le Majorquin a longtemps profité de son heure de gloire, ne boudant pas son plaisir face aux visages encore incrédules qu'il pouvait croiser. Lui n'est plus surpris, tellement il est convaincu d'avoir passé le cap tant attendu avec la GP18 et d'avoir ainsi retrouvé la capacité d'exprimer un talent dans lequel il n'a jamais douté. "Il est sûr que deux victoires avec Ducati, il y a deux mois c'était quasiment impossible. Maintenant c'est arrivé et, surtout, en ce moment on a un package incroyable", observe-t-il, estimant qu'il dispose de la Ducati la plus complète de l'Histoire.

Fier de sa renaissance, que répond-il à ceux qui ont douté ? "C'est juste la nature humaine. On croit dans le présent et quand le présent est mauvais, on parle trop tôt, n'est-ce pas ? Il faut avoir plus de mémoire et comprendre tout ce que j'ai fait durant toutes ces années en Championnat du monde. Seize ans dans le Championnat du monde et je suis toujours revenu. J'espère que la prochaine fois que je vivrai un mauvais moment, ils s'en souviendront."

Le coup est d'autant plus magistral que Lorenzo relance sa carrière – et le championnat ! – à l'heure où le divorce avec Ducati est consommé. Claudio Domenicali a de quoi s'en mordre les doigts, mais le pilote, lui, ne veut pas afficher la moindre amertume, pleinement concentré sur le présent tout en sachant que son avenir est assuré et promet, lui aussi, de ne pas manquer d'adrénaline.

"Ce que j'ai appris de ces 25 dernières années, […] c'est que vous ne pouvez pas changer le passé. Il y a quelques semaines, j'étais triste de quitter une grande équipe, une famille comme Ducati, qui m'a toujours bien traité. Quitter un défi si difficile pour moi – l'idée de me battre pour un titre avec Ducati était incroyable – et de ne pas finir le travail – ou en tout cas ça a l'air très difficile cette année –, c'est triste. La décision est prise, l'avenir s'annonce brillant, et j'aurai une moto compétitive avec ce gars [Márquez, ndlr], donc on verra comment ça va se passer."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Article précédent

Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Article suivant

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021