Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"

Le pilote espagnol a donné un grand coup de pied dans l'ordre établi en dominant deux courses alors qu'il était déjà en train de payer son manque de réussite avec Ducati.

Lorenzo au sommet : "Il y a deux mois, c'était quasiment impossible"
Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Podium : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Le MotoGP a une nouvelle fois prouvé que rien n'était écrit d'avance, alors que les deux dernières courses ont vu Jorge Lorenzo littéralement renaître en remportant deux victoires sur lesquelles bien peu auraient misé, entrecoupées par ailleurs par l'annonce de son passage surprise chez Honda. En deux semaines, le Majorquin a frappé très fort, autant sur la piste qu'en dehors.

"Nous, êtres humains, nous habituons très facilement aux bonnes choses. Ça n'est pas très bien, parce qu'il faut apprécier ces émotions, mais je ne peux pas dire que je ne suis pas très, très heureux de remporter deux victoires d'affilée avec Ducati", commentait un Jorge Lorenzo aux anges, dimanche, au micro de BT Sport.

Et il l'a savourée, cette victoire. Le sourire vissé aux lèvres, le Majorquin a longtemps profité de son heure de gloire, ne boudant pas son plaisir face aux visages encore incrédules qu'il pouvait croiser. Lui n'est plus surpris, tellement il est convaincu d'avoir passé le cap tant attendu avec la GP18 et d'avoir ainsi retrouvé la capacité d'exprimer un talent dans lequel il n'a jamais douté. "Il est sûr que deux victoires avec Ducati, il y a deux mois c'était quasiment impossible. Maintenant c'est arrivé et, surtout, en ce moment on a un package incroyable", observe-t-il, estimant qu'il dispose de la Ducati la plus complète de l'Histoire.

Fier de sa renaissance, que répond-il à ceux qui ont douté ? "C'est juste la nature humaine. On croit dans le présent et quand le présent est mauvais, on parle trop tôt, n'est-ce pas ? Il faut avoir plus de mémoire et comprendre tout ce que j'ai fait durant toutes ces années en Championnat du monde. Seize ans dans le Championnat du monde et je suis toujours revenu. J'espère que la prochaine fois que je vivrai un mauvais moment, ils s'en souviendront."

Le coup est d'autant plus magistral que Lorenzo relance sa carrière – et le championnat ! – à l'heure où le divorce avec Ducati est consommé. Claudio Domenicali a de quoi s'en mordre les doigts, mais le pilote, lui, ne veut pas afficher la moindre amertume, pleinement concentré sur le présent tout en sachant que son avenir est assuré et promet, lui aussi, de ne pas manquer d'adrénaline.

"Ce que j'ai appris de ces 25 dernières années, […] c'est que vous ne pouvez pas changer le passé. Il y a quelques semaines, j'étais triste de quitter une grande équipe, une famille comme Ducati, qui m'a toujours bien traité. Quitter un défi si difficile pour moi – l'idée de me battre pour un titre avec Ducati était incroyable – et de ne pas finir le travail – ou en tout cas ça a l'air très difficile cette année –, c'est triste. La décision est prise, l'avenir s'annonce brillant, et j'aurai une moto compétitive avec ce gars [Márquez, ndlr], donc on verra comment ça va se passer."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"
Article précédent

Morbidelli : "Je suis tombé comme si j'étais passé sur de la glace"

Article suivant

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers

GP de Catalogne : le point sur les duels entre équipiers
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021