Lorenzo essaye de voir le positif après une première course galère

partages
commentaires
Lorenzo essaye de voir le positif après une première course galère
Par : Willy Zinck
26 mars 2017 à 22:49

Le pilote espagnol a souffert mille maux en course pour finalement terminer en dehors du top 10. Un résultat qui n'est clairement pas à la hauteur de ses espérances et de ses objectifs chez Ducati.

Jorge Lorenzo, Ducati Team; Danilo Petrucci, Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Gabarrini, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team; Tito Rabat, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

À l'inverse d'un Maverick Viñales chez Yamaha, la première course de Jorge Lorenzo sous ses nouvelles couleurs, celles de Ducati, n'aura pas apporté le succès escompté. Loin de là. Le pilote espagnol n'a pu faire mieux que la 11e place au drapeau à damier, mais il a surtout bu la tasse par rapport à son coéquipier Andrea Dovizioso, passé tout près de la victoire.

Contraint de s'élancer depuis le 12e créneau sur la grille, la faute à un classement déterminé par les temps combinés des trois séances d'essais libres, le Majorquin a pourtant pris un bon départ qui l'a placé aux côtés de son ancien coéquipier Valentino Rossi

Mais la course avançant et les pneus se détériorant, l'Espagnol n'a pas pu soutenir la comparaison sur toute la durée de la course et est retombé dans l'anonymat du peloton. "C'est décevant, bien sûr", a concédé le triple Champion du monde après la course. "Je n'étais pas dans une bonne position sur la grille. Avec toute cette pluie au Qatar, ce n'étaient pas des conditions idéales pour faire mes débuts [avec Ducati]. J'ai repris deux ou trois positions, et j'étais derrière Dani Pedrosa et Valentino [Rossi], mais je n'ai pas pu rester avec eux à partir de la mi-course. Je n'ai pas pu suivre leur rythme. Avec le pneu arrière qui commençait à se dégrader, j'étais incapable de rester dans les 1'56."

Tout le contraire en somme de son coéquipier, qui a poursuivi sur sa dynamique des essais de pré-saison ici à Losail, pour tenter de faire un coup et contester la victoire aux favoris du plateau, et notamment à Maverick Viñales.

L'expérience de Dovizioso

Andrea Dovizioso fait ainsi office d'exemple à suivre pour Lorenzo, qui ne pensait sans doute pas se faire dicter sa loi par l'Italien en ce début de saison. Beau joueur, l'ex-pilote Yamaha reconnaît les mérites de son coéquipier. "C'est un gars très intelligent. Il reste concentré. Il ne fait pas d'erreur dans des conditions difficiles. Il a tiré le maximum de la moto tout le week-end, et cela m'a surpris qu'il lutte pour la victoire avec Viñales", a ainsi reconnu le numéro 99, avant de souligner l'importance de l'expérience du transalpin dans la bonne gestion de sa Desmosedici. "Il a beaucoup plus d'expérience, en particulier avec les pneus usés. Lorsque ceux-ci commencent à se dégrader, il arrive à bien mieux piloter, par exemple en faisant bon usage du frein arrière, alors que moi je perds tellement de performance..."

Lorenzo a donc encore beaucoup de pain sur la planche s'il veut renouer avec son niveau de compétitivité d'un passé pas si lointain. Pour le moment, le vainqueur du dernier Grand Prix de la saison 2016 ne peut que se contenter des miettes laissées par la concurrence et son coéquipier. "Pour l'instant, je ne suis pas prêt à faire quelque chose de gros. Le départ a été bon, nous avons fini la course, nous ramenons cinq points. Certains pilotes qui étaient plus rapides que nous ont chuté. Pas de blessure, pas d'accident, ce sont les points positifs."

Pour redresser la barre rapidement, Lorenzo compte donc sur les essais privés qu'organisera bientôt Ducati à Jerez. Un mince lueur d'espoir pour l'Ibère, pour qui il semble déjà très difficile de jouer la victoire cette saison. "Nous avons encore un test à Jerez, et à coup sûr nous allons nous améliorer en essayant de nouvelles choses, et peu à peu nous allons comprendre la façon d'être rapide dans toutes les conditions."

Polo 99 Jorge Lorenzo

Polo 99 Jorge Lorenzo, en vente sur Motorstore. com
Article suivant
Márquez : "Avec le pneu dur, j'aurais été capable de viser la victoire"

Article précédent

Márquez : "Avec le pneu dur, j'aurais été capable de viser la victoire"

Article suivant

Dovizioso : Le "pari" du pneu tendre, la seule option face à Viñales

Dovizioso : Le "pari" du pneu tendre, la seule option face à Viñales
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions