Loris Baz décroche son meilleur résultat MotoGP sur le GP de France

Loris Baz décroche son meilleur résultat MotoGP sur le GP de France
Loris Baz, Forward Racing
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP et Loris Baz, Forward Racing Yamaha
La Yamaha Forward Racing de Loris Baz
Loris Baz, Forward Racing
Départ : Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing mène
Loris Baz, Forward Racing

L.B., Le Mans - Pour son premier Grand Prix de France, Loris Baz s'en sort avec les honneurs d'une belle douzième place, son meilleur résultat à ce jour en MotoGP.

Baz et son équipe Forward Racing avaient prévu pour l'occasion une livrée exceptionnelle et c'est tout de bleu-blanc-rouge vêtu qu'il a mené sa course tambour battant. Si le patron de son équipe avait annoncé, au moment de la dévoiler à la presse samedi soir, que cette belle moto tricolore lui permettrait de gagner 4 dixièmes en course, la boutade n'était pas si dénuée de sens : Baz a en effet enregistré en course un meilleur temps plus rapide d'une demi-seconde par rapport à son chrono de qualifications!

Vingt-deuxième en grille, le Haut-Savoyard avait déjà gagné cinq places au terme du premier tour et trois de plus dans la boucle suivante. Adepte des excellentes entames de course, il a une nouvelle fois fait parler son expérience de la confrontation directe pour rapidement se porter parmi les premiers de la catégorie Open dans laquelle il se bat.

Le dernier écueil, c'était les Honda pilotées par Nicky Hayden (Aspar) et Jack Miller (LCR), solidement installées aux deux premières places de la catégorie pendant la course mancelle. Rien à faire pour Baz, malgré les progrès réalisés tout au long du week-end, le chrono parlait clairement en faveur des Honda face à sa Yamaha Forward.

Néanmoins, les faits de course lui permettront de grimper peu à peu dans le classement général et la chute de l'Australien de s'installer à la deuxième place Open dans la hiérarchie sarthoise. Le meilleur résultat qu'il ait obtenu à ce jour dans la catégorie reine des Grands Prix, dans laquelle il évolue depuis seulement deux mois.

"Une excellente journée! J'ai pu afficher un très bon rythme et signer sur ces 28 tours des temps que je n'arrivais pas à faire sur un tour [samedi]. Il n'y a vraiment que du positif à retenir aujourd'hui," estime Loris Baz.

"J'ai gagné beaucoup de places dans le premier tour, ce qui m'a placé là où je voulais être, en bagarre pour les points. Les changements opérés pour le warm-up et pour la course étaient positifs. J'ai réussi à garder un bon rythme jusqu'à la fin et je décroche mon meilleur résultat avec la douzième place, la deuxième en Open. Cela me vaut de bons points pour le Championnat, je suis donc vraiment content ce soir."

C'était cool de voir mon nom au sommet de la feuille des temps et de terminer une première séance en tête!

Loris Baz

Avant d'en arriver là, Loris Baz a contribué à réchauffer les tribunes du Mans en signant samedi, pour la première fois, le meilleur temps d'une séance d'essais libres, marquée par une averse. "Je suis sorti pour prendre du plaisir dans ces conditions que j'apprécie. Je me suis maintenu dans le top 10 pendant la majeure partie de la séance et j'ai adoré ça. Puis j'ai vu que la piste s'asséchait et j'ai choisi de rentrer pour monter les slicks," expliquait-il. "C'était cool de voir mon nom au sommet de la feuille des temps et de terminer une première séance en tête!"

Un bilan global très encourageant, donc, pour Loris Baz qui a su séduire le public des Grands Prix pour cette première épreuve nationale depuis qu'il a quitté la scène du Superbike, d'autant que rares sont les pilotes français à avoir passé la ligne d'arrivée dimanche. Son acolyte de la catégorie reine, Mike di Meglio, a en effet été contraint à l'abandon suite à une chute, tout comme Louis Rossi en Moto2 et les trois représentants tricolores du Moto3 : Fabio Quartararo, Alexis Masbou et Jules Danilo. Johann Zarco a conforté sa place de leader du Championnat du Monde Moto2 avec un podium, tandis que la wild-card Louis Bulle a vu l'arrivée en vingt-sixième place de cette même catégorie.

partages
Championnat - Les classements après le GP de France
Article précédent

Championnat - Les classements après le GP de France

Article suivant

GP de France - Smith prudent, Pol Espargaro limité

GP de France - Smith prudent, Pol Espargaro limité
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021