Loris Baz enthousiaste après son dernier test de l'année

L'heure des vacances a sonné pour Loris Baz, au terme de deux séances d'essais qui l'ont replacé sur de bons rails. Au guidon de sa nouvelle Ducati, il s'est classé deuxième des pilotes MotoGP cette semaine, à Jerez.

Le pilote tricolore a établi mercredi un meilleur chrono de 1'39"806, qui le positionnait à moins de deux dixièmes de son coéquipier, Héctor Barberá, leader du jour. Jeudi, c'est un autre pilote Ducati, Álvaro Bautista, qui a pris les rênes du peloton de prototypes et Baz, en abaissant sa meilleure performance de six dixièmes, s'est classé une nouvelle fois deuxième à 0"238.

Dès la première journée de roulage, il était apparu très enthousiaste, pas uniquement de la vitesse affichée mais des sensations ressenties au guidon de sa nouvelle machine, la Ducati GP15. "Ça fait longtemps que je n'ai pas été content d'un classement, mais le plus important c'est que j'ai passé 55 tours à me régaler aujourd'hui ! Et ça, ça faisait encore plus longtemps que ce n'était pas arrivé !" commentait-il alors.

 

La seconde journée sur la piste andalouse n'a fait que confirmer ce bilan, d'autant plus libérateur qu'il intervient au terme d'une année complexe, durant laquelle Loris Baz a vainement cherché la bonne formule. En repartant sur une nouvelle base, avec une moto plus récente - quoique datant de 2015 - et un nouveau chef d'équipe, Paolo Zavalloni, il semble avoir fait table rase de cette spirale négative dont il peinait à sortir ces derniers mois.

"Je suis très content, parce que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu d'aussi bonnes sensations avec la moto. Je pense qu'on a fait deux très bonnes journées de travail", se félicite le pilote français, qui attendait maniabilité et puissance de sa nouvelle machine. "Peu à peu, je prends confiance dans la moto et ce test a été très positif. On a testé beaucoup de choses et on a un rythme vraiment rapide. [Jeudi], j'ai bouclé un tour très rapide, même s'il aurait pu être meilleur."

"Mais je suis content parce que j'ai pris du plaisir au guidon de ma moto, maintenant je peux attaquer fort en étant en confiance, et je comprends ce que font la moto et les pneus. Ce test a été très positif et j'entre dans la pause hivernale l'esprit détendu, parce que cette année a été très difficile, pleine de doutes, alors finir comme ça, c'est fantastique", rappelle-t-il.

Loris Baz prévoit désormais un dernier rendez-vous sur deux roues, en Supermotard. Ce sera ensuite l'heure d'observer une pause salutaire durant laquelle il va enlever les plaques posées dans son pied fracturé, puis se reposer avant d'entamer l'entraînement qui le préparera à sa nouvelle saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Jerez
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Loris Baz
Équipes Avintia Racing
Type d'article Réactions