Loris Baz a "franchi une étape supplémentaire" par rapport à 2016

partages
commentaires
Loris Baz a
Par : Léna Buffa
15 mars 2017 à 10:46

Le Français a quitté Losail en se disant optimiste, rasséréné par les bonnes sensations ressenties au guidon de sa Ducati GP15.

Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing

Loris Baz a conclu sur une note positive ses essais de pré-saison, avec une dernière séance qui a confirmé ses bonnes sensations, deux semaines à peine avant que le championnat n'y débute.

Dès la première des trois soirées de roulage, le Français affichait son enthousiasme au micro du site officiel : "Je suis content. C'est la première fois depuis très longtemps – près d'un an, je pense – que j'ai d'emblée d'aussi bonnes sensations sur la moto. Cela signifie que le travail que l'on a réalisé sur les réglages de base à Sepang et en Australie fonctionne."

"J'aurais pu être plus rapide, mais pendant les essais hivernaux le plus important c'est le feeling", précisait déjà Loris Baz, établissant un constat qui allait rester d'actualité durant toute cette séance. Classé 17e le premier soir, puis 15e le second, il accusait un retard stable de 1"3 sur le leader du classement. Dimanche, et alors que les conditions continuaient à évoluer, il a réduit son déficit d'un dixième malgré à nouveau deux places de perdues dans la hiérarchie.

Au terme de cette dernière soirée qui clôturait la pré-saison, le pilote Avintia regrettait seulement que son dernier pneu ne lui ait pas permis de repousser les limites comme il l'aurait souhaité : "Au final, je n'ai pas pu signer le temps dont je pense que j'aurais été capable. J'ai eu de mauvaises sensations avec le dernier pneu avant que j'ai dû utiliser, il ne fonctionnait pas aussi bien que le précédent et je n'ai pas pu attaquer à 100%."

"Ceci dit, je crois que le plus important c'est le feeling que j'ai et le travail que l'on a abattu", rappelait-il immédiatement. "On va dans la bonne direction. Bien sûr, on pourrait être plus rapide, mais le plus important c'est la confiance que j'ai cumulée pendant tous les essais hivernaux : peu de fautes, pas de chute en Australie ni ici, c'est très important pour la confiance."

Une solide base avant le début du championnat

Pendant cette séance de travail qatarie, Loris Baz s'est efforcé d'évaluer différents pneus proposés par Michelin et il pense avoir d'ores et déjà identifié la paire qu'il utilisera pour la course, le 26 mars, soit une gomme dure à l'arrière et tendre à l'avant. Samedi, il a également réalisé une simulation de course de 22 tours, durant laquelle il a tourné 1"4 moins vite qu'il ne l'a fait une demi-heure plus tard, lorsqu'il a repris la piste pour aller chercher son meilleur chrono du jour.

Estimant avoir "validé des fondations solides pour commencer la saison de la meilleure façon", le Français a quitté – momentanément – le Qatar "avec beaucoup d’optimisme" et particulièrement heureux de la progression qui a été la sienne en quelques mois. "En comparaison avec la fin de la saison dernière, nous avons clairement franchi une étape supplémentaire. Physiquement, tout s’est bien passé", soulignait-il.

"J'ai hâte de commencer cette saison parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas eu d'aussi bonnes sensations sur la moto. Ça va être bien de courir avec cette moto !"

Article suivant
Crutchlow devant Márquez aux temps combinés

Article précédent

Crutchlow devant Márquez aux temps combinés

Article suivant

KTM ne valide pas son nouveau moteur pour les courses

KTM ne valide pas son nouveau moteur pour les courses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais au Qatar en mars
Catégorie Dimanche
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Loris Baz
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions