Loris Baz : "Nous pouvons enfin garder un rythme constant"

partages
commentaires
Loris Baz :
Par : Guillaume Nédélec
20 nov. 2016 à 19:00

Loris Baz pouvait avoir le sourire, au moment de repartir de Valence. Le pilote français d'Avintia semble avoir résolu ses problèmes de rythme rencontrés cette saison. De son côté, Barberá a testé la Ducati de 2016.

Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Loris Baz, Avintia Racing, Ducati
Hector Barbera, Avintia Racing
Hector Barbera, Avintia Racing
Loris Baz, Avintia Racing

Avintia Racing, Héctor Barberá et Loris Baz ont entamé leurs essais sur le circuit de Valence, mardi et mercredi. Avec la Ducati Desmosedici 2016 pour Barberá, et la 2015 pour Loris Baz. Les deux hommes ont terminé la deuxième journée en 15e et 19e positions, respectivement à 1"8 et 2"1 de Maverick Viñales.

Deux journées importantes pour Loris Baz, au guidon d’une nouvelle moto, malgré quelques petits soucis de grip. "Nous avons perdu beaucoup de temps ce matin", expliquait-il mercredi, en cours de séance, au site officiel du MotoGP.

"J’avais des sensations étranges avec le grip au début de la matinée, ensuite ça a été beaucoup mieux. Nous avons travaillé sur ma position sur la moto ainsi que sur la recherche d'un meilleur set-up. Ce n’est pas encore très rapide. Il est encore trop tôt pour pousser avec les pneus. Nous progressons pas à pas. Je suis content car j’ai beaucoup aimé mes runs avec la moto."

On a résolu des problèmes contre lesquels nous nous sommes battus toute la saison.

Loris Baz, pilote Avintia Racing.

À la fin des deux sessions, Loris Baz se satisfaisait des progrès effectués sur ces deux journées de travail. "C’est vraiment une bonne façon de commencer. Nous avons résolu des problèmes contre lesquels nous nous sommes battus toute la saison. Nous comprenons pourquoi nous avons souffert, et principalement, c’est parce que la moto est meilleure. Nous pouvons enfin garder un rythme constant, ce qui était l’un de nos principaux problèmes cette saison."

Du positif pour Jerez

Autre détail important, le début de sa collaboration avec son nouvel ingénieur de piste, Paolo Zavalloni. Les deux hommes se sont plutôt bien entendus, et Baz ne cache pas ses ambitions de progression pour l’hiver. "C’était la première fois que nous travaillions ensemble, et nous avons commencé à mieux nous connaître. Le premier sentiment était bon et c’est positif. Finalement, nous avons terminé l’année de bonne humeur, même si nous devons patienter avant les préparatifs de la saison prochaine. Nous allons voir comment ça va se passer à Jerez, où j’espère faire un pas en avant."

De son côté, Héctor Barberá s’est aussi montré enthousiaste après avoir découvert la Ducati de 2016 : "Ce test a été très positif car nous avons pu travailler sur ma position de conduite. Le sentiment était meilleur à chaque fois, et même si nous n’avons pas réussi à faire un tour très rapide, je suis heureux des améliorations apportées pendant ces deux jours."

Ne disposant que de quatre trains de pneus, un peu trop durs pour les conditions de piste, Barberá n’a pu pousser la moto comme il le souhaitait. Les tests de Jerez pourraient être plus favorables pour une démonstration des progrès d’Avintia avec ses Ducati.

Article suivant
Nakamoto - Honda a "extrait 80% du potentiel du logiciel" en 2016

Article précédent

Nakamoto - Honda a "extrait 80% du potentiel du logiciel" en 2016

Article suivant

Lorenzo aimerait faire de Stoner son conseiller particulier

Lorenzo aimerait faire de Stoner son conseiller particulier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Valence
Catégorie Mercredi
Lieu Valencia
Pilotes Loris Baz
Équipes Avintia Racing
Auteur Guillaume Nédélec
Type d'article Réactions