MotoGP GP du Portugal

Losail et Portimão, "la glace et le feu" pour Espargaró et Viñales

Les deux premiers Grands Prix de la saison MotoGP ont vu Aprilia afficher d'excellentes performances, toutefois Aleix Espargaró et Maverick Viñales n'y sont parvenus qu'en alternance et deux victoires possibles ont échappé à la marque.

Maverick Vinales, Aprilia Racing Team

Étrange début de saison que celui d'Aprilia. Au Qatar, Aleix Espargaró a impressionné par sa performance dans la course sprint, avant de connaître "un cauchemar" dans la course principale, en proie à des soucis avec son pneu arrière. De son côté, Maverick Viñales est apparu distancé, toujours aux prises avec les réglages de sa RS-GP, cherchant inlassablement un meilleur équilibre.

Deux semaines plus tard, au Portugal, la situation s'est totalement inversée. Viñales s'est maintenu tout le week-end parmi les premiers et il a décroché son premier succès avec Aprilia lors de la course sprint, alors qu'Espargaró n'a jamais réussi à entrer dans le rythme. Ce dernier, jusqu'ici le seul à avoir gagné le dimanche avec cette RS-GP, partageait dimanche la peine de son coéquipier, privé d'un excellent résultat par un problème de boîte en fin de course. Mais à ses yeux, la performance affichée par le #12 tout le week-end, associée à celle que lui-même a produite à Losail, doit apporter de précieuses informations aux ingénieurs d'Aprilia.

Questionné sur la différence entre ces deux premières pistes du calendrier, et le fait que l'un et l'autre soient apparus alternativement compétitif et en difficulté, Espargaró a répondu : "Il y a une des pistes qui est la glace et l'autre est le feu, elles sont complètement à l'opposé !" Et d'enchaîner : "C'est une très bonne question et on n'a pas encore la réponse. Il faut que je comprenne pourquoi j'ai eu autant de mal ici et Maverick doit comprendre pourquoi il a eu autant de mal au Qatar."

"Ce qui est arrivé à Maverick à la fin est vraiment dommage, c'est sûr, ça me fait vraiment mal au cœur pour lui et pour Aprilia, mais ce qui est important c'est qu'avec deux pilotes différents, la moto a été très compétitive sur deux pistes très différentes, Portimão et le Qatar. C'est positif pour Aprilia, pour Maverick et pour moi", a voulu retenir Espargaró.

Cela fait deux Grands Prix que nous avons le package pour gagner, mais nous n'y arrivons pas. Nous devons faire un examen de conscience.

Interrogé par Sky Sport en Italie à l'arrivée du Grand Prix, Massimo Rivola n'a pas caché sa lourde déception face au problème technique rencontré par Viñales, lequel a privé la marque d'un podium, voire plus. "Maverick n'a pas fait une course splendide, il a fait plus que ça", a estimé l'administrateur délégué d'Aprilia au vu des conditions dans lesquelles sont pilote a tenu la deuxième place jusqu'à l'avant-dernier tour.

"Cela fait deux Grands Prix que nous avons le package pour gagner avec un pilote différent, mais nous n'y arrivons pas", a-t-il souligné. "Nous devons faire un examen de conscience. Ça n'est pas acceptable de voir un pilote conduire aussi bien et ne pas franchir la ligne d'arrivée. Voir le drapeau à damier, c'est la règle première en course. Aujourd'hui, Maverick a piloté encore mieux qu'hier, nous étions vraiment au point. Cela nous donne bon espoir pour le futur."

Quant à Viñales, c'est de façon très posée qu'il a commenté son abandon et il s'est dit heureux de la petite pause abordée par le championnat. "Je pense que ces trois semaines sont fantastiques pour que les gars regardent les données et qu'ils comprennent bien… Enfin, on sait pourquoi on était rapides ce week-end", a-t-il souligné, "mais la chose la plus importante c'est que l'on essaye d'obtenir des réglages et d'être dans cette fenêtre sur toutes les pistes, quelles que soient les conditions. Je pense qu'on a fait un énorme pas en avant par rapport au Qatar et aussi par rapport aux tests, parce que je me sens très différent." 

Désireux de prendre le week-end "de manière positive", l'Espagnol a tout de suite voulu être constructif dans sa façon d'encaisser son abandon. "Je veux encourager les gens d'Aprilia à améliorer la fiabilité, c'est quelque chose qu'on doit vraiment améliorer", a-t-il encouragé. "Bien sûr, j'espère que chez Aprilia c'est un signe pour progresser. Ce serait fantastique. Si le fait de casser la boîte de vitesses signifie que des progrès sont faits chez Aprilia, à Noale, j'en serai très heureux."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le pilotage d'Acosta inspire Miller : "Je dois faire du Pilates !"
Article suivant Márquez n'a pas encore réussi à s'adapter à tout ce que requiert la Ducati

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France