Lowes mécontent du manque de respect d'Aprilia

partages
commentaires
Lowes mécontent du manque de respect d'Aprilia
Par : Mitchell Adam
11 juin 2017 à 10:45

Le rookie n'est pas satisfait du traitement que lui réserve Aprilia, qu'il considère comme étant un manque de respect à l'intérieur même de l'équipe.

Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini
Sam Lowes, Aprilia Racing Team Gresini

Sam Lowes a fait ses débuts en MotoGP cette saison chez Aprilia, au sein de la structure Gresini avec laquelle l'Anglais a décroché deux victoires l'an passé. Actuellement 24e au championnat après six courses, alors que son coéquipier Aleix Espargaró figure à la 17e place avec 17 points, le rookie n'affiche pour meilleur résultat qu'une 14e place au Mans cette saison. 

Le numéro 22 n'a jusqu'ici pas utilisé la même spécification de la RS-GP que son coéquipier Espargaró – qui dispose d'un nouveau moteur – et a été victime d'une série de problèmes mécaniques, le dernier en date l'ayant empêché de participer aux qualifications à Barcelone hier.

La "pire journée de l'année" pour Lowes

Au terme d'une journée qu'il a lui même jugée comme étant "la pire de l'année", Lowes a réagi quant à sa situation. "C'est une période difficile, une période difficile dans l'année, une situation difficile dans le garage [...] et le fait de ne même pas être en piste, c'est une blague, vraiment", s'est-il emporté. 

"Le niveau de l'équipe est d'une très grande qualité, mais à cet instant je ne suis pas content. Je ne suis pas content car le respect, la situation et la communication ont vraiment été mauvais", déplore-t-il. "Dans le paddock, vous entendez ce qui se passe, et je comprends la situation, et je sais exactement ce qu'elle est. Honnêtement, pour moi, c'est presque incroyable. Mes résultats n'ont pas été bons, mais en tant que rookie sur cette moto et compte tenu du package dont je dispose à l'heure actuelle, c'est très étrange pour moi qu'ils ne comprennent pas que je sois un peu derrière. Dans ce paddock, vous avez besoin de personnes qui comprennent. D'autres personnes comprennent vraiment et c'est heureux pour moi pour l'instant."

Des informations dans la presse italienne suggèrent qu'Aprilia pourrait remplacer Lowes en 2018, alors que Cal Crutchlow a admis qu'il s'agissait de l'une de ses "options", et qu'Andrea Iannone est lui aussi pressenti pour un éventuel passage chez la marque de Noale.

Face au désarroi de son voisin de garage, son coéquipier Espargaró a tenu à monter au créneau hier pour prendre sa défense. "Hier [vendredi], j'ai lu quelque chose à propos de mon coéquipier concernant l'an prochain, et j'étais très énervé", a expliqué l'Espagnol. "C'est la cinquième ou sixième course [sic], et je pense que nous avons besoin d'avoir plus de respect pour un pilote qui a gagné des courses."

Soutien d'Espargaró

Espargaró, qui s'élancera tout à l'heure depuis la cinquième place sur la grille, estime ainsi que c'est aller trop vite en besogne que de juger dès à présent les performances de Lowes. "On ne peut pas oublier ces choses en seulement trois mois. Sincèrement, on a besoin de plus de respect, il faut donner plus de temps à Sam – c'est un pilote talentueux. Si on arrive à Valence [dernière manche de la saison], et que ses résultats ne sont pas compétitifs, alors on pourra parler de quelque chose, mais pas en juin."

Malgré ce soutien, et alors qu'il prendra de son côté le départ de cette septième manche depuis le 21e emplacement sur la grille, suite au forfait de Bradley Smith ainsi qu'à la non-participation hier de Sylvain Guintoli aux qualifications, le cœur n'y est décidément pas pour Lowes. "Si cela continue comme cela, je ne veux plus piloter de toute façon", a-t-il ajouté. "Des choses comme ça, cela ne m'ennuie pas vraiment, car je connais la situation. Mais ces rumeurs dénotent bien ce qui ne va pas. Ils ont besoin de résoudre les problèmes. Peu importe que vous soyez Valentino Rossi, si vous ne pouvez pas participer aux qualifications, vous ne pouvez pas être sur cette p***** de première ligne."

Article suivant
Pour Smith, le Grand Prix de Catalogne s'arrête là

Article précédent

Pour Smith, le Grand Prix de Catalogne s'arrête là

Article suivant

Course - Dovizioso double la mise devant les pilotes Honda !

Course - Dovizioso double la mise devant les pilotes Honda !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Sam Lowes
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Mitchell Adam
Type d'article Actualités