MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Lüthi se doit de penser au Moto2 pour son avenir

partages
commentaires
Lüthi se doit de penser au Moto2 pour son avenir
Par :
28 juin 2018 à 15:18

L'avenir du Suisse en MotoGP n'est pas garanti, alors que le marché des transferts a déjà livré bon nombre de ses réponses en cette fin juin.

Marc van der Straten et Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Marc van der Straten et Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Marc van der Straten et Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Daniel Epp, Michael Bartholemy
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS

Thomas Lüthi a longtemps attendu son passage au MotoGP, mais on peut dire qu'il n'est pas verni pour sa première saison dans la catégorie reine. Arrivé dans l'élite à 31 ans, le Suisse connaît des débuts compliqués, ses difficultés à rapidement s'adapter à sa RC213V se traduisant par l'absence de points à son compteur à ce stade du championnat. Un constat d'autant plus cruel que son coéquipier, Franco Morbidelli, a réussi à s'attirer les louanges du MotoGP en quelques courses à peine et mène actuellement le classement des rookies.

Pour ne rien arranger, Lüthi doit aussi composer avec la situation complexe de son équipe, dont l'avenir est sujet aux rumeurs depuis le départ de son directeur en début de mois. Si Morbidelli est cité dans les bruits de couloir qui font état d'une future seconde équipe Yamaha qui alignerait également Dani Pedrosa, Thomas Lüthi n'a pas, lui, les faveurs des spéculations.

À l'approche du huitième Grand Prix de la saison, le Suisse est donc dans l'expectative, désireux de poursuivre l'expérience MotoGP tout en sachant qu'il est déjà plus que temps d'envisager d'autres options.

"Il est très tôt, mais j'ai bien sûr moi aussi à l'esprit l'avenir, où aller, ce qui se passe. Tout avance – vraiment tout, pas uniquement en MotoGP. Tout commence par les factory en MotoGP, mais ensuite tout le reste avance, même en Moto2. Mon manager est à fond maintenant, c'est certain", assure le pilote à Motorsport.com, tout en essayant d'avoir "l'esprit libéré pour faire [son] travail sur la moto".

"Le temps avance, c'est sûr. J'aimerais avoir plus de temps, une deuxième année et plus de chance pour avoir les deux pieds dans cette catégorie et pas uniquement un, pour la comprendre et progresser. Pour le moment, oui, je sens que le temps passe vite, mais j'essaye de mettre ça de côté, de me concentrer sur mon travail et de progresser."

Champion du monde 125cc en 2005, Lüthi a été vice-Champion en Moto2 ces deux dernières années, avant d'obtenir son ticket d'entrée pour la catégorie reine. Un retour à la classe intermédiaire pourrait faire partie des options de repli, et il l'a très logiquement envisagé.

"Pour l'année prochaine, les choses sont ouvertes. J'ai bien sûr pensé au Moto2, je le devais. Le Moto2 pourrait être une option, mais mon premier choix serait de rester en MotoGP pour avoir plus de temps, pour progresser et comprendre [la catégorie]. C'est le premier choix, on verra ce que ça donnera", suggère-t-il.

"J'aimerais voir de plus gros progrès. Ça avance, mais ce sont de petits progrès", concède Lüthi dont le meilleur résultat à ce jour est une 16e place. "J'ai passé de nombreuses années en Moto2 [huit, ndlr], alors mon style de pilotage était parfait sur une Moto2. J'étais régulier, on était forts, on faisait du bon travail. Maintenant, changer de style de pilotage sur une MotoGP, c'est beaucoup de travail."

Propos recueillis par Mark Bremer

Article suivant
Une petite fracture ne devrait pas gêner Petrucci à Assen

Article précédent

Une petite fracture ne devrait pas gêner Petrucci à Assen

Article suivant

Márquez : "Les 5-6 premiers ont leurs chances au championnat"

Márquez : "Les 5-6 premiers ont leurs chances au championnat"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Lieu Assen
Pilotes Thomas Lüthi
Équipes Marc VDS Racing Team Boutique
Auteur Léna Buffa