MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
1 jour
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
8 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours

Malgré sa chute, Iannone est fier de sa course

partages
commentaires
Malgré sa chute, Iannone est fier de sa course
Par :
31 oct. 2016 à 15:30

Pour son retour à la compétition, Andrea Iannone s'est offert un duel exaltant contre Valentino Rossi. Malgré une course terminée dans le gravier, le pilote de Vasto se félicite d'avoir retrouvé les avant-postes.

Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team

Sa chute au début du week-end de Misano, début septembre, l'avait touché à une vertèbre dorsale, l'obligeant à une inaction frustrante. Malgré une tentative de retour dès la manche d'Aragón, deux semaines après son accident, le pilote Ducati savait qu'il lui fallait observer le repos pour espérer finir la saison dans des conditions correctes.

Après avoir manqué quatre courses, il faisait donc son retour à Sepang et, cette fois, il a pu aller au bout de son effort. Prudent en début de week-end - il a notamment choisi de ne pas participer aux EL2 sous la pluie -, il ne s'est pas ménagé en course, alors qu'il se battait en tête contre Valentino Rossi et Andrea Dovizioso.

Il a toutefois admis ne pas avoir été pleinement à l'aise au guidon de sa machine et avoir fini par trop forcer. "Je me suis beaucoup amusé, c'est toujours beau de se bagarrer contre [Valentino]. À 37 ans, c'est encore un pilote incroyable et très fort", souligne Iannone, qui a rapidement filé en tête avec son compatriote, offrant au public malaisien une superbe passe d'armes lorsque Rossi a lancé les attaques pour passer en tête.

"Il avait plus de traction que moi et il se rendait compte que je souffrais en sortie de virage. Lui et Dovi étaient un peu mieux lotis en termes de réglages", assure l'Italien, qui finira par partir à la faute dans le 13e tour alors qu'il venait d'être dépossédé de la deuxième place par Dovizioso, futur vainqueur. "Le pneu arrière n'avait plus de grip et glissait beaucoup, je n'arrivais plus à être aussi incisif au freinage, j'en demandais beaucoup à la roue avant et elle s'est dérobée", indique-t-il.

"Je savais que Cal et Márquez étaient dans le sillage de Dovi, or ils sont tombés dans le même tour que moi et je ne m'en suis pas rendu compte. Je me suis dit qu'une cinquième place ne servirait à rien, autant prendre des risques pour ramener un podium. Bien entendu, si j'avais pu passer la ligne, on m'aurait averti qu'ils étaient hors course et j'aurais eu sept secondes d'avance sur Lorenzo, j'aurais sûrement pris un peu moins de risques."

Lui-même surpris par son retour

Malgré un sixième abandon sur chute cette saison et un score vierge qui lui vaut d'être dépassé par Héctor Barberá au championnat, Andrea Iannone tire un bilan positif de ce week-end, galvanisé par son retour au premier plan. "Tant que j'ai pu, je me suis défendu dignement et j'en suis heureux", assure-t-il. "C'est la première fois que je tombe [depuis l'accident] et je suis content, parce que j'ai fait une grande course, j'ai couru presque toujours devant, j'ai mené la course, j'ai été très fort et agressif. Je suis vraiment très heureux. Je suis revenu très fort et personne, même pas moi, ne s'attendait sans doute à ce que je fasse un tel retour."

"On aurait probablement pu rapporter à la maison un résultat important, mais il nous a manqué la séance de vendredi, où on a décidé de ne pas prendre la piste pour ne pas prendre trop de risques et ne pas trop stresser l'aspect physique, parce que la vertèbre aurait peut-être pu s'enflammer et j'aurais pu commencer à avoir des douleurs. Cela découle du fait que je ne suis pas à 100% physiquement, ça finit par se payer. Tout compte fait, le week-end s'est bien passé."

La semaine prochaine, Iannone disputera son dernier Grand prix avec Ducati, la marque qui lui a permis d'accéder au MotoGP et avec laquelle il a couru quatre ans, décrochant l'été dernier sa première victoire. "Je pense que Valence sera une piste plus difficile d'un point de vue physique. On essaiera de faire de notre mieux, mais ce ne sera pas une évidence. Pour ma dernière course avec Ducati, je vais essayer de faire le maximum", promet-il.

Casquette Andrea Iannone
Casquette Andrea Iannone, en vente sur Motorstore.com
Article suivant
Lorenzo - Dovizioso et Ducati méritent cette victoire

Article précédent

Lorenzo - Dovizioso et Ducati méritent cette victoire

Article suivant

Stats - Dovizioso et Zarco créent l'événement

Stats - Dovizioso et Zarco créent l'événement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Andrea Iannone Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa