Les pilotes surpris par l'absence de Marc Márquez à Losail

Grand absent du week-end au Qatar, Marc Márquez était au cœur des discussions jeudi alors que ses adversaires oscillaient entre surprise et confiance dans le niveau qui pourra être le sien lorsqu'il sera enfin en mesure de faire son retour.

Les pilotes surpris par l'absence de Marc Márquez à Losail

Plusieurs pilotes MotoGP se sont dit surpris que Marc Márquez ne soit pas présent au Qatar pour disputer les deux premiers Grands Prix de la saison 2021. L'annonce en a été faite lundi, alors que le pilote espagnol avait grandement intensifié sa préparation physique les jours précédents, allant jusqu'à réaliser deux roulages d'entraînement au guidon d'une puissante Honda RS213V-S, à Barcelone puis à Portimão.

D'après Alberto Puig, son team manager, Márquez s'est montré rapide lorsqu'il a pris la piste, et pourtant les médecins ont estimé qu'il lui fallait encore garder un peu le repos, repoussant un peu plus la reprise qu'il attend depuis désormais huit mois.

Lire aussi :

Joan Mir, notamment, a admis avoir été étonné par la nouvelle de son absence à Losail. "Je suis surpris que Marc ne soit pas là, parce que j'ai vu qu'il avait fait des tests sur deux pistes, donc je pensais qu'il se préparait pour venir ici au Qatar", explique-t-il. "Je ne m'y attendais pas", ajoute-t-il auprès du site officiel du MotoGP, "parce que, normalement, si on ne se sent pas très bien la première fois que l'on pilote, on ne va pas faire un autre essai. C'est ce qui était étrange. Je comptais sur Marc, mais au final ça n'a pas été possible. J'espère donc qu'il se remettra vite."

"J'ai été très surpris", admet également Álex Rins qui, comme Mir, a croisé Márquez dans une salle de sport à Losail lorsque celui-ci a fait un aller-retour à Doha pour se faire vacciner. "J'ai parlé avec lui il y a deux semaines quand il est venu ici, au Qatar, et je pensais qu'il serait capable de courir ici, qu'il se sentait en forme, mais au final non. Je lui adresse donc mes meilleurs vœux pour qu'il puisse revenir bientôt."

"Je pense que cela a été une surprise pour tout le monde, parce qu'on a vu Marc sur la moto et on pensait qu'il pourrait être ici au Qatar", renchérit Maverick Viñales. Et Fabio Quartararo de témoigner également : "Ça a été intense ! Je l'ai vu sur un vélo, puis le lendemain il était à Barcelone, ensuite à Portimão, et je me suis dit 'OK, il arrive !'. J'ai donc été un peu surpris, mais je ne connais pas vraiment sa blessure de l'épaule. Je pense que ce qui compte avant toute chose c'est la sécurité et la santé d'un pilote. Il est sûrement prêt, mais je pense aussi que les médecins ne veulent pas faire une autre erreur, et si c'est plus sûr pour lui, alors on le retrouvera bientôt en course."

Le choix le plus sûr

Franco Morbidelli estime pour sa part que le pilote Honda a bien fait se renoncer à ces deux premières courses : "J'étais curieux de voir ce qu'il allait faire, et je pense qu'il a choisi la voie la plus sûre, un choix assez intelligent." Jack Miller fait écho à son point de vue, pensant que la décision de l'Espagnol coule de source, car se tester sur une moto de route, aussi puissante soit-elle, n'est pas comparable avec ce que représente le stress d'un Grand Prix MotoGP. "Personne ne connaît mieux que lui-même les difficultés traversées par Marc l'an dernier, pour revenir en forme", rappelle l'Australien. "Si les médecins lui conseillent de ne pas revenir... Il y a une grosse différence entre piloter une moto de série et venir ici, attaquer à la limite à chaque tour face à 22 autres pilotes. Pour moi, c'est une évidence [de suivre l'avis des médecins]. Il reviendra, il sera bon. Quant à savoir à quel moment ce sera, ça dépendra de lui."

Cela dépend, en réalité, d'un nouveau contrôle médical que Márquez doit passer le 12 avril, et lors duquel les docteurs évalueront s'il pourra faire son retour à la compétition lors du Grand Prix du Portugal, qui aura lieu dans les jours qui suivront.

"Il va perdre beaucoup de points, mais je crois qu'il ne pense pas à ça en ce moment, il pense à remonter sur une moto", souligne Miller. Et Mir d'ajouter : "Ce n'est pas une nouvelle positive pour lui, parce que ces deux courses, il en aura besoin, pour sa reprise, pour voir ses sensations sur la MotoGP. Ce sera dur pour lui de reprendre à Portimão, d'y être bon et de se battre pour le titre. Mais je pense qu'il sait mieux que quiconque comment piloter une MotoGP et qu'il sera vite performant."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

"De l'extérieur, c'est difficile à comprendre. Je pense qu'il voulait revenir et qu'il a donc essayé, mais peut-être qu'il n'était pas prêt. Je pense en tout cas qu'il va revenir bientôt et qu'il pourra être compétitif dès la première course", juge quant à lui Valentino Rossi.

Fabio Quartararo aussi s'attend à ce que le champion espagnol soit rapidement dans le coup à son retour, quelle que soit la date : "Je pense qu'il sait mieux que quiconque comment est sa condition physique et aussi comment piloter une MotoGP, car ces dernières années il était à un autre niveau. Bien sûr, il perd beaucoup de points, mais je pense que le plus important pour lui à l'heure actuelle est d'être en bonne condition. Il a passé beaucoup de mois sans monter sur une MotoGP et il aura peut-être un peu de mal quand il va revenir, mais à mon avis pas tant que ça."

Le mot de la fin revient à Aleix Espargaró : "Tout le monde dans ce paddock sait à quel point Marc a faim. Il a essayé de faire un test, et s'il n'est pas ici ça veut dire qu'il n'est pas prêt. Je lui souhaite donc juste un prompt rétablissement et j'espère le revoir en piste, parce que ce championnat est le meilleur au monde et il mérite d'avoir le meilleur pilote au monde."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud 

partages
commentaires

Voir aussi :

Miller "heureux" de prendre le rôle de leader de Ducati

Article précédent

Miller "heureux" de prendre le rôle de leader de Ducati

Article suivant

Des capteurs pour un contrôle plus strict des limites de la piste

Des capteurs pour un contrôle plus strict des limites de la piste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021