Márquez en quête d'un nouvel avis médical à Madrid

Marc Márquez a rencontré des spécialistes dans un hôpital madrilène ce jeudi, en quête d'un nouvel avis médical sur son bras droit. Une troisième opération reste possible, et une annonce à ce sujet pourrait être faite dès ce vendredi.

Márquez en quête d'un nouvel avis médical à Madrid

Marc Márquez va-t-il subir une nouvelle opération ? Dans l'attente du retour du champion espagnol, la question a animé le paddock du MotoGP en fin de saison, à la suite de rumeurs apparues de l'autre côté des Pyrénées évoquant une mauvaise cicatrisation de son humérus droit, fracturé dans une chute au Grand Prix d'Andalousie, en ouverture de la saison. Márquez a tenté un retour en compétition une semaine plus tard avant de renoncer et de finalement subir une seconde opération, la plaque placée sur l'os s'étant brisée.

Depuis que Márquez a quitté l'hôpital, au début du mois d'août, peu d'informations ont été communiquées sur son véritable état de santé. Le Mundo Deportivo assurait le 22 octobre qu'une troisième intervention était envisagé par le sextuple Champion du MotoGP, qui aurait multiplié les rendez-vous avec différents spécialistes au cours des derniers mois, afin de se faire une idée claire de la situation. Selon les informations de Motorsport.com, le pilote et son entourage pourraient annoncer dès ce vendredi si ce nouvel acte chirurgical sera nécessaire.

Après avoir subi les deux premières interventions à Barcelone, Márquez était en effet à Madrid ce jeudi, pour rencontrer les spécialistes de l'hôpital Ruber Internacional. D'après La Sexta, c'est à la suite de ce rendez-vous que la décision sera prise. "Ils ne l'ont pas encore opéré", a tenu à tempérer le père du pilote, Julià Márquez, présent à ses côtés ce jeudi, au micro de la chaîne espagnole, avant de préciser qu'il "ne sait pas" si cela sera nécessaire. "Ils regardent, ils regardent", a-t-il ajouté. "Je ne sais pas [si c'est la meilleure option], c'est aux médecins de le dire. Il va bien, très bien, merci."

Lire aussi :

La semaine dernière, le quotidien El Pais annonçait lui aussi une décision cette semaine, tandis que l'équipe Honda maintenait le flou sur la situation de son pilote, refusant de confirmer les rumeurs sans pour autant démentir la possibilité d'une nouvelle opération. Interrogé sur le sujet à Portimão, Alberto Puig a simplement reconnu que la convalescence de Márquez a dépassé la durée initialement prévue.

"Avant toute chose, je ne suis pas médecin et deuxièmement je n'ai pas de boule de cristal !" commentait le patron du team Repsol Honda. "Mais ce que nous avons expliqué, c'est que sur la base du programme que nous avons décidé, avec les médecins bien sûr, nous espérons que cela va aller. Cela a clairement été un processus plus lent que ce à quoi nous nous attendions et que ce que nous voulions, mais c'est comme ça. Les situations ne se passent pas toujours comme on s'y attend, et toutes les blessures n'évoluent pas comme on le voudrait. Voilà donc l'histoire."

"Nous avons essayé d'expliquer la situation course après course parce que nous avons toujours eu l'espoir que Marc reviendrait pendant la saison. C'est la raison pour laquelle nous n'avons pas dit 'allez, on se voit l'année prochaine !' Nous avons essayé de garder la situation [telle quelle], mais à la fin de l'année il ne restait finalement plus de temps et c'est là que nous avons annoncé que c'était impossible. Nous espérons donc que dans les prochaines semaines ou les prochains mois nous pourrons dire que le pilote est de retour en pleine forme, mais je ne peux pas le dire, je ne peux que l'espérer."

Et l'attente du clan Honda pourrait encore durer. Des spécialistes qui n'ont pas eu accès au dossier médical de Marc Márquez ont évoqué une possible convalescence de six mois supplémentaires si le pilote devait encore passer entre les mains des chirurgiens, puisque l'intervention pourrait nécessiter une greffe osseuse, avec un prélèvement sur le pelvis, riche en globules rouges, afin de favoriser la recalcification.

Avec Guillaume Navarro

Lire aussi :

partages
commentaires
Après s'être reconstruit, Zarco devra gagner en régularité en 2021
Article précédent

Après s'être reconstruit, Zarco devra gagner en régularité en 2021

Article suivant

Márquez a subi une nouvelle opération et pourrait être absent six mois

Márquez a subi une nouvelle opération et pourrait être absent six mois
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021