Marc Márquez plus limité physiquement qu'il ne l'espérait

Marc Márquez a été plus gêné par son bras droit que ce qu'il avait anticipé au cours de la première journée d'essais du Grand Prix de Styrie et il se dit "frustré" par cette situation.

Marc Márquez plus limité physiquement qu'il ne l'espérait

Marc Márquez espérait se rapprocher de son meilleur niveau en arrivant au Red Bull Ring, étant de moins en moins gêné par son bras droit fracturé il y a un an, au terme d'une pause estivale au cours de laquelle il a repris une "vie normale" malgré une douleur encore persistante. Le Catalan a vite déchanté : s'il a été à l'aise quand la piste était humide, des conditions où son bras amoindri est moins sollicité et qui ont contribué à son succès au Sachsenring, il est apparu plus en difficulté en EL1 sur un circuit intégralement sec.

"Dans l'ensemble, les sensations ne sont pas mauvaises", a déclaré Márquez au site officiel du MotoGP. "Sur piste humide ça allait mais personnellement, ce n'était pas une bonne journée. Je m'attendais à de plus gros progrès dans ma condition physique au cours de la pause estivale et ça n'a pas été le cas en roulant, j'ai eu peu de mal. On verra durant le week-end. Ce qui est positif, c'est que le premier relais du jour était le plus mauvais. J'avais une sensation étrange sur la moto, j'avais une douleur à l'épaule mais je me suis senti de mieux en mieux tour après tour, et c'est le plus important. On verra demain si on peut encore progresser et si je me sens mieux. Si c'est le cas, on sera plus rapides."

"Je m'attendais à beaucoup mieux après la pause estivale", a-t-il ajouté lors de sa rencontre avec les journalistes. "Je m'attendais à bien piloter dès le début, je ne me suis pas bien senti. Je l'accepte. C'était important parce que quand on s'attend à des progrès et qu'il n'y en a pas, c'est frustrant psychologiquement mais c'est ma situation. Je vais essayer de travailler, j'ai déjà modifié ma position sur la moto pour trouver une solution."

Cette journée a permis à Márquez de réaliser que quelles que soient ses sensations et quel que soit son entraînement, seul le pilotage de sa Honda lui permet d'évaluer véritablement sa condition : "Je me suis beaucoup entrainé cet été, j'ai même fait du motocross, sans gros saut, un peu de 600 et des motos de route, mais le MotoGP est le MotoGP. Dès qu'on roule en MotoGP, on réalise son niveau. C'est pour ça qu'il fallait attendre les EL1. On peut faire tout ce qu'on veut à la salle, mais quand on est en MotoGP c'est différent. J'ai réalisé que je devais continuer à être sur une MotoGP et à faire des tours, parce que j'ai progressé comme ça dans la première partie de la saison, en enchaînant les courses pour que ça s'améliore. Je pense que je peux progresser au cours du week-end."

Une forte pluie pourrait perturber le déroulement du Grand Prix dimanche et créer un danger craint par de nombreux pilotes. L'averse tombée ce vendredi ne les a pas véritablement préparés à de telles conditions : "Le niveau de grip sous la pluie était bon, acceptable. Il y avait beaucoup d'eau sur la piste. Dimanche, il y aura des orages donc la quantité d'eau sera le plus gros problème sur la piste parce qu'il y a beaucoup de montées et de descentes."

"Dans cette situation, on peut facilement avoir des rigoles au milieu de la piste et ça devient dangereux pour l'aquaplaning. Mais aujourd'hui c'était acceptable. On ralentissait un peu dans le virage 2 pendant les essais mais ça allait."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco sera "très performant" s'il progresse au freinage
Article précédent

Zarco sera "très performant" s'il progresse au freinage

Article suivant

Valentino Rossi, un futur retraité serein et loyal envers son équipe

Valentino Rossi, un futur retraité serein et loyal envers son équipe
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021