"Nette amélioration" pour Márquez, de retour à moto

La "nette amélioration" de sa vision a permis à Marc Márquez de reprendre le guidon d'une moto pour un entraînement en motocross, une première depuis le mois d'octobre.

Deux mois et demi après la chute qui a stoppé son année, Honda a donné ce jeudi des nouvelles très encourageantes de Marc Márquez. Le pilote espagnol a en effet pu reprendre le guidon et réaliser un entraînement en motocross, une première depuis la fin du mois d'octobre.

C'est un accident lors d'un entraînement en enduro, survenu le 30 octobre, qui avait mis un coup d'arrêt à l'année du pilote espagnol. Il souffrait depuis de diplopie, c'est-à-dire de troubles de la vision qu'il a déjà connus il y a dix ans et qui lui avaient même valu d'être opéré à l'époque. Cette fois, c'est le repos qui a été préconisé, si bien que Márquez a manqué toute activité en piste depuis sa chute, et notamment les deux derniers Grands Prix de la saison 2021 et les premiers essais de l'intersaison, qui ont eu lieu en novembre.

Durant son absence, les nouvelles de l'évolution de son état de santé sont arrivées au compte-goutte. Honda a indiqué peu avant Noël que la situation progressait et qu'il continuerait à observer du repos, semblant ainsi exclure toute opération. On se souvient qu'en 2011, il avait en revanche fallu une intervention, après trois mois de repos, pour enfin gommer le problème de vision double apparu à cause de la paralysie d'un nerf proche de l'œil. Márquez s'en était toutefois bien remis et avait pu reprendre le guidon cinq mois après son accident, puis disputer une saison victorieuse en Moto2 dans la foulée.

La crainte qu'une opération soit nécessaire est dans tous les esprits chez Honda depuis l'annonce de cette chute fin octobre. Il faut dire que Marc Márquez approchait à cet instant de la fin d'une saison déjà grandement limitée par une épaule toujours convalescente ainsi qu'une machine qui a perdu de sa superbe durant sa longue absence depuis son lourd accident de juillet 2020.

En donnant des nouvelles de son champion ce jeudi, Honda apporte donc des informations rassurantes, indiquant que le repos porte ses fruits et que son rétablissement est en bonne voie. "Marc Márquez a passé un examen médical avec le Dr Sánchez Dalmau lundi dernier afin d'analyser la situation concernant sa diplopie. L'ophtalmologiste a confirmé une nette amélioration de [sa] vision", indique le constructeur dans des termes très prometteurs.

Des sensations "plus qu'optimistes"

Ayant ainsi reçu le feu vert médical pour reprendre le guidon d'une moto, c'est "le motocross, la discipline la plus exigeante possible dans le monde des deux roues, [qui] a été choisi par Márquez et son équipe", poursuit le communiqué de presse. Le champion espagnol a donc retrouvé le circuit de Ponts, près de chez lui, pour "plusieurs runs" aux conclusions très encourageantes. "Ses sensations et son feeling sur la moto ont été plus qu'optimistes", souligne Honda. Le pilote quant à lui dit s'être "amusé comme un enfant".

 

Le constructeur précise que la prochaine étape pour le #93 va désormais être de rouler sur une piste bitumée. Si cette nette amélioration de son état se confirme, Honda pourrait donc compter sur la présence de l'Espagnol lors de la reprise des essais, avec une séance prévue à Sepang les 5 et 6 février. Un autre rendez-vous est d'ores et déjà fixé dans la foulée, à savoir la présentation officielle de l'équipe Repsol Honda prévue le 8 février et pour laquelle la présence de Márquez a été annoncée cette semaine.

L'agenda prévoit ensuite une seconde séance d'essais de pré-saison, en Indonésie du 11 au 13 février, la dernière déjà avant le début du championnat. Le premier Grand Prix est quant à lui programmé du 4 au 6 mars au Qatar.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Valentino Rossi confirmé en GT sur une Audi R8 LMS
Article précédent

Valentino Rossi confirmé en GT sur une Audi R8 LMS

Article suivant

Le MotoGP ne se rendra pas dans les pays imposant une quarantaine

Le MotoGP ne se rendra pas dans les pays imposant une quarantaine
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021