Marc Márquez entre optimisme, doute et travail technique

Marc Márquez a repris l'entraînement et sent des progrès constants mais se garde de tout excès de confiance après deux années de galères. L'Espagnol sera présent au GP d'Autriche en spectateur, afin d'assister Honda dans son travail et préparer les changements à faire sur la moto en 2023.

Charger le lecteur audio

Plus de deux mois après son opération de l'humérus droit, la quatrième depuis sa chute à Jerez il y a deux ans, Marc Márquez a repris l'entraînement mais évite de solliciter un bras encore fragile. L'Espagnol est ainsi autorisé à courir, à nager et à mobiliser son bras en soulevant des poids de plus en plus lourds mais sans chercher à en faire trop, avec l'espoir d'être autorisé à passer à l'étape supérieure après l'examen décisif prévu à la fin du mois.

"Petit à petit je me sens bien et l'os guérit bien, ce qui est la meilleure nouvelle possible", explique le #93. "Je suis encore en 'mode rééducation' : je travaille énormément sur le cardio pour être prêt. Je passe de nouveaux examens fin août et à partir de là on pourra franchir un cap dans la rééducation et vraiment commencer à pousser et à travailler sur le renforcement musculaire."

"Certains jours sont meilleurs que d'autres mais ça fait partie de l'aventure. Je suis optimiste mais je ne veux pas trop parler de timing avant d'avoir cet examen – ce n'est pas le moment d'en faire trop. J'ai longtemps attendu pour avoir ces sensations."

Marc Márquez a pu reprendre l'entraînement depuis juillet

Marc Márquez a pu reprendre l'entraînement depuis juillet

Motivé par son frère Álex, avec qui il vit, pour maintenir son entraînement, Marc Márquez reconnaît avoir parfois du mal à croire à son retour au plus haut niveau. La quatrième opération l'a replongé dans une certaine inquiétude après deux années de blessures et d'une convalescence plus que difficile, mais elle était nécessaire pour lui redonner toute la mobilité dans son bras en replaçant l'os dans le bon axe.

"C'est difficile, ça ne fait pas deux jours ou deux mois que c'est dur, ça fait deux ans. J'ai gagné quelques courses dans ces conditions l'an dernier mais je souffrais beaucoup. À Jerez, j'ai réalisé qu'il fallait changer quelque chose. C'était dur et c'est dur mentalement maintenant – pas parce que je ne roule pas mais parce qu'on a toujours ce doute concernant le bras. Je ne peux pas avoir d'opération supplémentaire. Je suis convaincu que celle-ci sera la bonne mais ces pensées restent dans un coin de ma tête."

Márquez sera au Red Bull Ring pour préparer 2023 avec Honda

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez

Lors de ses précédentes absences, que ce soit celle qui a couvert toute la seconde moitié de l'année 2020 après sa blessure au bras ou les deux plus courtes quand il a eu des épisodes de diplopie fin 2021 et en début de saison, Marc Márquez était resté éloigné des circuits, entre les protocoles COVID très stricts du paddock et une condition physique qui limitait parfois les déplacements. Bien que toujours convalescent, l'octuple Champion du monde a néanmoins prévu de faire une apparition dans le paddock du GP d'Autriche pour aider Honda à progresser et à planifier la saison 2023.

"Honda traverse un moment critique, je parle beaucoup avec l'équipe et j'essaie de comprendre la moto 2022, la situation et ce qu'il se passe. C'est pour ça que je serai en Autriche, pour discuter avec tout le monde et rencontrer le staff du HRC, venu depuis le Japon, afin de travailler pour l'avenir. Nous travaillons tous ensemble, nous gagnons ensemble, nous perdons ensemble, et nous reviendrons ensemble."

"Je parle aussi beaucoup avec Stefan Bradl [son remplaçant], on travaille avec Santi [Hernández, son chef mécanicien] et on essaie des choses, ils savent tous les deux comment je pilote. Au Mugello [sa dernière course avant l'opération, ndlr] je disais que je resterais chez moi mais je veux conserver un lien. J'ai trop perdu le contact avec la précédente opération et je veux être impliqué pour que tout soit frais à mon retour."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Álex Márquez freiné par de mauvais réglages électroniques
Article précédent

Álex Márquez freiné par de mauvais réglages électroniques

Article suivant

Andrea Dovizioso, un départ réfléchi et "indolore", au bon moment

Andrea Dovizioso, un départ réfléchi et "indolore", au bon moment