Marquez préfère sa quatrième place au podium d'Alcañiz

Une semaine après un podium et un duel pour la victoire, Marc Márquez a dû se contenter de la quatrième place à Misano mais juge ce résultat "plus important" puisque le circuit italien était moins favorable à sa condition physique.

Marquez préfère sa quatrième place au podium d'Alcañiz

Sept jours après son deuxième podium de la saison, Marc Márquez a encore décroché un bon résultat au Grand Prix de Saint-Marin. L'Espagnol n'a pas pu se battre pour la tête cette fois mais il a conquis la quatrième place après être sorti vainqueur d'une lutte avec Jack Miller et Joan Mir dans le tout dernier tour, un résultat supérieur aux objectifs qu'il affichait à l'issue des qualifications.

"Évidemment je suis content parce que je finis mieux placé que ce que j'imaginais avant la course", a expliqué Márquez. "Hier, je disais que ma position serait entre cinquième et septième et on a pu finir quatrième. Je suis content parce que ne me sentais pas très bien dans la première partie de la course, mais j'ai pu bien la gérer et faire de bons chronos à la fin, avec de bonnes sensations dans le corps."

Même si ce résultat n'est pas aussi spectaculaire que la deuxième place conquise à Alcañiz il y a une semaine, il a plus de valeur aux yeux de Marc Márquez. Le MotorLand est surtout fait de virages sur la gauche qui permettent d'économiser son bras endolori, alors que le Misano a une majorité de courbes sur la droite. Le pilote Repsol Honda a ainsi prouvé qu'il pouvait être performant dans des conditions défavorables, après en avoir montré un aperçu au Red Bull Ring, mais il ne se contentera pas longtemps de prestations de ce niveau.

"Évidemment, cette quatrième place est plus importante que la deuxième la semaine dernière. Elle a plus de de signification. Mais mon véritable objectif est de me battre pour la victoire et je m'en sens encore loin. Par exemple aujourd'hui, ok j'ai fini quatrième mais je me sentais loin du rythme de Bagnaia et Quartararo, et de Bastianini aussi, il était très bon. Aujourd'hui, j'ai réalisé que je dois améliorer ma condition physique et que je ne suis pas à 100%."

Lire aussi :

"Nous avons aussi de grosses faiblesses sur la moto et sans elles, nous aurions pu être plus rapides. Sur un circuit où on tourne à droite, un circuit où mon coéquipier a été bon tout le week-end, on l'a battu donc ça veut dire que le niveau est là. Mais je ne veux pas avoir le niveau pour être le premier Honda. Je veux avoir le niveau pour me battre pour le championnat et la victoire à chaque week-end de course."

Márquez a "saisi l'opportunité" dans le dernier tour

C'est grâce à une bonne approche que Marquez a vu l'arrivée au pied du podium. Parti septième, il a oscillé toute la course entre la quatrième et la sixième place, préférant temporiser pour s'économiser physiquement. Le #93 était cinquième à l'entame du dernier tour et il a été doublé par Joan Mir, qui a pris l'avantage sur Jack Miller quelques virages plus loin. Les deux hommes se sont gênés et Márquez a pu s'infiltrer pour reprendre la quatrième position, contenant la Suzuki et la Ducati jusqu'au drapeau à damier.

"J'étais très calme en début de course", a expliqué Márquez au site officiel du MotoGP. "Au début de la course, j'étais très calme et je me disais 'On verra'. On roulait en 1'33, très lentement. Mais étape par étape, j'ai pu gagner en performance et je me suis senti mieux sur la moto. Ces premiers tours ont été la clé, quand j'ai gardé mon calme."

"Je suis très fier de la dernière partie de la couse parce que Joan m'a suivi. En essais c'était l'inverse, je suivais Joan mais en course, il était derrière moi et je lui ai permis de se battre avec Jack. J'étais rapide et je me sentais très bien. Dans le dernier tour, je ne me voyais pas capable de me battre mais Joan a doublé Jack, ils sont sortis large et j'ai juste saisi l'opportunité. Par exemple, j'ai fait plus d'efforts en Aragón qu'ici. Je me suis juste dit 'Ok, je suis sixième' mais quand ils sont sortis large, j'ai saisi l'opportunité."

Lire aussi :

partages
commentaires
Bastianini s'offre un premier podium en dépassant Márquez et Miller !
Article précédent

Bastianini s'offre un premier podium en dépassant Márquez et Miller !

Article suivant

Photos - Le duel entre Bagnaia et Quartararo à Misano

Photos - Le duel entre Bagnaia et Quartararo à Misano
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021