Marc Márquez : "Je pense ne pas être limité" au Sachsenring

Marc Márquez arrive sur sa piste fétiche du Sachsenring avec l'espoir de ne pas y être limité physiquement comme c'est le cas depuis qu'il a fait son retour de blessure.

Marc Márquez : "Je pense ne pas être limité" au Sachsenring

Marc Márquez estime qu'il va connaître cette semaine un premier Grand Prix sur lequel sa condition physique ne sera plus une limite pour lui. Il sent en effet que le circuit du Sachsenring, qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et fait la part belle aux virages à gauche, devrait soulager quelque peu son épaule droite endolorie et, qui sait, lui permettre de viser un solide résultat.

"Franchement, ce week-end sera celui où je me sentirai le mieux avec mon épaule et mon bras", annonce le pilote espagnol à la veille des premiers essais libres. "Je pense et j'espère ne pas être du tout limité sur ce circuit parce qu'il y a [beaucoup] de virages à gauche et seulement trois à droite, qui est le côté sur lequel je suis limité et là où je me sens le moins bien. On peut dont dire que ce sera le premier week-end sans limite physique."

Invaincu sur cette piste lors des qualifications et des courses qu'il y a disputées depuis 2010, Márquez tempère les attentes pour cette édition du Grand Prix d'Allemagne. "Je ne me sens pas prêt à me battre pour le podium, mais je suis prêt à en être proche", décrit-il, lui qui compte pour meilleur résultat depuis son retour sa septième place au Portugal. "Bien sûr, on ne peut pas prétendre arriver ici et que la situation change totalement. Mais du point de vue physique je suis confiant quant au fait que ce sera bien mieux que sur les autres circuits, et après on va voir jusqu'où on peut aller avec moins de limitations physiques", souligne-t-il.

"Ici, il n'y a qu'un seul changement de direction rapide et seulement trois virages à droite. Et puis, je me sens de mieux en mieux physiquement et on continue à diminuer mes antibiotiques. Cela signifie que je me sens moins fatigué", précise Márquez, sous traitement depuis le mois de décembre, lorsqu'une infection a été découverte au moment de sa troisième opération du bras.

Le pilote Honda ne souhaite pas brûler les étapes et veut continuer à s'écouter. "Il faut peu à peu suivre nos sensations et voir si on peut y arriver. Pour le moment, dès que je veux être rapide, je tombe, alors ça veut dire que je ne suis pas prêt. Pendant les essais, je roule à mon rythme et je ne tombe pas, mais en course dès que je veux en faire un peu plus je fais des erreurs. C'est normal, car c'est un style complètement opposé à ce que j'ai fait par le passé, mais ça change petit à petit."

Cette amélioration progressive s'est illustrée lors du test post-course de Barcelone, où Marc Márquez s'est montré le plus actif en piste. "Le test de Barcelone était très important. Il était important pour Honda, c'est vrai, mais aussi pour moi. C'est la première fois que j'ai pu piloter une moto sans caméras, sans pression, sans faire attention aux chronos. J'ai juste roulé et essayé beaucoup de choses sur la moto. On a essayé beaucoup de choses pour que Honda recueille des informations, mais j'ai aussi essayé beaucoup de choses de mon côté et c'était bien", explique-t-il.

"C'est vrai que les deux jours suivants j'étais complètement détruit, mais j'ai franchi un autre cap et le vendredi j'ai réussi à bien rouler en flat-track. Ça veut dire que, petit à petit, mon corps est de plus en plus prêt. Le plus important, c'est le test du lundi à Montmeló et, après le lundi, j'étais content."

Lire aussi :

partages
commentaires
Álex Rins envoyait un SMS quand il est tombé à vélo

Article précédent

Álex Rins envoyait un SMS quand il est tombé à vélo

Article suivant

Pour Quartararo et Zarco, Márquez est une vraie menace au Sachsenring

Pour Quartararo et Zarco, Márquez est une vraie menace au Sachsenring
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021