Marc Márquez ne "prend pas de plaisir" depuis son retour

Marc Márquez reconnaît que peu de moments sont agréables sur la Honda depuis son retour en MotoGP. Le Catalan explore plusieurs solutions pour améliorer sa condition physique mais ne donne pas la priorité à une nouvelle opération.

Marc Márquez ne "prend pas de plaisir" depuis son retour

Marc Márquez reste diminué physiquement depuis son retour à la compétition au mois d'avril, pourtant survenu neuf mois après sa fracture de l'humérus droit dans une chute à Jerez. À chaque week-end de course, l'Espagnol sent sa condition se dégrader entre l'entame des essais et la course, mais il a malgré tout gagné au Sachsenring, s'est battu dans le groupe de tête au GP d'Autriche et a menacé Pecco Bagnaia jusqu'au dernier tour en Aragón.

Ces moments restent rares et celui qui estimait après l'arrivée de la dernière course être devenu un pilote "normal" en raison de ses limitations a reconnu ce jeudi qu'il prenait rarement du plaisir sur sa Honda depuis son retour à Portimão, étant rarement épargné par la douleur.

"Maintenant, je fais des courses, j'essaie de me battre et de progresser, mais je ne m'amuse pas", a reconnu Márquez en conférence de presse à Misano. "J'apprécie quelques tours, dans quelques virages, mais quand on a mal, on ne prend pas de plaisir. Je commence à apprécier certains moments. Quand je prendrai plus de plaisir sur la moto, je serai plus performant."

Lire aussi :

Marc Márquez a reconnu qu'il espérait que sa condition physique s'améliorerait plus vite ces derniers mois. Son bras droit ne le fait pas souffrir qu'au niveau de l'os cassé mais surtout à l'épaule, opérée avant le début de la saison 2020. Interrogé sur la possibilité d'une nouvelle intervention chirurgicale pour tenter d'améliorer la situation, Márquez n'a pas écarté la possibilité mais a donné la priorité à son travail de préparation physique.

"Pour le moment, le but est d'essayer de comprendre comment progresser lors des dernières courses. Après Austin, on aura deux semaines pour travailler à la maison et faire des progrès. Maintenant, quand je rentre d'un circuit, je dois me reposer trois jours, ce qui est beaucoup, mais sinon j'ai mal. Je m'entraîne deux ou trois jours et je repars sur un circuit. Ce n'était pas ma façon de travailler avant. J'avais un programme spécifique. On va essayer de travailler. C'est notre but. Le plan A est de travailler sur moi."

Márquez va retrouver sa "réalité" à Misano

Marc Márquez sait que sa condition physique ne lui permet pas de briller sur tous les circuits. Les deux podiums conquis cette année l'ont été sur des pistes qui ont majoritairement des virages sur la gauche, ceux où son bras blessé est le moins mis sous pression. Même s'il a pu suivre les leaders en Autriche, sur un tracé quasi exclusivement fait des courbes sur la droite, il s'attend à rentrer dans le rang ce week-end au GP de Saint-Marin.

"Évidemment, l'Aragón était un bon week-end avec le retour sur le podium qui a donné une motivation pour progresser. Je pense qu'à Misano, on va retrouver notre réalité : pas très loin des leaders mais un peu distancés. Je ne peux pas encore piloter comme je le veux. Je ne peux pas en dire beaucoup plus. En EL1, je comprendrai immédiatement mon niveau et ce que je pourrai faire ce week-end. L'objectif est d'être proche des leaders."

Dans ce contexte, Márquez semble plus tourné vers le test post-course prévu mardi et mercredi que vers le Grand Prix lui-même, afin de trouver des pistes d'amélioration sur sa Honda en vue de la saison 2022 : "Le test de mardi et mercredi permettra de lancer des idées, peut-être pour l'an prochain. C'est un prototype en évolution constante".

"Pour l'an prochain, on doit travailler sur la moto mais je dois aussi travailler sur mes compétences et mes performances. Si on progresse sur les deux fronts, on pourra jouer le championnat. Si un élément pose toujours problème, ça sera plus dur."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo dédouane Michelin après son souci au GP d'Aragón

Article précédent

Quartararo dédouane Michelin après son souci au GP d'Aragón

Article suivant

Les pilotes demandent des pneus plus constants à Michelin

Les pilotes demandent des pneus plus constants à Michelin
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021