Une marge de progression dans "les secteurs 1 et 4" selon Pedrosa

Le pilote Honda a réalisé sa meilleure qualification de l'année jusqu'ici, mais pense qu'il aurait pu faire mieux s'il avait eu la possibilité d'améliorer dans le premier et le dernier secteurs.

Une marge de progression dans "les secteurs 1 et 4" selon Pedrosa
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Qu'il semble loin le Grand Prix d'Argentine, qui avait vu Dani Pedrosa chuter à plusieurs reprises lors des essais avant de devoir abandonner en course, là encore sur un accident. Mais le circuit d'Austin et l'excellente forme affichée comme à l'accoutumée par son coéquipier Marc Márquez, auteur hier de la pole position, semble déteindre positivement sur le numéro 26.

Le pilote Honda n'a ainsi pas quitté le groupe de tête de tous les essais libres, et a multiplié les essais sur sa moto, comme avec ce nouvel échappement étrenné vendredi. Qualifié en quatrième position pour cette troisième manche de la saison, à plus d'une seconde de Márquez, Pedrosa aurait même pu prétendre à une place sur la première ligne de la grille s'il n'avait pas fait les frais d'une dernière attaque de Valentino Rossi dans le money time. 

Un scénario qui a quelque peu déçu le pilote espagnol, qui compte bien rendre la monnaie de sa pièce à l'Italien. "J'ai pu assurer un bon résultat, même si je crois que Valentino m'a passé en me suivant, et que je perds la première ligne, mais j'espère que demain il me rendra la pareille !" Rendez-vous est pris.

Un bon résultat compte tenu des conditions

Qu'à cela ne tienne, le Catalan s'est estimé heureux dans la foulée des qualifications d'avoir pu tirer son épingle du jeu, alors que la journée de samedi a été émaillée de nombreuses chutes liées aux conditions d'adhérence précaires sur le tracé texan. "Globalement, ce fut une bonne journée car les conditions étaient difficiles, il y avait du vent, il faisait assez froid, beaucoup de chutes, donc c'était difficile de savoir avec quel pneu il fallait travailler."

Si les pneus ont suscité de nombreuses interrogations chez les pilotes, avec notamment une gomme avant qui a tendance à décrocher facilement dans des conditions fraîches, les problèmes de transmission de puissance au sol de la RC213V semblent encore être un obstacle à l'établissement d'une performance de premier ordre, en tout cas pour Pedrosa. 

Aussi, c'est dans les premier et dernier secteurs, qui font la part belle à l'accélération, que l'Espagnol a perdu le plus de temps lors de la Q2."On a un peu d'inquiétude encore sur le premier et le dernier secteurs, où l'on perd quelques dixièmes, et on doit voir si on peut améliorer ça", concède-t-il. "Je dirais que les secteurs 1 et 4 sont ceux avec des virages plus fluides, donc je dirais que c'est la vitesse en virage à cet endroit qui pose problème."

Selon Pedrosa, le rôle des pneus sera également prépondérant dans la lutte à la victoire. Les différences de température observées depuis le début du week-end ont en effet permis d'acquérir une première certitude : la fenêtre d'exploitation des enveloppes est très étroite, et il sera facile de sortir des clous en course. "Aujourd'hui [samedi] et hier [vendredi] sont un bon exemple pour voir la fenêtre qu'on a avec les pneus, et elle est assez étroite", assure l'Ibère. "C'est difficile à gérer. Mais aussi, ce n'est pas normal d'avoir hier presque 30°C et de ne pas pouvoir rester dehors sans mourir de chaud, quand aujourd'hui tout le monde est couvert de la tête aux pieds ! Il est vrai que même si on a des pneus plus tendres et des plus durs, la fenêtre de températures reste assez réduite."

 

Mug Dani Pedrosa
Mug Dani Pedrosa, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Rossi s'attend à une rude bataille pour le podium

Article précédent

Rossi s'attend à une rude bataille pour le podium

Article suivant

Viñales : "Pas de problèmes entre moi et Valentino"

Viñales : "Pas de problèmes entre moi et Valentino"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Dani Pedrosa
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021