Márquez : "Austin, le meilleur circuit pour un premier bon résultat"

À son arrivée au Texas, Márquez a toutes les raisons d'être tiraillé entre son palmarès épatant sur place et son manque de réussite en ce début de saison. Mais le Champion du monde en titre se veut positif et entend bien ne pas rester sur un échec.

C'est bien simple : depuis qu'il a rejoint le MotoGP en 2013, Marc Márquez s'est imposé à chaque fois qu'il a couru sur le sol américain. Mieux, à Austin il est invaincu aussi bien en qualifications qu'en course : il a littéralement verrouillé ce Grand Prix, arrivé au calendrier au moment où lui faisait le grand saut vers la catégorie reine.

D'un autre côté, l'Espagnol connaît un moment de creux, seulement huitième au championnat après une quatrième place au Qatar et une chute en Argentine. Et le constat peut même être étendu à la fin de saison dernière, car il n'a tout simplement plus gagné depuis qu'il est devenu Champion du monde, en octobre. Cela signifie qu'il flirte avec sa plus longue série sans succès en MotoGP qui est de six courses et qui serait égalée dimanche s'il venait à manquer à nouveau la victoire.

Pour autant, le fer de lance du HRC veut s'appuyer sur les éléments positifs pour rester concentré sur l'essentiel. "Ça n'a pas été le meilleur des débuts, mais la saison est très longue et on arrive ici avec la meilleure mentalité qui soit. Le plus important, c'est que je me sens fort sur la moto. Bien sûr, il y a beaucoup de parties à améliorer, mais je me sens vraiment très bien", souligne le pilote espagnol.

"Il est temps que ça change"

"C'est le meilleur circuit pour bien commencer la saison, pour obtenir un premier bon résultat", prévient celui qui a tout gagné à Austin et qui a même remporté les dix dernières courses qu'il a disputées sur le sol américain, y compris en Moto2.

"On va essayer de travailler dur dès vendredi et, dimanche, on verra où on peut arriver, mais aussi où en sont les pilotes Yamaha, parce qu'ils semblent être les plus forts en ce moment. On va essayer de faire de notre mieux. En Argentine, je suis tombé, mais j'étais en tête et je me sentais fort. Je suis content de mon feeling, mais il est temps que ça change."

Marc Márquez, qui n'a marqué que 13 points en ce début de championnat et qui compte déjà un retard de 37 unités sur le leader, Maverick Viñales, se refuse à annoncer des ambitions trop élevées pour le week-end à venir et c'est avant tout un premier trophée 2017 qu'il espère remporter.

"Un podium, ce sera déjà bien", suggère-t-il, "mais bien sûr on verra dimanche si on peut se battre pour la victoire ou non. Par le passé, ça a été un bon circuit pour moi mais c'est différent chaque année – les conditions, les pneus, les motos. Chaque année, le résultat peut changer."

"C'est en tout cas un très bon circuit pour moi. On va essayer de travailler dur dès vendredi et de trouver les meilleurs réglages parce qu'on n'a pas encore la meilleure base de set-up après ces deux premières courses. C'est quelque chose qu'on doit améliorer, on doit travailler dur."

"Ma confiance est très élevée", assure le pilote de Cervera. "Elle était peut-être un petit peu plus élevée l'année dernière, parce que j'arrivais d'une victoire en Argentine, mais au final j'avais un bon niveau en Argentine [cette année], alors la confiance est là. Cependant, je sais et je comprends que chaque année est différente. Oui, j'ai gagné ici ces quatre dernières années, mais cette année ça peut être différent. Les conditions météo peuvent être différentes, les pneus sont différents, la moto aussi."

"En tout cas, on va essayer et je sais que c'est un bon circuit pour nous. La meilleure façon de commencer, c'est d'attaquer des EL1 jusqu'à la course, et puis on verra si je peux monter sur la plus haute marche du podium."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Jeudi
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Preview