Márquez : "Austin, le meilleur circuit pour un premier bon résultat"

À son arrivée au Texas, Márquez a toutes les raisons d'être tiraillé entre son palmarès épatant sur place et son manque de réussite en ce début de saison. Mais le Champion du monde en titre se veut positif et entend bien ne pas rester sur un échec.

Márquez : "Austin, le meilleur circuit pour un premier bon résultat"
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

C'est bien simple : depuis qu'il a rejoint le MotoGP en 2013, Marc Márquez s'est imposé à chaque fois qu'il a couru sur le sol américain. Mieux, à Austin il est invaincu aussi bien en qualifications qu'en course : il a littéralement verrouillé ce Grand Prix, arrivé au calendrier au moment où lui faisait le grand saut vers la catégorie reine.

D'un autre côté, l'Espagnol connaît un moment de creux, seulement huitième au championnat après une quatrième place au Qatar et une chute en Argentine. Et le constat peut même être étendu à la fin de saison dernière, car il n'a tout simplement plus gagné depuis qu'il est devenu Champion du monde, en octobre. Cela signifie qu'il flirte avec sa plus longue série sans succès en MotoGP qui est de six courses et qui serait égalée dimanche s'il venait à manquer à nouveau la victoire.

Pour autant, le fer de lance du HRC veut s'appuyer sur les éléments positifs pour rester concentré sur l'essentiel. "Ça n'a pas été le meilleur des débuts, mais la saison est très longue et on arrive ici avec la meilleure mentalité qui soit. Le plus important, c'est que je me sens fort sur la moto. Bien sûr, il y a beaucoup de parties à améliorer, mais je me sens vraiment très bien", souligne le pilote espagnol.

"Il est temps que ça change"

"C'est le meilleur circuit pour bien commencer la saison, pour obtenir un premier bon résultat", prévient celui qui a tout gagné à Austin et qui a même remporté les dix dernières courses qu'il a disputées sur le sol américain, y compris en Moto2.

"On va essayer de travailler dur dès vendredi et, dimanche, on verra où on peut arriver, mais aussi où en sont les pilotes Yamaha, parce qu'ils semblent être les plus forts en ce moment. On va essayer de faire de notre mieux. En Argentine, je suis tombé, mais j'étais en tête et je me sentais fort. Je suis content de mon feeling, mais il est temps que ça change."

Marc Márquez, qui n'a marqué que 13 points en ce début de championnat et qui compte déjà un retard de 37 unités sur le leader, Maverick Viñales, se refuse à annoncer des ambitions trop élevées pour le week-end à venir et c'est avant tout un premier trophée 2017 qu'il espère remporter.

"Un podium, ce sera déjà bien", suggère-t-il, "mais bien sûr on verra dimanche si on peut se battre pour la victoire ou non. Par le passé, ça a été un bon circuit pour moi mais c'est différent chaque année – les conditions, les pneus, les motos. Chaque année, le résultat peut changer."

"C'est en tout cas un très bon circuit pour moi. On va essayer de travailler dur dès vendredi et de trouver les meilleurs réglages parce qu'on n'a pas encore la meilleure base de set-up après ces deux premières courses. C'est quelque chose qu'on doit améliorer, on doit travailler dur."

"Ma confiance est très élevée", assure le pilote de Cervera. "Elle était peut-être un petit peu plus élevée l'année dernière, parce que j'arrivais d'une victoire en Argentine, mais au final j'avais un bon niveau en Argentine [cette année], alors la confiance est là. Cependant, je sais et je comprends que chaque année est différente. Oui, j'ai gagné ici ces quatre dernières années, mais cette année ça peut être différent. Les conditions météo peuvent être différentes, les pneus sont différents, la moto aussi."

"En tout cas, on va essayer et je sais que c'est un bon circuit pour nous. La meilleure façon de commencer, c'est d'attaquer des EL1 jusqu'à la course, et puis on verra si je peux monter sur la plus haute marche du podium."

partages
commentaires
Dans le rétro - Le GP des Amériques 2016

Article précédent

Dans le rétro - Le GP des Amériques 2016

Article suivant

Rossi espère avoir la confirmation des progrès accomplis en Argentine

Rossi espère avoir la confirmation des progrès accomplis en Argentine
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021