Bloquer Lorenzo aurait été un aveu de faiblesse pour Márquez

partages
commentaires
Bloquer Lorenzo aurait été un aveu de faiblesse pour Márquez
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Co-auteur: Léna Buffa
4 janv. 2019 à 08:23

Márquez veut absolument voir le positif dans l'arrivée de Jorge Lorenzo chez Honda, insistant sur le fait qu'il vaut mieux avoir un adversaire aussi redoutable "chez soi", sur la même moto.

Depuis le 1er janvier, Jorge Lorenzo est devenu officiellement pilote Honda, à l'expiration de son contrat précédent avec Ducati. Bien qu'il ait pu tester la RC213V lors des essais de novembre, à Valence puis Jerez, il aura fallu attendre les premiers jours de la nouvelle année pour le découvrir dans ses nouvelles couleurs, livrant son sentiment sur cette découverte qu'il n'avait pu commenter publiquement sur le moment.

Lire aussi :

Enthousiaste de rejoindre une équipe passée dans la légende des Grands Prix moto depuis les années 1990, le pilote espagnol se montre également heureux de former un binôme avec celui qui a remporté cinq des six derniers titres en jeu en catégorie reine – le sixième étant celui qu'il a lui-même arraché en 2015 –, considérant qu'ils pourront apprendre l'un de l'autre et renforcer encore un peu plus un line-up déjà puissant sur le papier.

Marc Márquez aurait eu toutes les raisons de reculer devant ce défi et d'imposer, de par son palmarès, un choix moins compétitif pour son voisin de garage, s'assurant ainsi d'une plus grande tranquillité en interne. Néanmoins, le jeune Espagnol a accepté d'être ainsi challengé et de voir Dani Pedrosa remplacé par celui qui, après lui, affiche le deuxième palmarès le plus fort des dernières années, le seul autre pilote ayant pu être titré depuis Stoner.

"Mettre mon veto à [l'arrivée de] Lorenzo aurait été un signe de faiblesse", pointe Márquez auprès de Motorsport.com. "S'il me bat, il me battra avec la même arme. Je préfère l'affronter pistolet contre pistolet, plutôt que pistolet contre mitraillette. Nous aurons la même moto et, oui, s'il me bat, je pourrai savoir pourquoi. Et puis, de cette façon, peut-être pourrons-nous élever le niveau de la moto."

Premier changement de coéquipier

C'est la première fois depuis son arrivée en MotoGP en 2013 que Marc Márquez va connaître un nouveau coéquipier, arrivé après lui, étant donné qu'il a jusqu'à présent toujours fait équipe avec Dani Pedrosa, membre stable du HRC durant l'intégralité de sa carrière.

"Avoir à mes côtés Jorge Lorenzo ou un autre pilote ne changera ni mon style ni mon ambition", assure le Catalan. "Mais je suis conscient que si l'on est au HRC ou bien dans l'équipe officielle Ducati ou Yamaha, il y a alors deux pilotes gagnants, si bien que si l'un ne gagne pas, l'autre peut le faire. Cela ne veut pas dire que Dani n'a pas beaucoup apporté à Honda, car ce qu'il a donné est incroyable."

"Ce qui est clair, c'est que c'est l'un des meilleurs pilotes, l'un de ceux qui pouvaient nous battre avec une autre moto, c'était Lorenzo. Maintenant il sera à mes côtés."

Lire aussi :

Tandis que son nouveau coéquipier fait les gros titres en ce début d'année, Márquez continue de récupérer de l'opération qu'il a subie à l'épaule à l'entame de l'intersaison et visant à mettre fin aux luxations récurrentes qui l'ont parfois gêné la saison dernière même s'il l'a peu montré. Peut-être ne sera-t-il pas à 100% pour la reprise des essais, mais il devrait bien être à Sepang le 6 février pour entamer sa pré-saison aux côtés de son nouveau coéquipier.

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Oriol Puigdemont