Márquez pense avoir "un bon niveau" pour rivaliser avec les Ducati

Le pilote Honda a beau avoir chuté ce vendredi, il a affiché un rythme des plus prometteurs pour la suite du week-end.

Márquez pense avoir "un bon niveau" pour rivaliser avec les Ducati
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Douze chutes ont émaillé cette premières journée d'essais libres à Misano, rien qu'en catégorie MotoGP. L'une d'elles est à mettre à l'actif de Marc Márquez, qui en est à sa 18e depuis le début du championnat ce qui signifie qu'il a d'ores et déjà battu son plus grand nombre d'accidents en une saison depuis qu'il évolue en MotoGP.

Pas de quoi inquiéter le pilote espagnol pour autant, lui qui a dominé la séance matinale avec aisance et a rapidement retrouvé le sommet du classement cet après-midi, ne rétrogradant que dans les dernières minutes, sa séance ayant été interrompue au moment où ses rivaux portaient leur attaque.

"Ce matin, je me suis senti très bien et cet après-midi aussi, mais on a introduit des changements pour essayer de nouvelles choses et cela n'a pas bien fonctionné. Pendant [qu'on testait] l'une d'elles, je suis tombé et c'était totalement de ma faute. Je m'en suis excusé auprès de l'équipe", explique Márquez. "Tant que je ne tombe pas en course, ça n'est rien. Heureusement, durant cette seconde moitié de saison, je tombe moins."

Le pilote Repsol Honda a perdu le contrôle de sa moto en relâchant les freins en entrée de virage à une dizaine de minutes de la fin des EL2. Une chute sans conséquence pour lui, si ce n'est qu'il a rétrogradé au cinquième rang du classement, avec un chrono de 1'33"475 encore loin des références de la piste qui se situent en 1'32"979 en course et en 1'31"868 en qualifications.

Pour Márquez, les conditions n'étaient pas idéales aujourd'hui, surtout en comparaison de son récent test sur place. "Pendant le test, le grip était nettement meilleur. On pouvait facilement tourner dans la fenêtre haute des 1'32. Aujourd'hui c'était beaucoup plus difficile, on a été près d'une seconde plus lents", pointe-t-il. "On va voir comment s'améliore la piste pendant le week-end. [Cela vient] peut-être aussi des conditions de piste avec la forte pluie qui est tombée, il n'y avait pas de gomme, c'était un peu sale. Mais je crois que petit à petit cela va s'améliorer."

Satisfait par l'allocation des pneus, le pilote Honda estime déjà avoir une bonne base pour prétendre à un bon résultat dimanche. Et il ne s'étonne plus de trouver sur sa route une armada de Ducati décidément à l'aise partout cette année. "Comme je l'ai déjà dit, il faut qu'on arrête de dire 'Cette piste est pour Ducati, celle-ci non'. La Ducati fonctionne bien partout. J'ai été derrière Dovi en Autriche et à Silverstone. Il est difficile de leur trouver un point faible en ce moment. Ils ont trouvé un très bon équilibre et ils sont forts partout. Ici, Pirro – qui est leur troisième pilote – est rapide lui aussi, la moto semble bien fonctionner. Notre moto aussi fonctionne très bien. Je pense qu'on est à un bon niveau pour se battre contre eux."

Délogé de la tête du championnat il y a deux semaines par un Andrea Dovizioso diablement efficace, Marc Márquez a la ferme intention de balayer d'un revers de la main l'échec du Grand Prix de Grande-Bretagne, marqué par une casse moteur aussi rare que dommageable dans sa saison. Il s'agit désormais de récupérer un maximum de points.

"Bien sûr, on n'a pas fini Silverstone de la meilleure des façons, surtout que je me sentais vraiment fort et vraiment bien pendant le week-end et aussi en course. Maintenant on est à Misano, je vais essayer de garder la même mentalité et le même niveau", prévient-il. "Par le passé, Misano a été un bon circuit pour moi. J'y ai de très bons souvenirs, j'y ai vécu de bons moments. On va essayer de finir dimanche de la meilleure façon pour se constituer un autre souvenir."

Avec Oriol Puigdemont

partages
commentaires
Rossi : "L'enduro n'était pas sur la liste noire"

Article précédent

Rossi : "L'enduro n'était pas sur la liste noire"

Article suivant

Plus à l'aise, Viñales affiche sa mentalité de gagneur

Plus à l'aise, Viñales affiche sa mentalité de gagneur
Charger les commentaires
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021