Márquez Champion : "J'ai tout oublié dès que j'ai lu 'Lorenzo out'"

Le pilote espagnol est passé par de nombreuses émotions en ce dimanche ; il ne savait plus comment négocier le tracé de Motegi tellement le sacre était inattendu.

Márquez Champion : "J'ai tout oublié dès que j'ai lu 'Lorenzo out'"
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team fête sa victoire avec l'équipe
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team fête sa victoire avec l'équipe
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, Shuhei Nakamoto, vice-président de Honda Racing Corporation
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team fête sa victoire avec l'équipe
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, Emilio Alzamora
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le second Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Charger le lecteur audio

Marc Márquez se souviendra longtemps de ce dimanche 16 octobre, lors duquel il est devenu triple Champion du monde de la catégorie, chose à laquelle il ne s'était pas préparé !

En effet, l'Espagnol a vécu une entame de journée somme toute banale. "Je me suis levé à la même heure qu'à mes habitudes, j'ai pris le petit-déjeuner toujours selon mon rythme, je ne ressentais pas de pression", assure-t-il. "D'habitude, quand vous êtes stressé, vous allez souvent aux toilettes (rires) ! Mais ça n'a pas été le cas pour moi."

De manière candide, Márquez aime répéter que le titre n'était pas dans ses pensées. "Si vous m'aviez annoncé vendredi que je deviendrai Champion aujourd'hui, je ne vous aurais pas cru ! Je ne m'attendais pas à me battre pour la victoire." Il faut dire que les conditions de son titre semblaient assez improbables : Valentino Rossi ne devait pas marquer plus d'un point, et Jorge Lorenzo finir au mieux 4e. C'est finalement ce qui s'est produit, avec un double abandon des Yamaha, et une victoire de la Honda.

Une course dans laquelle le vainqueur est passé par de multiples émotions. "J'ai pris un bon départ, chose qui ne se produit pas très souvent pour moi", explique-t-il. "Puis, Rossi m'a dépassé trois ou quatre fois de manière étrange, j'ai senti qu'il était nerveux. Je me suis dit : "Ok, je vais attaquer pour créer un écart''. Alors j'ai poussé, j'ai imprimé mon propre rythme et, lorsque j'ai compris que Rossi avait chuté, j'ai tout donné en vue du succès."

"J'avais du mal à rester concentré"

Márquez s'est mis en tête d'enchaîner les chronos rapides. "J'ai roulé comme si j'étais en essais ; je me sentais très bien sur la moto. Quand j'ai eu trois secondes d'avance, j'ai commencé à me calmer." Une concentration toute relative lorsque son équipe lui a indiqué l'abandon de Lorenzo sur le muret des stands. "J'ai tout oublié dès que j'ai lu 'Lorenzo out' ! J'ai loupé trois ou quatre vitesses ; par exemple j'ai négocié un virage en troisième qui se passe habituellement en première, un autre en quatrième au lieu de la troisième !", rigole le Catalan. "Je ne me rappelais plus sur quel circuit je me trouvais, j'avais du mal à rester concentré ! Puis, je me suis retourné et j'ai aperçu Andrea Dovizioso."

Les images de joie du pilote de 23 ans resteront comme un moment savoureux de cette fin de saison. "Quand j'ai passé la ligne d'arrivée, j'ai pensé à la manière de célébrer tout cela, car nous n'avions rien préparé ! Finalement l'équipe avait apporté des tee-shirts, c'était très sympa de voir ça", se réjouit-il. "Certains membres de l'équipe pleuraient d'ailleurs. C'est très spécial de l'emporter ici au Japon, devant notre boss [Takahiro Hachigo, le directeur général de Honda] en plus !"

Márquez ne sait même pas comment célébrer ce titre si impromptu. "Normalement, les meilleures fêtes sont celles improvisées. On va commencer dans le garage, après on ne sait pas où cela nous mènera..." 

T-shirt Marc Marquez "La Hormiga" 2016 rouge
T-shirt Marc Marquez "La Hormiga" 2016 rouge, sur Motorstore.com
partages
commentaires
Championnat - Sacre pour Márquez, débâcle pour Yamaha
Article précédent

Championnat - Sacre pour Márquez, débâcle pour Yamaha

Article suivant

Pour Rossi, Yamaha n'a fait aucun progrès ces derniers mois

Pour Rossi, Yamaha n'a fait aucun progrès ces derniers mois
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021