Course - Márquez échappe au chaos provoqué par Lorenzo, Quartararo 2e

Le pilote Honda a signé sa quatrième victoire de la saison, en Catalogne, profitant à plein de l'accrochage impliquant pas moins de trois têtes d'affiche : Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo et les deux pilotes officiels Yamaha. Un rebondissement dont a su également bénéficier Fabio Quartararo.

Course - Márquez échappe au chaos provoqué par Lorenzo, Quartararo 2e

À l'instar des précédents GP, Fabio Quartararo a réalisé un premier tour laborieux, dans lequel il avait déjà cédé deux places au premier virage face à Andrea Dovizioso et Marc Márquez. Le reste de la première boucle n'a pas été plus réussie, le Français pointant en huitième position.

 

C'était tout l'inverse en revanche pour Maverick Viñales, qui une fois n'est pas coutume a effectué un très bon départ, sans doute remonté suite à la pénalité de trois places sur la grille dont il avait fait l'objet samedi. Le pilote Yamaha a ainsi évolué brièvement en deuxième position, avant que Márquez ne le dépasse au freinage du premier virage à l'entame du deuxième tour.

Lire aussi :

Jeu de quilles à l'avant

Jorge Lorenzo avait lui aussi pris un excellent envol, bondissant du dixième emplacement sur la grille pour occuper la quatrième place dans les premiers tours de course. Mais le Majorquin s'est rendu coupable d'une grosse faute dans le deuxième tour, manquant totalement son freinage dans le virage 10 pour perdre l'avant et emporter dans sa chute la Ducati d'Andrea Dovizioso.

Mais les conséquences de l'accident n'allaient pas s'arrêter là, les deux machines en perdition faisant deux victimes collatérales, à savoir les Yamaha officielles de Viñales et de Valentino Rossi. Ce coup de théâtre ouvrait un véritable boulevard pour Márquez, qui se retrouvait dès lors devant Danilo Petrucci avec une seconde et demie d'avance, avant d'enchaîner les meilleurs tours pour détenir une marge de près de quatre secondes à la mi-course ! Le pilote Honda n'allait pas lâcher le morceau et remporter une nouvelle victoire cette saison.

 

Quartararo profite de la lutte entre Petrucci et Rins

Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, le jeu de quille ayant éliminé quatre pilotes dans le troisième tour avait remis en selle Quartararo, qui intégrait ainsi le groupe de trois concurrents ferraillant pour la deuxième place avec Álex Rins. Dans les faits, le pilote Suzuki et Petrucci ont semblé avoir le meilleur rythme face à Quartararo, qui parvenait tout de même à rester accroché au wagon en profitant de la bataille qui faisait rage entre les deux hommes. Rins parvenait cependant à prendre l'avantage dans le 15e tour après avoir joué littéralement des coudes avec Petrucci dans le virage 4.  

Lire aussi :

L'Italien ne s'avouait pas vaincu pour autant, et reprenait la deuxième place à l'entrée du 18e tour au freinage du premier virage. Au tour suivant, ce fut au tour de Rins de tenter la même opération sur son rival de chez Ducati, avec bien moins de succès puisqu'il manquait de peu de le percuter. Le Barcelonais en était quitte pour un tout droit après une succession de ruades de sa GSX-RR qui a bien failli l'envoyer au tapis.

Petrucci avait néanmoins relevé sa garde dans l'aventure, laissant Quartararo le dépasser dans la foulée dans le long virage 3. Le pilote de l'équipe Yamaha Petronas, vainqueur en 2018 à Montmeló, se dirigeait dès lors vers un résultat de premier choix en Catalogne.

 

Derrière le trio de tête, Jack Miller a lui aussi profité des événements pour faire son retour au pied du podium, avant de se faire déposséder de la quatrième place dans le dernier tour après une attaque de dernière minute de la part de Rins. Parti 14e sur la grille, l'Australien a terminé entre les deux Suzuki, Joan Mir finissant en sixième position, pour ce qui constitue son meilleur résultat en MotoGP après une série de courses difficiles.

Premier top 10 pour Zarco

La septième place est quant à elle revenue à Pol Espargaró, qui a réalisé une course discrète mais efficace, tirant profit de chacun des abandons devant lui pour remonter depuis le 12e emplacement sur la grille. Le Catalan a bouclé l'épreuve devant Takaaki Nakagami, Tito Rabat et Johann Zarco, qui a ainsi décroché son tout premier top 10 avec KTM. Si les circonstances ont clairement joué en faveur du Français, ce résultat pourrait bien marquer un nouveau départ dans sa saison.  

Seuls 13 pilotes ont vu l'arrivée de cette course rocambolesque. Aux portes du top 10, on retrouve ainsi Andrea Iannone, qui signe lui aussi son meilleur résultat avec Aprilia, devant Miguel Oliveira et Sylvain Guintoli, wild-card pour le compte de Suzuki ce week-end. Parmi les nombreux abandons, on peut signaler la chute de Karel Abraham dans le premier tour, mais surtout l'accrochage entre les deux pilotes Aprilia Bradley Smith et Aleix Espargaró, qui aura bu le calice jusqu'à la lie sur ses terres.

Lire aussi :

Pecco Bagnaia a également été victime d'une chute dans le septième tour, son quatrième accident en autant de courses. Franco Morbidelli a lui aussi dû se retirer suite à une chute dans le 17e tour, au même titre que Cal Crutchlow, qui a tiré tout droit dans le virage 4 en essayant de dépasser un adversaire dans le 20e tour.

 

Au championnat, c'est tout bénéfice pour Márquez, dont l'avantage passe désormais à 37 points sur Dovizioso, qui paye très cher son abandon du jour. Le pilote Ducati voit revenir sur ses talons Rins et Petrucci, respectivement à trois et cinq unités.

Spain GP de Catalogne - Course

P. Pilote Moto Écart
1 Spain Marc Márquez Honda  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 2.660
3 Italy Danilo Petrucci Ducati 4.537
4 Spain Álex Rins Suzuki 6.602
5 Australia Jack Miller Ducati 6.870
6 Spain Joan Mir Suzuki 7.040
7 Spain Pol Espargaró KTM 16.144
8 Japan Takaaki Nakagami Honda 17.969
9 Spain Tito Rabat Ducati 22.661
10 France Johann Zarco KTM 26.228
11 Italy Andrea Iannone Aprilia 32.036
12 Portugal Miguel Oliveira KTM 44.666
13 France Sylvain Guintoli Suzuki 51.363
  United Kingdom Cal Crutchlow Honda  
  Italy Franco Morbidelli Yamaha  
  Italy Francesco Bagnaia Ducati  
  Malaysia Hafizh Syahrin KTM  
  Italy Valentino Rossi Yamaha  
  Italy Andrea Dovizioso Ducati  
  Spain Maverick Viñales Yamaha  
  Spain Jorge Lorenzo Honda  
  Spain Aleix Espargaró Aprilia  
  Czech Republic Karel Abraham Ducati  
  United Kingdom Bradley Smith Aprilia  

partages
commentaires
LIVE MotoGP - Le Grand Prix de Catalogne 2019 en direct

Article précédent

LIVE MotoGP - Le Grand Prix de Catalogne 2019 en direct

Article suivant

Championnat - Márquez touche le jackpot, 37 points d'avance !

Championnat - Márquez touche le jackpot, 37 points d'avance !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021