MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Márquez a pris un choc de 26g à Buriram

partages
commentaires
Par :
Co-auteur: Matt Beer
13 oct. 2019 à 13:40

Les données de l'accident impressionnant dont il a été victime en Thaïlande ont révélé que le pilote espagnol avait subi un choc de plus de 26g et que sa chute avait duré 4,81 secondes.

Alors qu'il entamait le week-end du Grand Prix de Thaïlande avec une première balle de match au championnat, Marc Márquez a été vertement rappelé à l'ordre lors de la première journée d'essais, avec une impressionnante chute lors des EL1. Désarçonné par sa Honda dans un tour de sortie des stands, le pilote espagnol s'est relevé difficilement, laissant la RC213V en miettes dans la voie de dégagement. Il en a été quitte pour un passage par l'hôpital, avant de pouvoir reprendre le cours normal de son week-end et, accessoirement, remporter le titre mondial deux jours plus tard.

Lire aussi :

Pour expliquer sa chute, Márquez a indiqué avoir commis une erreur en coupant complètement son accélérateur, ce qui a enclenché le frein moteur et bloqué sa roue arrière, provoquant un highside face auquel il était impuissant. Les données rendues publiques par la suite par Alpinestars ont fait la lumière sur le déroulement de l'accident et en ont révélé la violence par le biais d'un graphique et de quelques chiffres qui parlent d'eux-mêmes.

Infographie pour Marc Marquez, Repsol Honda Team,

Le fournisseur de combinaison montre une perte de contrôle soudaine, indiquée par la ligne grise représentant le capteur situé dans la combinaison. La brève baisse des lignes colorées indique le moment où le pneu arrière a repris de l'adhérence après sa glissade initiale, puis les capteurs ont détecté un problème au moment du highside. Les données enregistrent ensuite un pic considérable au moment où le pilote est éjecté dans les airs.

Une fois le problème détecté, l'airbag s'est déployé : ainsi, deux secondes se sont écoulées avant que le pilote ne heurte le sol et son airbag s'est activé 585 millièmes de secondes avant l'impact. Une protection pour le moins essentielle, à en juger par la force du choc subi par la suite. Lorsque le pilote a atterri au sol, sur le côté droit du corps, les capteurs ont enregistré un premier impact de 26,14g. En comparaison, on se souvient que dans la chute colossale subie par Loris Baz à Sepang en 2016, le choc initial encaissé par le Français avait été de 29,9g.

L'airbag, bel et bien actif, a en tout cas pu encaisser le choc et Márquez a ensuite continué à glisser sur le bitume de la voie de dégagement. Entre le moment où il a touché le sol et le moment où sa chute s'est arrêtée, 4,81 secondes ont passé. Et il s'en est relevé avec seulement quelques contusions.

Avec Oriol Puigdemont

Diapo
Liste

1/7

Photo de: Chang International Circuit

2/7

Photo de: HRC / CormacGP

3/7

Photo de: Chang International Circuit

4/7

Photo de: Chang International Circuit

5/7

Photo de: Chang International Circuit

6/7

Photo de: Chang International Circuit

7/7

Photo de: Chang International Circuit

Article suivant
Espargaró : Difficile d'avoir l'Aprilia 2020 avant février

Article précédent

Espargaró : Difficile d'avoir l'Aprilia 2020 avant février

Article suivant

Des restrictions de tests mises en place dès 2020

Des restrictions de tests mises en place dès 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa