Márquez : Confirmer le titre, mais "sans devenir fou"

Avec une confortable première balle de match dès la 15e des 19 manches de la saison MotoGP, le pilote espagnol a de quoi voir venir et compte s'en tenir à son objectif : monter systématiquement sur le podium.

Márquez : Confirmer le titre, mais "sans devenir fou"

Marc Márquez se présentera sur la prochaine manche du championnat avec une première opportunité de remporter le titre MotoGP. Auteur d'une saison quasiment parfaite, il y a déjà longtemps que le pilote espagnol a découragé ses adversaires. Passé définitivement en tête du championnat à Jerez, il comptait déjà 58 points d'avance à l'heure de la pause estivale et n'a eu de cesse de creuser l'écart depuis.

Lire aussi :

Avec 98 unités de marge sur Andrea Dovizioso, il sait que la situation est idéale : il lui suffit en effet de marquer deux points de plus que le pilote Ducati pour être sacré dès la Thaïlande. Une égalité mathématique entre deux lors du tomber de rideau de la saison serait en effet destinée à garantir le titre à Márquez, bien qu'il s'agisse d'une éventualité très peu probable au vu de la tendance prise par ce championnat. Quant aux autres pilotes, ils sont d'ores et déjà hors-jeu mathématiquement.

Seul suspense : ce Grand Prix, en Thaïlande, qui n'a été couru qu'une seule fois jusqu'à présent, avait donné lieu l'an dernier à une course très disputée, justement entre Márquez et Dovizioso. L'Espagnol avait fini par s'imposer, mais le pilote Ducati lui avait opposé sa résistance en menant 15 tours consécutifs avant d'être battu alors que l'arrivée était en vue.

"On arrive sur un circuit qui a donné l'année dernière une super bagarre entre Dovi et moi, jusque dans le dernier virage. Cette fois, ce pourrait être la même chose", pressent le #93. "La principale différence pour moi c'est que cette année le moteur [Honda] est plus rapide et en Thaïlande il y a une longue ligne droite. Par contre, dans la partie sinueuse ce sera plus difficile. Il faut qu'on comprenne quel est notre niveau et celui de Dovi, et qu'on essaye de se battre pour la victoire."

"L'objectif en Thaïlande est d'essayer de se battre pour la victoire, comme sur tous les week-ends. C'est l'objectif principal. Ensuite, on verra. Je sais que Dovi sera fort, mais on essaiera de se donner à 100%, d'être convaincus, d'attaquer dès le début et jusqu'à la fin du week-end", annonce-t-il auprès du site officiel du MotoGP.

Plus d'avance que jamais ?

S'il devait être assuré du titre dès le Grand Prix de Thaïlande, Marc Márquez battrait son propre record de précocité dans la saison, eu égard à la durée du championnat qui a été portée à 19 manches l'an dernier. Son avance mathématique, elle, n'a jamais dépassé les 76 points mais 2019 pourrait là aussi battre un record s'il continue sur sa lancée.

Depuis le début du championnat, Márquez s'est systématiquement classé à l'une des deux premières places, avec pour seule exception son abandon à Austin, où il est tombé alors qu'il occupait très confortablement la tête de la course. Si l'on en croit cette tendance, donc, même si la victoire devait lui échapper à Buriram, 15e des 19 manches de la saison, il aurait parfaitement le potentiel pour y marquer 20 points qui, si Andrea Dovizioso venait à s'imposer, ne feraient que reporter le sacre au Grand Prix suivant, au Japon. Et, dans le pire des cas, trois autres opportunités se présenteraient encore par la suite...

Lire aussi :

"Ce serait sympa, ce serait un nouvel endroit pour fêter le championnat. Je veux le valider le plus tôt possible, mais sans devenir fou. Si ça n'est pas possible en Thaïlande, eh bien ça n'est pas possible. Honda sera content si on l'obtient au Japon", souligne Márquez, tellement conscient qu'il ne s'agit que d'une question de temps qu'il peut s'offrir le luxe de faire durer ce faux suspense. "Je ne veux pas perdre du temps à penser aux victoires ou à ce qui peut arriver en Thaïlande ou à Motegi. Bien sûr, le championnat se rapproche, mais on veut continuer avec la même mentalité. […] Je l'ai déjà dit : mon principal objectif sur ces dernières courses est d'essayer de monter sur le podium à chaque course."

Les sacres de Marc Márquez en MotoGP :

Année Grand Prix Manche Avance finale
2018 Japan Japon 16/19 76 points
2017 Spain Valence 18/18 37 points
2016 Japan Japon 15/18 49 points
2014 Japan Japon 15/18 67 points
2013 Spain Valence 18/18 4 points

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Pedrosa en course ? Le coup de fil que KTM espère ne pas recevoir

Article précédent

Pedrosa en course ? Le coup de fil que KTM espère ne pas recevoir

Article suivant

Espargaró : un bon GP d'Aragón ne reflète pas la réalité

Espargaró : un bon GP d'Aragón ne reflète pas la réalité
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021