Márquez toujours considéré comme un des favoris par ses rivaux

Malgré une longue convalescence ces trois dernières années, Marc Márquez reste considéré par ses adversaires comme l'un des prétendants au titre pour 2023. Tous s'accordent néanmoins sur le fait qu'ils seront nombreux à pouvoir tenter de remporter le championnat.

Márquez toujours considéré comme un des favoris par ses rivaux
Charger le lecteur audio

La reprise du MotoGP se fait doucement sentir avec les différentes présentations d'équipe qui ont déjà commencé, les premiers tests privés menés par les constructeurs et surtout l'approche des premiers essais officiels de pré-saison qui réuniront tout le plateau à Sepang du 5 au 12 février. Pecco Bagnaia fait logiquement office de favori après avoir été sacré Champion du monde l'an dernier, mais alors qu'il s'apprête à remettre en jeu sa couronne, il sait qu'ils seront nombreux à tenter de la lui ravir.

Fabio Quartararo, son principal adversaire de la saison dernière, est également attendu dans la course au titre, tout comme Enea Bastianini, troisième du championnat en 2022 et nouvellement arrivé dans l'équipe Ducati officielle aux côtés du champion sortant. Les performances d'Aleix Espargaró seront également regardées de près malgré ce qu'il estime être un statut d'outsider, sans oublier celles de tous les top pilotes ayant changé de constructeur, à l'image de Jack Miller, Joan MirÁlex Rins ou encore Miguel Oliveira.

Au milieu de tous ces prétendants au titre, le nom de Marc Márquez revient lui aussi dans le discours de ses adversaires. Certains n'hésitent même pas à le placer en tête, et ce malgré trois dernières années très perturbées depuis sa blessure à Jerez, à l'entame de la saison 2020. La saison 2022 a été marquée par sa quatrième opération du bras, ce qui l'a tenu éloigné des circuits plusieurs mois, mais son retour aux avant-postes en fin d'année a bel et bien convaincu les autres pilotes de son potentiel pour cette nouvelle saison qui approche.

"Pour moi, Marc c'est Marc. Il a gagné huit titres et il sera à 100%. Il l'a d'ailleurs prouvé lors de la seconde partie de la saison, il était rapide. Je pense qu'il sera très difficile de se battre contre lui mais on a le potentiel pour le faire", a ainsi déclaré Enea Bastianini. Un point de vue partagé par Álex Márquez, qui estime que son frère est tout bonnement "le meilleur de la grille" au vu du nombre de titres qu'il a remportés.

Pecco Bagnaia et Marc Márquez au GP de Malaisie 2022.

Pecco Bagnaia et Marc Márquez au GP de Malaisie 2022.

S'il profite de la pause hivernale pour renforcer son bras et achever sa convalescence, Marc Márquez sera au maximum de ses capacités au moment de reprendre le guidon. C'est en tout cas ce que pensent ses rivaux au vu de la forme physique qu'il a déjà affichée depuis cette opération de la dernière chance réalisée au printemps dernier. Pour Bagnaia, l'interrogation est en fait plutôt à placer du côté de sa RC213V, qui manque de compétitivité depuis trois ans. "Je pense que Marc sera à 100% car il était déjà OK l'an dernier. Si la Honda peut être compétitive, il sera devant. Sinon, ça sera plus difficile car on est à une époque où tout est très important en MotoGP", a souligné le pilote Ducati.

"Tous à égalité"

La performance des Honda mais aussi des Yamaha, également en position délicate l'an dernier, sera l'un des facteurs clés de la saison 2023, mais les pilotes restent conscients que le niveau affiché par les autres constructeurs le sera tout autant puisque les cartes sont rebattues chaque année par les évolutions de chaque clan.

"Quand on débute une saison, on est tous à égalité, quel que soit votre nom ou votre moto", a tenu à rappeler Álex Márquez, qui passe de Honda à Ducati. "Tout le monde part de zéro. Il est vrai que Ducati sort d'une très bonne année alors que Honda est en difficulté et a rencontré beaucoup de problèmes l'année dernière, et j'en ai souffert moi-même. Mais à l'heure actuelle, on débute tous la saison avec zéro point, tous à égalité."

La tendance de la saison 2022 a mis du temps à se dessiner avec les contre-performances des deux principaux protagonistes et les victoires, à l'inverse, d'outsiders inattendus. Alors que le dernier championnat a vu au total 14 pilotes différents sur le podium, dont sept vainqueurs, les chances d'évoluer aux avant-postes apparaissent plus grandes que jamais, et ils devraient donc être nombreux à pouvoir de nouveau prétendre à la victoire en 2023.

"Tout le monde a la possibilité de se battre pour la victoire et le titre", a affirmé Bagnaia, vainqueur sept fois en 2022. "Toutes les motos sont très compétitives et peuvent gagner des courses, le niveau est très élevé donc il y a beaucoup de pilotes [parmi les favoris] : Quartararo, Enea, Márquez... Je pense que Morbidelli sera bien, Oliveira sera très compétitif avec Aprilia, je pense que Binder sera compétitif. Je dois bien sûr oublier quelqu'un mais ce sera très dur, très difficile."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Bastianini peu inquiet de la pression liée à ses nouvelles couleurs

Casques : pourquoi un tiers des pilotes MotoGP a changé de marque