Un nouveau contrat de 4 ans ? Márquez ne s'y attendait pas

Le pilote espagnol s'est engagé avec Honda jusqu'à la fin 2024, un prolongement de contrat d'une durée inhabituelle qui l'a surpris lui-même. Mais son cœur et son instinct lui ont dicté ce choix de manière assez logique.

Un nouveau contrat de 4 ans ? Márquez ne s'y attendait pas

Marc Márquez est arrivé ce vendredi à Losail pour le dernier rendez-vous de la pré-saison, trois jours d'essais qui viendront compléter la préparation de la RC213V en vue du championnat qui débutera ici-même dans deux semaines. Mais entre le dernier test et celui-ci, une annonce de taille a été faite concernant l'avenir du pilote espagnol, à savoir son engagement auprès de Honda pour quatre autres années en plus de la dernière que comportait encore son contrat actuel.

Lire aussi :

"Renouveler mon contrat avec le HRC pour quatre ans, c'est quelque chose que je n'attendais pas !" admet Márquez, interrogé aujourd'hui sur ce nouvel accord. "Un contrat de quatre ans, je pense que c'est la première fois de l'Histoire ! Si vous m'aviez posé la question il y a un an, j'aurais dit que je pensais à un contrat de deux ans, mais c'est une idée que le HRC a eue en premier. Je me suis dit pourquoi pas et nous avons commencé à en parler."

Une fois l'idée exposée, le pilote espagnol n'a pas eu beaucoup d'hésitations. Son souhait de renouveler sa confiance au constructeur qui l'accompagne depuis 2013 était évident, lui qui a fait du HRC sa famille et a remporté six des sept titres MotoGP pour lesquels il a concouru avec cette équipe. "J'ai toujours essayé de suivre mon cœur, et mon cœur penchait pour Honda", explique-t-il. "C'est le constructeur qui m'a donné la possibilité en 2013 de devenir pilote MotoGP et de faire partie de l'équipe Repsol Honda."

"Nous avons essayé de trouver le meilleur compromis, et nous l'avons trouvé, surtout du point de vue technique, c'était la chose la plus importante dans ce projet", souligne Márquez. "Cinq ans, en incluant cette année, c'est une longue période. Il faut donc avoir quelque chose du point de vue technique et Honda et le HRC sont le meilleur constructeur de ce point de vue. C'est le meilleur moyen de rester calme, de bénéficier d'une confiance spéciale entre nous et de rester concentré sur le projet, en essayant d'améliorer la performance de la moto et la mienne, pour nous battre pour le titre chaque année."

Une envie réciproque et une confiance renouvelée

Depuis son arrivée dans la catégorie reine en 2013, Marc Márquez s'est imposé comme l'unique leader du programme Honda. Malgré une RC213V que les récentes évolutions ont rendue, aux dires de l'ensemble du contingent du HRC, particulièrement difficile à maîtriser, il se maintient au sommet et a même, en 2019, réalisé l'exploit d'établir un nouveau record de points en MotoGP et de rapporter, quasiment à lui seul, la triple couronne à son constructeur. En dépit d'un marché des transferts très ouvert cette année, il était donc un choix évident pour Honda.

"Marc est avec Honda depuis de nombreuses années, sept ans. Il a remporté six titres, et quand nous pensons au futur et au développement de notre machine il n'y a pas de meilleure manière de penser que d'avoir celui qui est probablement le meilleur pilote du plateau. C'est le concept de base de ce que nous voulions faire pour arriver à un accord avec lui, pour sécuriser notre développement, et en même temps cela peut nous amener des titres et des victoires. Nous sommes là pour faire la course et essayer de gagner", résume Alberto Puig de façon pragmatique.

Lire aussi :

"Le point-clé est que les deux parties voulaient rester ensemble et croient l'une envers l'autre", poursuit le team manager. "Honda fait énormément confiance à Marc, et nous pensons que Marc fait confiance à Honda. Les objectifs sont les mêmes, nous améliorer et essayer de gagner, clairement. L'objectif est de gagner et je pense que parfois dans la vie, deux personnes se rencontrent avec les mêmes objectifs, et on sent que c'est le bon moment pour le faire de cette façon. Nous croyons en son potentiel, je pense que Marc croit dans le HRC et dans la technologie Honda."

Si certains lui reprochent de ne pas se confronter à la nouveauté et de préférer rester dans sa zone de confort, Marc Márquez, lui, n'en a cure et rappelle que son cœur et son instinct lui ont dicté ce choix pour les garanties qu'il lui apporte. "Je suis juste mon instinct et ce que je veux faire. Je m'en fiche de savoir comment et avec qui, je veux gagner et c'est l'objectif. Je veux trouver le meilleur projet pour accomplir mes buts, et pour les accomplir le meilleur projet était le HRC", pointe-t-il. "Il y a eu beaucoup de légendes par le passé qui sont restées chez le même constructeur. J'essaie de suivre mon instinct et ce que je ressens. Pour accomplir mes objectifs, le meilleur constructeur c'est le HRC car au niveau technique, je pense qu'ils ont la meilleure performance et la meilleure puissance."

Avec Michaël Duforest  

partages
commentaires
Aprilia présente officiellement sa RS-GP 2020

Article précédent

Aprilia présente officiellement sa RS-GP 2020

Article suivant

Aprilia ne pense pas que Iannone disputera le GP du Qatar

Aprilia ne pense pas que Iannone disputera le GP du Qatar
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021