Márquez, Crutchlow et Rins ont reçu le feu vert des médecins

Les trois pilotes blessés lors du premier Grand Prix de la saison MotoGP, la semaine dernière à Jerez, pourront reprendre la piste demain ou samedi après avoir reçu l'accord des médecins.

Márquez, Crutchlow et Rins ont reçu le feu vert des médecins

Marc Márquez va bel et bien tenter de disputer le Grand Prix d'Andalousie. Deux jours après avoir été opéré pour une fracture de l'humérus, le champion espagnol a fait son retour sur le circuit de Jerez à la mi-journée, là où dimanche après-midi un highside a violemment mis fin à la course époustouflante qu'il était en train de réaliser. Le but de ce comeback inattendu : passer le contrôle médical nécessaire à un éventuel retour en piste.

À 13h30, Márquez avait donc rendez-vous avec les médecins afin d'être soumis à une série d'examens et d'exercices visant à évaluer sa capacité à piloter sa MotoGP durant tout le week-end du Grand Prix, et plus particulièrement les 25 tours de la course au programme dimanche après-midi. Le verdict est tombé : il a bel et bien reçu l'accord du staff médical pour remonter en selle.

Lire aussi :

"Au bout de 48 heures, comme le stipule le code médical, il a le droit de demander à être évalué afin de participer à la course suivante", explique le Dr Ángel Charte, médecin en chef du MotoGP. "Aujourd'hui, il est venu dans l'unité d'examen médical, il a fait tous les mouvements qui pourraient être affectés par sa blessure et il s'est avéré qu'il les a parfaitement réalisés. Aucun symptôme de douleur ni aucun handicap du membre supérieur droit. Bien que cela nous semble étrange, le test a été positif et il est prêt à courir. Nous ne pouvons pas dire dans quel pourcentage, mais il répond à toutes les exigences du protocole médical pour courir."

Comme il est habituel dans ce genre de cas, Marc Márquez prendra donc la piste pour les essais libres 1 du Grand Prix, mais sa participation à l'ensemble du week-end sera évaluée sur le tas, lorsqu'il obtiendra le véritable retour décisif, celui de la piste. Honda a toutefois souhaité qu'il attende samedi avant de se lancer, afin de bénéficier d'une journée de repos supplémentaire.

"Il a réalisé de manière excellente tous les tests requis par le code médical et s'est montré tout à fait capable de les faire. De notre point de vue, il est certain qu'il est apte pour cette épreuve", explique Giancarlo di Filippo, directeur médical du MotoGP. "Marc est un professionnel et s'il n'est pas en mesure de continuer ou si un problème quelconque apparaît, il sera le premier à s'arrêter. Mais pour le moment, tous les tests ont été positifs, sans douleur, alors du point de vue médical et sur la base du code, il est apte."

En attendant, son team qui avait quitté Jerez après le premier Grand Prix est sur le chemin du retour, et celui de son coéquipier s'est chargé de réinstaller son stand ce matin. S'il avait dû manquer cette épreuve, Honda ne l'aurait pas remplacé.

 

Lui aussi opéré mardi, car souffrant d'une fracture du scaphoïde gauche, "une toute petite fracture" selon les termes du directeur médical du championnat, Cal Crutchlow a également passé avec succès le contrôle médical. "Il a lui aussi passé tous les tests et réalisé tous les exercices d'une manière vraiment fabuleuse et il est apte pour cette épreuve", explique Giancarlo di Filippo.

L'Anglais n'a jamais caché son intention de disputer ce deuxième Grand Prix de la saison, alors que la fracture au niveau de son poignet a été découverte dimanche, après qu'il ait fait son retour au circuit. Sa première visite à l'hôpital, à la suite d'une lourde chute au warm-up, avait essentiellement mis en évidence une commotion cérébrale et un traumatisme du cou, suffisants pour qu'il soit déclaré inapte pour cette première course.

 

Álex Rins était lui aussi forfait pour le Grand Prix d'Espagne, mais fera son retour en piste vendredi. Le pilote Suzuki souffrait de l'épaule depuis une chute survenue pendant les qualifications, une luxation et une fracture de la tête de l'humérus l'ayant forcé au repos, notamment à cause d'une très forte douleur. Les quelques jours de soins auxquels il a pu se soumettre lui ont permis de passer le contrôle médical avec succès ce jeudi.

"Il a fait de la physiothérapie et tous les soins nécessaires dans un cas comme celui-là. Il a lui aussi très bien réalisé tous les exercices requis pour le contrôle médical et lui aussi est apte pour cette épreuve", conclut le directeur médical du MotoGP.

 

partages
commentaires
Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision

Article précédent

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision

Article suivant

Márquez ne reprendra la piste que samedi

Márquez ne reprendra la piste que samedi
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021