Márquez, Crutchlow et Rins ont reçu le feu vert des médecins

Les trois pilotes blessés lors du premier Grand Prix de la saison MotoGP, la semaine dernière à Jerez, pourront reprendre la piste demain ou samedi après avoir reçu l'accord des médecins.

Márquez, Crutchlow et Rins ont reçu le feu vert des médecins

Marc Márquez va bel et bien tenter de disputer le Grand Prix d'Andalousie. Deux jours après avoir été opéré pour une fracture de l'humérus, le champion espagnol a fait son retour sur le circuit de Jerez à la mi-journée, là où dimanche après-midi un highside a violemment mis fin à la course époustouflante qu'il était en train de réaliser. Le but de ce comeback inattendu : passer le contrôle médical nécessaire à un éventuel retour en piste.

À 13h30, Márquez avait donc rendez-vous avec les médecins afin d'être soumis à une série d'examens et d'exercices visant à évaluer sa capacité à piloter sa MotoGP durant tout le week-end du Grand Prix, et plus particulièrement les 25 tours de la course au programme dimanche après-midi. Le verdict est tombé : il a bel et bien reçu l'accord du staff médical pour remonter en selle.

Lire aussi :

"Au bout de 48 heures, comme le stipule le code médical, il a le droit de demander à être évalué afin de participer à la course suivante", explique le Dr Ángel Charte, médecin en chef du MotoGP. "Aujourd'hui, il est venu dans l'unité d'examen médical, il a fait tous les mouvements qui pourraient être affectés par sa blessure et il s'est avéré qu'il les a parfaitement réalisés. Aucun symptôme de douleur ni aucun handicap du membre supérieur droit. Bien que cela nous semble étrange, le test a été positif et il est prêt à courir. Nous ne pouvons pas dire dans quel pourcentage, mais il répond à toutes les exigences du protocole médical pour courir."

Comme il est habituel dans ce genre de cas, Marc Márquez prendra donc la piste pour les essais libres 1 du Grand Prix, mais sa participation à l'ensemble du week-end sera évaluée sur le tas, lorsqu'il obtiendra le véritable retour décisif, celui de la piste. Honda a toutefois souhaité qu'il attende samedi avant de se lancer, afin de bénéficier d'une journée de repos supplémentaire.

"Il a réalisé de manière excellente tous les tests requis par le code médical et s'est montré tout à fait capable de les faire. De notre point de vue, il est certain qu'il est apte pour cette épreuve", explique Giancarlo di Filippo, directeur médical du MotoGP. "Marc est un professionnel et s'il n'est pas en mesure de continuer ou si un problème quelconque apparaît, il sera le premier à s'arrêter. Mais pour le moment, tous les tests ont été positifs, sans douleur, alors du point de vue médical et sur la base du code, il est apte."

En attendant, son team qui avait quitté Jerez après le premier Grand Prix est sur le chemin du retour, et celui de son coéquipier s'est chargé de réinstaller son stand ce matin. S'il avait dû manquer cette épreuve, Honda ne l'aurait pas remplacé.

 

Lui aussi opéré mardi, car souffrant d'une fracture du scaphoïde gauche, "une toute petite fracture" selon les termes du directeur médical du championnat, Cal Crutchlow a également passé avec succès le contrôle médical. "Il a lui aussi passé tous les tests et réalisé tous les exercices d'une manière vraiment fabuleuse et il est apte pour cette épreuve", explique Giancarlo di Filippo.

L'Anglais n'a jamais caché son intention de disputer ce deuxième Grand Prix de la saison, alors que la fracture au niveau de son poignet a été découverte dimanche, après qu'il ait fait son retour au circuit. Sa première visite à l'hôpital, à la suite d'une lourde chute au warm-up, avait essentiellement mis en évidence une commotion cérébrale et un traumatisme du cou, suffisants pour qu'il soit déclaré inapte pour cette première course.

 

Álex Rins était lui aussi forfait pour le Grand Prix d'Espagne, mais fera son retour en piste vendredi. Le pilote Suzuki souffrait de l'épaule depuis une chute survenue pendant les qualifications, une luxation et une fracture de la tête de l'humérus l'ayant forcé au repos, notamment à cause d'une très forte douleur. Les quelques jours de soins auxquels il a pu se soumettre lui ont permis de passer le contrôle médical avec succès ce jeudi.

"Il a fait de la physiothérapie et tous les soins nécessaires dans un cas comme celui-là. Il a lui aussi très bien réalisé tous les exercices requis pour le contrôle médical et lui aussi est apte pour cette épreuve", conclut le directeur médical du MotoGP.

 

partages
commentaires
Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision
Article précédent

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision

Article suivant

Márquez ne reprendra la piste que samedi

Márquez ne reprendra la piste que samedi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021