Márquez chute sur une plaque d'humidité et se déboîte une épaule

Le pilote Honda s'est déboîté l'épaule en retombant mal après avoir perdu le contrôle de sa moto sur une partie humide de la piste.

Márquez chute sur une plaque d'humidité et se déboîte une épaule

Marc Márquez a indiqué qu'une trace d'humidité sur la piste de Jerez avait été à l'origine de sa chute, lundi à la mi-journée. Un accident dans lequel il s'est partiellement luxé l'épaule droite, au point de devoir passer par le centre médical avant de pouvoir reprendre la piste.

Leader de la feuille des temps ce matin après son premier run, réalisé au guidon de la version 2019 de la Honda, le pilote espagnol l'a rapidement troquée pour une moto de 2020. Seulement, alors que plusieurs traces d'humidité persistaient sur les bords du tracé après les récentes pluies, Márquez est passé sur l'une d'elles en élargissant sa trajectoire pour entrer dans l'épingle Lorenzo, située à la fin du tour, et c'est ainsi qu'il est tombé.

"C'était ma faute, j'ai élargi ma trajectoire, mais dans les virages 5, 9 et 13 il y avait beaucoup de traces d'humidité en dehors de la trajectoire, surtout ce matin", explique le pilote. "J'ai élargi, mais je n'allais pas très vite parce que je venais d'avorter mon tour. Puis j'ai touché cette partie humide et j'ai perdu l'avant."

Lire aussi :

Bien que sa chute se soit passée à basse vitesse, il s'est tordu l'épaule droite en atterrissant mal, au point qu'il a été nécessaire de lui faire passer des examens de contrôle au centre médical. "Le problème c'est que je suis arrivé dans le gravier en n'étant pas dans une bonne position et je me suis déboîté l'épaule. C'est la raison pour laquelle j'ai été au centre médical", indique-t-il.

La saison 2018 de Marc Márquez avait été largement perturbée par un déboîtement récurrent de son épaule gauche, ce qui avait fini par requérir une intervention chirurgicale compliquée pendant l'intersaison. C'est cette fois l'épaule droite qui a été touchée dans cette chute, cependant sans que cela ne l'empêche de reprendre la piste par la suite.

Le Champion du monde était également tombé la semaine dernière pendant la première journée des essais de Valence, là aussi au guidon de la Honda 2020, une chute cette fois causée par des soucis de réglages électroniques sur le nouveau moteur. La moto avait été passablement endommagée dans l'accident, alors que le pilote s'était relevé indemne.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, après sa chute

Trois motos dans le stand

Malgré cette chute aujourd'hui, Márquez a bouclé 69 tours et signé le sixième meilleur temps. Alors que les prévisions annoncent plus de pluie pour mardi, dernière journée d'essais de l'année, le #93 a récupéré aujourd'hui la Honda 2020 testée la semaine dernière par Cal Crutchlow, qui est venue s'ajouter dans son stand à celle dont il disposait lui-même à Valence et à une RC213V de 2019. Les deux motos de 2020 présentaient principalement des différences de châssis.

Lire aussi :

"J'avais trois motos dans le stand. L'une est la moto actuelle, une autre a la première version du nouveau moteur et un châssis différent", explique-t-il. "C'est là que l'on essaye de comprendre des choses pour avancer, et surtout ici, à Jerez, où le châssis est très important. Les conditions étaient très spéciales parce que le grip était très élevé, mais c'était très critique avec ce froid."

"Pour cette première journée, et étant donné que pour demain la météo ne semble pas parfaite, le HRC a décidé que j'allais tester deux motos [2020] différentes pour la première journée. Pour le deuxième jour, je ne connais pas le programme, mais le programme [d'aujourd'hui] a été provoqué par la météo."

partages
commentaires
Test Jerez, J1 - Viñales au-dessus du lot, Márquez au sol
Article précédent

Test Jerez, J1 - Viñales au-dessus du lot, Márquez au sol

Article suivant

Zarco : le puzzle se met en place pour son arrivée chez Avintia

Zarco : le puzzle se met en place pour son arrivée chez Avintia
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021