Márquez défend Zarco après sa tentative de dépassement sur Rossi

partages
commentaires
Márquez défend Zarco après sa tentative de dépassement sur Rossi
Par : Léna Buffa
25 avr. 2017 à 17:15

Marc Márquez n'a aucun reproche à adresser à Johann Zarco pour sa tentative de dépassement sur Valentino Rossi. Musclée peut-être, mais dans la norme selon l'Espagnol.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le Grand Prix des Amériques disputé le week-end dernier au Texas a été marqué par une passe d'armes brève mais intense entre Valentino Rossi et Johann Zarco. Auteur d'un début de saison très remarqué, le Français n'a pas hésité à s'attaquer au vétéran, aucunement intimidé par sa stature lorsqu'il a voulu le déposséder de la troisième place. Nous en étions au septième tour et le leader, Dani Pedrosa, était alors en vue, à peine une seconde devant la Yamaha numéro 46.

Dans les rapides ondulations du premier secteur de la piste, le Français a plongé à l'intérieur de son rival qui, pour l'éviter, a fini par couper le virage suivant en passant hors piste. S'étant ainsi rapproché de Marc Márquez, devant lui, Rossi a reçu une pénalité de trois dixièmes pour le gain opéré. Une fois la course bouclée, il ne contestera pas cette punition. En revanche, et même si les deux pilotes se sont serré la main dans leur tour de décélération en signe de paix, le Docteur a tenu à exprimer un point de vue qui ressemblait fort à un rappel à l'ordre adressé au rookie, l'avertissant que les manières en MotoGP n'étaient pas celles du Moto2.

 

Interrogé sur la question en conférence de presse d'après-course, Marc Márquez a, lui, défendu Johann Zarco. Le triple Champion du monde MotoGP a fait savoir qu'un pilotage agressif n'était pas l'apanage des débutants car lui-même et Valentino Rossi étaient coutumiers du fait.

"J'ai vu l'action. Bien sûr, c'était agressif, mais au fond, au début tout le monde attaque à 100%", rappelait le pilote espagnol. "Je suis un pilote agressif, Valentino est un pilote agressif. Par le passé, on s'est nous aussi dépassés très en force, on le fait actuellement et on le fera à l'avenir."

"Alors, si vous êtes agressif et que vous dépassez en force, vous devez comprendre que les autres pilotes aussi sont agressifs. C'est toujours comme ça, c'est la course. Oui, c'était serré, c'était agressif", reconnaissait Marc Márquez sans rien trouver à reprocher à l'attaque menée par le double Champion du monde Moto2, un avis partagé entre autres par Cal Crutchlow qui saluait dimanche la performance du Français.

 

Alors que Valentino Rossi a écopé d'une pénalité de trois dixièmes pendant la course, son dépassement sur Dani Pedrosa à trois tours de l'arrivée et l'avance rapidement prise sur l'Espagnol lui ont rapporté la deuxième place finale, si bien que son résultat ne se ressent pas de cette punition. Une pénalité que Márquez jugeait finalement plutôt inutile, estimant que Rossi n'avait "rien gagné".

Quant à Johann Zarco, il s'est longuement maintenu à proximité du trio de tête avant de peu à peu perdre du terrain et d'être rattrapé par Cal Crutchlow, qui finira par le déposséder de la quatrième place dans les derniers tours. Le pilote Tech3 en a donc terminé avec un nouveau top 5 après celui obtenu en Argentine, avec cette fois 7"9 de retard sur le vainqueur contre 15"5 alors, et ce dans la foulée d'un Grand Prix du Qatar qui restera longtemps dans les mémoires et dont il a mené les six premiers tours.

Prochain article MotoGP
GP des Amériques : les performances des équipes à la loupe

Article précédent

GP des Amériques : les performances des équipes à la loupe

Article suivant

Lorenzo : Ça n'était pas parfait, mais on progresse très vite

Lorenzo : Ça n'était pas parfait, mais on progresse très vite