MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
41 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
69 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
90 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
111 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
139 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
146 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
174 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
189 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
196 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
209 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
217 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
223 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
238 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
245 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
252 jours

Le défi de Márquez en 2019 ? Essayer de battre Lorenzo

partages
commentaires
Le défi de Márquez en 2019 ? Essayer de battre Lorenzo
Par :
2 sept. 2018 à 12:15

Le pilote Honda ne craint pas la confrontation directe avec son futur coéquipier, au contraire : être associé à l'un des top pilotes du championnat lui paraît plutôt stimulant !

Associé à Dani Pedrosa depuis son arrivée en MotoGP, en 2013, Marc Márquez accueillera un nouveau coéquipier l'an prochain, et non des moindres. En recrutant Jorge Lorenzo, Honda s'est en effet assuré de placer dans son équipe les deux pilotes ayant remporté les six derniers titres en date – et peut-être sept d'ici-là.

Pour le pilote catalan, il y a un intérêt immédiat à cette perspective : celle d'avoir à ses côtés, et sur un matériel que lui-même connaît, l'un de ceux qui représentent la plus forte menace au championnat. Il réfute néanmoins l'idée selon laquelle le numéro 99 intégrera "le team Márquez" en entrant dans le stand Repsol Honda, où il règne en roi depuis près de six ans.

"Il y a deux teams", assure Márquez dans une interview à Sky Italia. "Honda est en mesure de produire deux motos différentes, comme ils l'ont d'ailleurs fait jusqu'à présent avec Dani Pedrosa, qui a eu sa moto et son châssis. Dani et moi avons deux styles et deux caractères différents, nous nous sommes d'ailleurs beaucoup disputés en 2013 et 2014, mais hors-piste le respect a été des plus grands."

Lire aussi :

Pour le jeune quadruple Champion du monde MotoGP, l'arrivée d'un pilote au palmarès aussi riche est avant tout une source de motivation, de quoi renouveler ses objectifs personnels pour les deux saisons à venir. "Le défi de 2018 est d'essayer de remporter le titre. En 2019, un nouveau pilote arrive, le nouveau défi sera d'essayer de le battre. Il faut toujours avoir un défi. Si vous y pensez, Rossi – qui a été le plus fort pendant des années – a lui aussi toujours eu un pilote à défier : Biaggi, Stoner… Le fait d'en avoir un vous pousse à être plus fort."

Lorenzo pourrait-il gagner dès sa première année chez Honda ? "J'espère que non !" répond Márquez. "Il a démontré qu'il était fort, il a eu du mal mais au final il est bon avec la Ducati. On verra si ce sera pour une course ou pour toute l'année, mais je m'attends en tout cas à ce qu'il soit compétitif aussi avec la Honda. J'espère qu'il aura un peu de mal…"

Une rivalité source d'émulation

Si le recrutement de Jorge Lorenzo, juste après qu'il a remporté sa première victoire avec Ducati, a pris une bonne partie du paddock de cours, Marc Márquez a, lui, été tenu au courant par son employeur et il avait donné sa bénédiction. Loin de craindre de faire entrer le loup dans la bergerie, il a au contraire souhaité être associé à un pilote pouvant le stimuler.

"Honda m'a informé à partir du moment où ils ont commencé à parler avec les pilotes. Quand ils ont commencé à le faire avec Lorenzo, ils m'ont demandé si cela posait un problème quelconque et j'ai tout de suite répondu que non. Je préfère que le pilote fort, capable de remporter le titre, ait la même moto que moi."

"Je sais que Zarco et Dovizioso étaient aussi en lice, moi j'ai juste demandé que ce soit un pilote fort. Ce qui se passe actuellement chez Ducati le démontre : la moto est compétitive et les deux pilotes sont compétitifs, la rivalité fait grimper le niveau", estime le pilote espagnol.

Lire aussi :

Cette nouveauté, qui viendra modifier les contours du MotoGP l'an prochain, ne change rien en revanche au fait que Márquez se sente parfaitement bien chez Honda. Des envies d'aller voir ailleurs ? Pas pour l'instant !

"J'ai lu qu'on écrit parfois que Márquez gagne parce qu'il a une Honda… Mais si c'était le cas, tout le monde viendrait chez Honda. Il suffirait de dire 'Honda, je pense pouvoir gagner avec ta moto, je m'en fiche de l'argent', tu la prends et c'est tout. Ce que je peux dire, c'est que je me sens bien avec cette équipe. Pas sur la Honda, mais avec Honda. C'est le plus grand constructeur au monde, je sens que mes commentaires sont toujours analysés par chaque technicien, je me sens important dans tout."

Article suivant
Espargaró : Lowes ? "Pas bon" pour le développement de l'Aprilia

Article précédent

Espargaró : Lowes ? "Pas bon" pour le développement de l'Aprilia

Article suivant

2018, "l'une des meilleures saisons" aux yeux d'Aspar

2018, "l'une des meilleures saisons" aux yeux d'Aspar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa