Márquez a pris la direction de Jerez : il veut courir

Marc Márquez est en route vers Jerez, avec l'intention de passer le contrôle médical et d'obtenir le feu vert afin de reprendre la piste alors qu'il a été opéré mardi.

Márquez a pris la direction de Jerez : il veut courir

Comme nous l'anticipions mercredi, Marc Márquez a bel et bien l'intention de ne pas manquer le Grand Prix d'Andalousie cette semaine.

Victime d'une fracture de l'humérus dans une lourde chute qui a mis fin, dimanche, à sa folle remontée depuis le fond du peloton dans un Grand Prix d'Espagne qu'il dominait outrageusement en vitesse pure, le pilote espagnol a été opéré mardi avec succès. Les médecins avaient rapidement écarté l'éventualité qu'il puisse reprendre la compétition dès cette semaine, évoquant plutôt l'option de Brno, dans deux semaines, dans le cas où le nerf radial aurait été épargné − ce qui est le cas. Et même après l'opération, le Dr Mir parlait d'une "porte entrouverte mais pas complètement ouverte" pour qu'il fasse son retour à Brno, n'évoquant pas l'option de Jerez.

Lire aussi :

Mais le champion ne l'entend visiblement pas de cette oreille. Sitôt sorti de l'hôpital de Barcelone dans lequel il se trouvait, Márquez a pris la direction de Jerez ce matin à la première heure. Ce midi, il tentera de convaincre les médecins de le laisser courir cinq jours seulement après son opération. Il espère arriver sur le circuit andalou à temps pour que les services médicaux évaluent sa condition physique. Le protocole prévoit que le pilote doive réaliser des exercices qui solliciteront directement les muscles qu'il utilisera lorsqu'il pilotera sa moto.

S'il obtient le feu vert des médecins, Márquez sera en selle dès demain pour les essais libres. Alors que son équipe avait quitté le circuit lundi et que chacun avait rejoint son domicile, tous les membres devraient être de retour à Jerez ce jeudi afin de se préparer à cette éventualité.

Accélérer son retour pour défendre son titre

Marc Márquez avait été appelé à la prudence et à la patience par son team manager, Alberto Puig, qui expliquait après l'opération de mardi qu'il était important de penser au long terme. Cependant, le fait que le nerf radial ait été épargné dans le choc de la moto contre le pilote dimanche après-midi, ce qui a été confirmé lors de l'opération, semble avoir reboosté son moral.

Après l'avoir opéré, le Dr Mir expliquait au site officiel du MotoGP que "ses sensations [étaient] meilleures qu'attendu", grâce au fait que le nerf radial n'avait pas été touché. "Le fait est que le nerf était très proche, mais qu'il ne comportait pas de lésion. Cela nous a permis de réaliser une réduction précise de la fracture et de la fixer à l'aide d'une plaque en titane de dernière génération." Grâce à cette intervention, Márquez a pu immédiatement entamer sa récupération : dès mardi, il a eu recours à des soins par le froid afin de réduire l'hématome, et a commencé la rééducation de l'épaule, du coude, du poignet et de la main.

Reprendre la piste immédiatement pourrait lui permettre de marquer au moins quelques points s'il est suffisamment apte pour boucler les 25 tours de course dans le top 15, de quoi limiter la perte au championnat alors qu'une saison courte rend tout forfait particulièrement dommageable pour les ambitions de titre.

Álex Rins et Cal Crutchlow doivent eux aussi passer le contrôle médical aujourd'hui, après avoir manqué la première course à la suite de blessures subies pendant les essais libres. L'Anglais, lui aussi, a été opéré mardi, souffrant d'une fracture du scaphoïde au niveau du poignet gauche. Le pilote Suzuki a pour sa part multiplié les soins, sans avoir besoin d'intervention, mais son épaule droite est toutefois encore très douloureuse après une luxation et une fracture de la tête de l'humérus.

Lire aussi :

partages
commentaires
Rossi poursuivi par son cauchemar : "faire travailler les pneus"
Article précédent

Rossi poursuivi par son cauchemar : "faire travailler les pneus"

Article suivant

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision

Yamaha en difficulté : des moteurs expédiés au Japon pour révision
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021