Márquez égale Doohan... et il en veut encore !

Après seulement six saisons en MotoGP, l'Espagnol possède déjà l'un des palmarès les plus riches. Et bien qu'il assure ne pas prêter attention aux records, il ne compte pas s'arrêter là !

Márquez égale Doohan... et il en veut encore !
Le Champion du monde 2018, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le Champion du monde 2018, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, célèbre son titre de Champion du monde
Marc Marquez, Repsol Honda Team, célèbre son titre de Champion du monde
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Sacré pour la cinquième fois en MotoGP, la septième toutes catégories confondues, Marc Márquez conforte sa place parmi les très grands noms des Grands Prix moto. À seulement 25 ans, le voici membre du cercle très fermé des pilotes ayant pu conquérir au moins cinq titres en catégorie reine, au même titre que Mick Doohan (qu'il égale), Valentino Rossi (7) et Giacomo Agostini (8).

"C'est génial de pouvoir être comparé à Doohan, parce que le premier souvenir que j'ai d'une course moto que j'ai regardée à la télévision, c'est de le voir en bagarre avec Álex Crivillé. Je n'ai pas de mots pour décrire ce que cela signifie d'égaler ses cinq titres", commente le pilote espagnol, qui a également égalé son aîné samedi en remportant sa 50e pole position. Mieux, il a battu de sept ans (!) le record de précocité de Doohan à l'heure d'atteindre ce cap.

Lire aussi :

"Marc est un pilote brillant et il mérite tout ce qu'il a réalisé à seulement 25 ans", salue Mick Doohan. "Il dispute une saison parfaite, avec huit victoires à ce jour, associées à une grande régularité qui l'a vu monter sur le podium sur la plupart des courses. Je veux féliciter Marc pour son cinquième titre MotoGP. Je suis fier de partager ce chiffre avec lui. Merci, Marc, pour le super show que tu fais en piste et pour ton style, qui est tout simplement inimitable !"

Inimitable en piste, et déjà inimitable dans les tablettes du championnat : en six saisons passées en MotoGP, Marc Márquez n'a eu de cesse de repousser les limites, égalant les plus grands et établissant peu à peu de nouveaux records. Dimanche encore, lorsqu'il a été assuré du titre, il est devenu le plus jeune pilote de l'Histoire à remporter une septième couronne toutes catégories confondues. Il bat en cela l'une des Légendes de la moto, Mike Hailwood, qui avait neuf mois de plus lorsqu'il y est parvenu. Et l'époque était bien différente, puisque l'Anglais avait notamment remporté deux de ses sept premiers titres la même année, disputant plusieurs catégories en parallèle.

Bien que lancé dans une carrière qui fera date, Marc Márquez assure ne pas se focaliser sur les statistiques et les records qu'il pourrait encore battre. "Je le dis franchement, sinon je ne le dirais pas : je n'ai jamais pensé aux records parce que chaque saison est différente. J'ai un contrat de deux ans avec Honda et, pendant ces deux ans, je vais essayer de me battre pour le titre", prévient-il.

"Pendant la pré-saison, je vais essayer de travailler pour me battre pour un autre titre. C'est comme ça qu'il faut faire et je sais que j'aurai la pression comme tous les top pilotes. Tous les top pilotes, nous travaillons pour gagner le championnat. Si vous terminez deuxième, c'est une bonne saison mais l'objectif n'est pas atteint. Alors tant que je serai ici, je vais essayer d'augmenter ce chiffre."

Lire aussi :

"Je vis un rêve. Être pilote MotoGP, c'est une chose, mais se battre chaque année pour le titre, être dans le top 3 et gagner un cinquième titre… c'est quelque chose que personne ne peut imaginer. Même si on est un pilote super talentueux et qu'on gagne tout dans les petites catégories, on ne peut pas imaginer ça. En MotoGP, il y a les meilleurs pilotes au monde, 19 courses dans l'année, et c'est très difficile d'avoir le meilleur niveau pendant toute la saison."

"Chaque saison, j'ai la pression et la motivation pour me battre pour le titre et j'espère que ma carrière sera comme ça jusqu'au bout", poursuit le pilote espagnol, insatiable. "Jusqu'au 1er janvier, on va essayer de prendre du plaisir, et puis le 1er janvier on va se reconcentrer sur la saison 2019 et travailler encore plus fort pour être meilleurs."

partages
commentaires
Viñales à 13 secondes du vainqueur, plus résigné que vraiment déçu

Article précédent

Viñales à 13 secondes du vainqueur, plus résigné que vraiment déçu

Article suivant

Peu de choses à sauver pour Petrucci à Motegi

Peu de choses à sauver pour Petrucci à Motegi
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021