Márquez frappe un grand coup en changeant de réglages

Marc Márquez s'élancera dimanche de la pole position, après avoir battu de plus d'une demi-seconde le record absolu d'Aragon, qu'il avait lui-même établi l'an dernier.

Márquez frappe un grand coup en changeant de réglages
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

S'il avait laissé les rênes de la première journée à ses adversaires du camp Yamaha, le pilote Honda a montré aujourd'hui qu'il avait de la réserve. Après avoir repensé ses réglages, il a frappé un grand coup dès la première séance du jour qu'il a dominée avec près de trois dixièmes d'avance.

En délicatesse hier avec ses freinages, Márquez se félicite des progrès accomplis dès ce matin : "On a beaucoup progressé. Hier on est parti des réglages de base que l'on avait l'an dernier et on a vu que ça ne fonctionnait pas. Aujourd'hui on est revenu à la base normale de cette année. On a fait ce changement ce matin et on a beaucoup progressé."

Désormais plus compétitif, il a répété sa suprématie en qualifications. Son premier tour lancé aura été décisif, ce dont il ne peut que se féliciter car les deux suivants l'ont vu commettre des erreurs. Une petite faute, d'abord, qui ne lui a coûté qu'une éventuelle amélioration de son chrono, puis une grosse qui l'a envoyé au tapis dans son dernier tour.

"Cette qualification a été compliquée. Initialement on avait prévu de n'utiliser que deux pneus arrière, mais quand j'ai vu que le chrono que j'ai signé avec le premier était très rapide, j'ai changé de plan," explique le pilote Honda, finalement qualifié grâce à son premier tour lancé.

"Je ne m'attendais pas à signer ce temps dès mon premier tour et ça a été une belle surprise! J'ai fait une petite faute avec mon deuxième pneu et je n'ai pas pu améliorer mon chrono," poursuit-il, admettant que c'est en voyant Jorge Lorenzo se montrer se plus en plus pressant qu'il a tenté une troisième attaque. Et d'expliquer sa faute : "Avec mon troisième pneu, je suis entré trop fort dans le mauvais virage et j'ai subi une petite chute."

Cette chute n'a en aucun cas remis en cause la place de leader que s'est octroyée Marc Márquez. Mais au-delà de cette pole position et de ce nouveau record, son véritable objectif c'est bel et bien la victoire. "Je suis content parce que j'ai un bon rythme. Je me sens prêt à me battre pour la victoire. Mais demain le simple fait de monter sur le podium sera difficile," estime-t-il. "Jorge et Dani [Pedrosa] semblent très forts et Valentino [Rossi] va certainement progresser demain, si bien que même le podium pourrait être compliqué."

Un podium difficile à atteindre?

Une chose paraît certaine à ce stade du week-end : pour atteindre le podium, il faudra savoir être économe avec ses pneus, notamment la gomme arrière dont une forte dégradation est attendue pendant la course. "Apparemment, tout le monde va utiliser le même pneu, le medium à l'avant et le soft à l'arrière. La clé sera peut-être de bien gérer ses pneus. Mais, étant donné que Jorge a l'habitude de s'échapper dès le départ, il faut attaquer!" rappelle Márquez.

Dani Pedrosa ne partage pas tout à fait l'enthousiasme de son coéquipier et doit se contenter de la cinquième place sur la grille, après avoir néanmoins dominé la quatrième séance d'essais libres à la mi-journée. Mal à l'aise avec l'avant de sa machine en qualifications, le Catalan a manqué de chuter à plusieurs reprises et s'en est trouvé quelque peu bridé.

partages
commentaires
Loris Baz explique sa chute par "une erreur de débutant"
Article précédent

Loris Baz explique sa chute par "une erreur de débutant"

Article suivant

Une journée plus compliquée pour Valentino Rossi

Une journée plus compliquée pour Valentino Rossi
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021