Márquez : "Il fallait que j'essaie de gagner à la 1re balle de match"

L'Espagnol a puisé sa motivation dans la volonté de décrocher le titre le plus tôt possible. Bien lui en a pris, puisqu'il est parvenu à ses fins dès Motegi.

Márquez : "Il fallait que j'essaie de gagner à la 1re balle de match"
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le Champion du monde Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le Champion du monde Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur et Champion du monde, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

La procrastination n'est sans doute pas le fort de Marc Márquez, et il n'y a qu'à voir la course menée par l'Espagnol au Japon pour s'en convaincre ! L'ibère a en effet remporté son cinquième titre dès la première balle de match qui lui a été offerte à Motegi, après une course pleine d'attaque et d'agressivité.

Une démarche nécessaire selon lui, qui de son propre aveu avait bien conscience après le Grand Prix d'Aragón que le titre ne pouvait plus vraiment lui échapper. "Après Aragón, je sentais que je pouvais atteindre mon objectif", a-t-il admis en conférence de presse. "Mais je n'aime pas ce genre de sensation, et il me fallait trouver une motivation supplémentaire, alors je me suis dit qu'il fallait que j'essaie de gagner à la première balle de match, à Motegi."

Après 2014 et 2016, le numéro 93 vient donc de remporter pour la troisième fois le championnat au Japon (il est d'ailleurs le seul pilote de l'Histoire de la catégorie reine à avoir été titré au pays du soleil levant).

Lire aussi :

Une tactique de course qui a fait mouche

Mais avant de parvenir à ses fins, Márquez a dû remonter depuis la sixième place sur la grille pour venir ensuite se mesurer à Dovizioso. L'Espagnol savait avoir le rythme pour cela, surtout après l'allure affichée lors des précédentes séances.  

"La course s'est déroulée vraiment comme je l'avais imaginé", souligne-t-il. "Hier après les qualifications, j'ai essayé d'analyser, de comprendre, et je savais que le rythme lors des EL4 avait été très bon, et cela a été confirmé lors du warm-up."

Lire aussi :

Le plus dur attendait alors Márquez, qui a bien failli perdre le contrôle de sa machine après sa première attaque, en milieu de course, sur le pilote Ducati. "J'ai essayé de l'attaquer, mais j'ai fait une petite erreur, lorsque je suis sorti dans l'herbe, et Dovi m'a repassé. Il a alors commencé à attaquer fort, et il est reparti en 1'45. J'ai essayé de le suivre, et j'ai de nouveau attaqué avant le dernier tour, en suivant la même stratégie qu'en Thaïlande."

SI la joie d'un cinquième sacre a bien entendu pris le pas sur le déroulé de la course, l'Espagnol s'est montré beau joueur face à son adversaire, regrettant son absence sur le podium, comme cela avait d'ailleurs déjà été le cas l'an dernier à Valence. "Quand j'ai vu Dovi dehors dans le dernier tour, j'étais très content, car je savais que le titre était joué, mais ensuite j'étais aussi déçu car il mérite d'être là [dans le top 3] également."

Le pilote Honda va désormais bénéficier de quelques jours seulement de relâche, avant de remettre le couvert lors de la prochaine manche, en Australie, où il tentera désormais de sécuriser le titre des constructeurs et des équipes pour ses troupes.

Lire aussi :

partages
commentaires
Officiel - Bautista remplace Lorenzo à Phillip Island
Article précédent

Officiel - Bautista remplace Lorenzo à Phillip Island

Article suivant

Sixième, Zarco est "à la limite" de son package

Sixième, Zarco est "à la limite" de son package
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021