MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Márquez : "Essayer de garder la même mentalité, le même niveau"

partages
commentaires
Márquez : "Essayer de garder la même mentalité, le même niveau"
Par :
6 juil. 2018 à 15:30

Le leader du championnat a réalisé une excellente opération en s'imposant à Assen, poussant encore un peu plus son avantage au classement. Mais malgré ce nouveau succès, il reste focalisé sur son objectif : une nouvelle couronne mondiale.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team

Dimanche dernier, sur le circuit d'Assen, Marc Márquez a mis une fin quelque peu brutale au "moment Lorenzo" apparu il y a un mois lors du Grand Prix d'Italie. Le Majorquin seulement septième de la course, le pilote Honda a pu se relancer au championnat en signant sa première victoire dans la "Cathédrale" depuis 2014.

Avec désormais 41 unités d'avance sur son plus proche poursuivant, qui n'est autre que Valentino Rossi, le numéro 93 a fait mieux que limiter les dégâts sur un tracé où on attendait à voir les Yamaha faire leur retour au premier plan.

Et si Maverick Viñales a pu profiter d'un meilleur départ qu'à l'accoutumée pour venir se frotter au quadruple Champion du monde, c'est bien ce dernier qui a eu le dernier mot en s'imposant assez largement sur le numéro 25, mais également sur Álex Rins, deuxième aux Pays-Bas.

Vainqueur en terrain hostile 

La victoire a certes pris du temps à se dessiner pour Márquez, mais le rythme affiché par celui-ci en toute fin de course et sa capacité à reprendre des points sur ses adversaires sur des circuits où on ne l'attendait pas à pareille fête (on pourra assimiler ce succès à celui du Mans en ce sens) sont autant d'éléments qui font souffler un vent d'optimisme chez l'Ibère.

"Il est important que sur une piste où par le passé Yamaha était très fort et où on était en difficulté, j'ai pu être là, surtout en essais", indique celui qui avait en effet donné le temps, avec Viñales, dès le vendredi. "Et puis en course quand j'ai été en tête dans les derniers tours, même avec le vent et tout, j'ai pu tourner à nouveau dans la fenêtre basse des 1'34. C'est le plus important."

Si les Yamaha lui ont donné du fil à retordre, Márquez estime aussi que les Ducati officielles ont affiché un rythme intéressant en course, allant jusqu'à occuper les deux premières positions dans les premières encablures, et ce en dépit de départs plutôt reculés sur la grille.

Même s'il bénéficie d'un matelas confortable au championnat, le pilote Honda préfère donc rester sur ses gardes quant au niveau proposé par les GP18 le week-end dernier. "Peut-être qu'ici les Ducati n'ont pas exploité leurs points forts parce qu'ils ont une très bonne accélération et de très bons freinages, or ici on n'a pas beaucoup de gros freinages et l'accélération est fluide, ça n'est pas le point le plus important", avance Márquez. "Mais malgré cela quand Lorenzo était en tête, il était très, très fort à certains endroits, et Dovi aussi."

Méfiance contre Ducati

Le Champion du monde 2017 garde sans doute en mémoire le souvenir du déroulé de la seconde partie de saison de l'an dernier, lors de laquelle la marque de Borgo Panigale et Andrea Dovizioso avaient été capables de lui tenir tête jusqu'à la dernière manche, tout en décrochant quatre victoires.

"Depuis l'année dernière, Ducati est fort partout sur la seconde partie [de saison]", poursuit l'Espagnol. 'Quand vous voyez Valence par exemple, Ducati était fort et ils étaient dans le groupe de tête. Maintenant la Ducati travaille bien mais le plus important c'est que notre plus mauvais résultat a été une deuxième place. Sur une piste où on a été en difficulté, on a été là, sur le podium. C'est le plus important, mais Ducati sera très fort sur la seconde partie de la saison parce qu'il y a des pistes sur lesquelles ils sont très rapides. Pour le moment, Andrea est à 61 points de moi, donc on va essayer de bien gérer."

Reste qu'avec plus de la moitié du championnat restant à disputer et déjà une nette avance, le pilote Honda se méfie d'un éventuel relâchement dans les rangs de la marque à l'aile dorée. Déterminé, il entend bien maintenir la pression lors des prochaines échéances. "C'est le moment d'attaquer parce qu'on a une avance qui est grande mais qui n'est pas suffisante", reprend-il. "J'en veux plus, plus, plus, et c'est la façon dont je veux essayer de garder la même mentalité, le même niveau."

Le prochain point de chute du MotoGP devrait lui faciliter la tâche, le paddock prenant la direction du Sachsenring, en Allemagne, pour la dernière épreuve avant la tenue de la trêve estivale. Invaincu sur le circuit de la Saxe depuis ses débuts dans la catégorie reine en 2013, Márquez s'y est en effet imposé de façon ininterrompue depuis 2010 toutes catégories confondues.

Avec Léna Buffa

Article suivant
Rossi : "Pour le championnat, ce sera très dur"

Article précédent

Rossi : "Pour le championnat, ce sera très dur"

Article suivant

Diaporama : Les 18 triplés espagnols en MotoGP

Diaporama : Les 18 triplés espagnols en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck