Les gains de Honda en matière d'accélération ne sont pas encore uniformes

En dépit de progrès depuis le début de la saison, la marque japonaise doit encore améliorer la transmission de puissance de son bloc propulseur.

Les gains du moteur Honda, avec son moteur repensé, ne sont pas encore uniformes, comme a pu le ressentir le tenant du titre en MotoGP, Marc Márquez, lors du Grand Prix de France. 

Pour 2017, le constructeur japonais a remisé son moteur "screamer" et a suivi ses rivaux en recourant à un ordre d'allumage big bang, dans une tentative d'adoucir la transmission de puissance. Cela a aidé à améliorer la situation de Honda jusqu'à un certain point, mais les machines de la marque à l'aile dorée sont généralement restées en retrait par rapport aux Yamaha en termes de vitesse pure lors des cinq premières courses. 

Márquez estime que le travail en cours, qui vise à affiner l'électronique, a aidé dans certaines situations plus que d'autres. "Nous sommes en train de progresser dans ce domaine, et je pense qu'à présent le manque d'accélération se fait de moins en moins ressentir", a-t-il déclaré. "Mais nous avons encore besoin de comprendre où, car dans certaines sorties de virage, ce n'est pas si mal, mais dans d'autres, en fonction de la vitesse, nous perdons encore beaucoup. Je pense que nous perdons encore, mais pas autant qu'au début."

Un échappement toujours en cours d'évaluation

L'Espagnol a essayé un nouvel échappement lors de la journée d'essais post-course à Jerez, et l'a encore évalué le week-end dernier au Mans, qui s'est finalement soldé par une chute en course. "J'aime toujours avoir la maîtrise du couple sur la moto, et avec cet échappement je suis capable de le faire, je suis capable de piloter davantage comme j'aime", poursuit-il.

"Il y a encore des domaines où je ne me sens pas à 100%, mais j'ai besoin de continuer de l'utiliser car nous croyons qu'il a un bon potentiel, et nous avons besoin de travailler car nous avons besoin de plus de kilomètres pour le comprendre."

Le pilote satellite de chez LCR, Cal Crutchlow, a expliqué qu'il était difficile pour les pilotes Honda de savoir où et dans quelle mesure l'accélération de la moto s'améliorait. "Le problème est que nous ne savons pas si nous sommes en difficulté ou non tant que nous ne suivons pas quelqu'un", a-t-il expliqué. "Honda fait du bon travail. Étape par étape, je pense qu'ils sont devenus plus forts qu'ils ne l'étaient. Mais le fait est que ce n'est pas comme si c'était quelque chose de tout nouveau sur la moto. Je pense que ce sont de petites choses, nous sommes en train d'en comprendre davantage sur comment piloter de nouveau la moto. Mais, oui, j'ai été impressionné lors des dernières courses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow , Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team , Team LCR
Type d'article Actualités