Márquez incapable de "soulever un verre d'eau" il y a deux semaines

Dans deux semaines, le pilote Honda sera en route pour la Malaisie afin de prendre part aux premiers essais de l'année. D'ici-là, il espère avoir pu reprendre le guidon d'une moto à l'entraînement.

Márquez incapable de "soulever un verre d'eau" il y a deux semaines

Marc Márquez a fait ce mercredi sa première apparition publique officielle depuis son opération de l'épaule droite, réalisée au mois de novembre. Après une pause hivernale intégralement dédiée au repos et à la récupération de cette intervention, le Champion du monde en titre a expliqué en marge de l'inauguration d'une exposition à Cervera, en Espagne, que retrouver son niveau physique s'avérait beaucoup plus compliqué que prévu.

Le pilote Honda est pourtant coutumier de ce type d'opération, lui qui a déjà été opéré l'an dernier du côté gauche, pour soigner un mal similaire, son épaule ayant tendance à se déboîter trop facilement après avoir été affaiblie dans une série de chutes. Cette année, l'intervention a cette fois été planifiée en prévention d'une dégradation comparable de l'épaule droite et elle a été réalisée un peu plus tôt, et pourtant les délais de récupération ont été allongés. Alors que la reprise est fixée dans un peu plus de deux semaines avec le test de Sepang, Márquez n'a toujours pas repris le guidon d'une moto depuis la fin des essais de Jerez le 26 novembre. Il espère pouvoir le faire avant de se rendre en Malaisie, sinon "cela ne servira pas à grand-chose de faire ces essais", estime-t-il.

Lire aussi :

"L'opération semblait a priori plus simple, mais le temps de récupération ne l'était pas. C'est la raison pour laquelle nous avons avancé la date de l'opération autant que possible, en donnant la priorité à ma récupération", explique-t-il. "Tout semblait plus simple, mais la récupération se révèle plus complexe, avec quelques difficultés. L'année dernière, j'avais été très juste pour les tests et cette année ce sera comparable. Ces deux dernières semaines j'ai progressé, mais avant l'Épiphanie [le 6 janvier] je n'étais pas du tout optimiste."

Cette semaine, Marc Márquez a dévoilé sur les réseaux sociaux une vidéo impressionnante qui permet de comparer la masse musculaire de chacune de ses deux épaules et de prendre la mesure de la perte subie en ce sens sur l'épaule droite. "Je fais deux heures de rééducation le matin et deux autres l'après-midi", précise-t-il. "Je dédie presque toute la journée à mon corps, pour l'améliorer en vue du test de Sepang, mais en gardant toujours en tête que la première course est au Qatar en mars et que les délais doivent être respectés."

 

"La récupération n'a pas été plus intense que l'année dernière, elle a été moins douloureuse mais plus difficile. On m'avait averti que lorsque l'on ouvre l'épaule, il y a beaucoup de nerfs et de muscles et que l'on peut toucher quelque chose qui pourrait affecter certains muscles très importants pour la mobilité et la force de l'épaule, et c'est ce sur quoi nous travaillons. Jusqu'à il y a deux semaines, je n'avais aucune force et je ne pouvais même pas soulever un verre d'eau. Mais ces derniers jours, le nerf a commencé à être stimulé et ça s'est beaucoup amélioré."

Une aubaine pour ses adversaires ?

Affaibli physiquement pour le moment, Márquez pourrait se trouver en difficulté s'il entame la saison avant d'être à nouveau en pleine possession de ses moyens, car il devra assurément faire face aux attaques de ses adversaires, qui tenteront d'en profiter. Mais le défenseur du titre n'a pas l'intention de se chercher d'excuses et il promet qu'il retrouvera toute sa combativité dès que son physique le lui permettra.

"Il est difficile pour le moment de savoir quel genre de saison nous aurons, mais quoi qu'il en soit l'épaule ne va me priver de rien", assure-t-il. "L'année dernière j'ai géré les essais pendant les trois ou quatre premières courses, mais j'espère que cette année j'irai mieux et que je pourrai aller à fond dès la première course. Ce sera une saison disputée. Gagner le titre a semblé facile l'année dernière, mais ça ne l'était pas et cette année mes adversaires vont sûrement progresser."

Lire aussi:

Voilà donc deux années consécutives que le pilote Honda doit renoncer à ses vacances pour se dédier à une opération importante et à une longue récupération. Pas simple lorsque l'on sort d'un championnat intense, et la déception était d’ailleurs évidente en novembre dernier lorsqu'il a réalisé qu'il devait une nouvelle fois renoncer à la pause qu'il attendait avec tant d'impatience. Mais sa force de caractère a vite repris le dessus.

"C'est précisément l'une des questions qu'a soulevées Alberto Puig quand on a parlé d'opérer mon épaule droite en novembre", admet-il. "Alberto analyse tout et lorsque nous avons rencontré les médecins, l'une des questions qu'il m'a posées a été de savoir si j'étais psychologiquement prêt à passer un autre hiver comme celui-ci. Si je veux réaliser mes rêves, c'est là que je touche aux sacrifices, aux priorités, et même si j'avais organisé mes vacances, j'ai dû tout annuler, car le sacrifice est la seule façon de continuer à me battre pour les titres."

partages
commentaires
Yamaha veut une moto 2020 qui facilite les bagarres

Article précédent

Yamaha veut une moto 2020 qui facilite les bagarres

Article suivant

Max Biaggi : un test MotoGP avec Aprilia n'a "jamais été planifié"

Max Biaggi : un test MotoGP avec Aprilia n'a "jamais été planifié"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021