MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Diaporama - La copie parfaite de Márquez au Sachsenring depuis 2010

partages
commentaires
Diaporama - La copie parfaite de Márquez au Sachsenring depuis 2010
Par :
9 juil. 2019 à 13:40

Il est l'homme à battre du Sachsenring, immanquablement en pole position et sur la plus haute marche du podium depuis... 2010, qui que soient ses adversaires et quelles que soient les conditions. Retour sur les succès allemands de Marc Márquez.

Lire aussi :

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

#1 2010 (Derbi, 125cc)

#1 2010 (Derbi, 125cc)
1/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

S'il avait signé de premières pole positions l'année précédente, 2010 est la saison des premiers succès de Marc Márquez en Championnat du monde. Et il ne fait pas dans la demi-mesure : au Sachsenring, il décroche son quatrième doublé pole-victoire consécutif. Son avance à l'arrivée ? 17"578...

#1 2010 (Derbi, 125cc)

#1 2010 (Derbi, 125cc)
2/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Parti en slicks sur une piste mouillée, Márquez grappille les places au fur et à mesure que le bitume s'assèche, jusqu'à déposséder Folger de la tête dans le septième tour. S'ensuit un duel contre l'un de ses grands rivaux de l'époque, Pol Espargaró, avant que celui-ci ne chute à trois tours de l'arrivée, en posant une roue sur l'herbe humide. Márquez gagne et, avant la pause estivale, il est un confortable leader en 125cc.

#2 2011 (Suter, Moto2)

#2 2011 (Suter, Moto2)
3/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En 2011, cette fois en catégorie Moto2, Marc Márquez s'impose face au local Stefan Bradl et à un Alex de Angelis alors lancé dans sa meilleure saison dans la catégorie.

#2 2011 (Suter, Moto2)

#2 2011 (Suter, Moto2)
4/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

L'Allemand signe le holeshot mais est rapidement dépossédé de la tête de la course par le rookie Márquez. De Angelis se mêle rapidement à la lutte, si bien qu'à dix tours de l'arrivée l'Espagnol n'est plus que troisième après une petite erreur. Finalement repassé aux commandes, Márquez clôt la course avec une avance bien moins conséquente que l'année précédente, mais reprend toutefois de précieux points à Bradl, leader du championnat.

#3 2012 (Suter, Moto2)

#3 2012 (Suter, Moto2)
5/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En 2012, revoici De Angelis, mais aussi Kallio et, jusqu'à sa chute dans le 11e tour, Iannone, un temps leader de la course. Résistant à ses deux adversaires restants après la sortie de scène de l'Italien, Márquez s'impose avec deux secondes de marge.

#3 2012 (Suter, Moto2)

#3 2012 (Suter, Moto2)
6/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Comme depuis 2010, le pilote espagnol est donc invaincu sur le Grand Prix d'Allemagne, qu'il s'agisse de la course ou des qualifications, lui qui compte déjà l'époque 21 victoires et 27 poles glanées en à peine plus de trois ans. Cette saison 2012 sera également celle de son sacre en Moto2.

#4 2013 (Honda, MotoGP)

#4 2013 (Honda, MotoGP)
7/20

Photo de: Repsol Media

L'histoire d'amour entre Márquez et le Sachsenring ne s'arrête pas avec son passage en MotoGP. Parti de la pole, l'Espagnol se fait passer par Rossi, Bradl (encore lui) et Aleix Espargaró à l'extinction des feux, mais le rookie n'a pas dit son dernier mot.

#4 2013 (Honda, MotoGP)

#4 2013 (Honda, MotoGP)
8/20

Photo de: Repsol Media

Après une première victoire à Austin, puis une période auréolée de "simples" podiums et marquée par sa lourde chute au Mugello, il retrouve le chemin de la première marche du podium en Allemagne, d'abord en prenant l'ascendant sur ses rivaux dans le sixième tour, puis en se détachant de Rossi et en résistant au retour de Crutchlow.

#5 2014 (Honda, MotoGP)

#5 2014 (Honda, MotoGP)
9/20

Photo de: Repsol Media

2014 est l'année de tous les superlatifs. Invaincu depuis le début de la saison, Marc Márquez augmente encore son avance au championnat lors du Grand Prix d'Allemagne en signant sa neuvième victoire consécutive.

#5 2014 (Honda, MotoGP)

#5 2014 (Honda, MotoGP)
10/20

Photo de: Repsol Media

La route pour parvenir au succès en Allemagne est pourtant tortueuse. Le pilote espagnol a beau avoir signé la pole, il change de moto après le tour de chauffe et s'élance de la voie des stands à l'instar de tous les concurrents placés sur les cinq premières lignes de la grille, sauf Bradl, déjà chaussé de pneus slicks malgré la récente averse. Márquez fond sur le leader en à peine six tours et s'échappe en tête, suivi par Pedrosa qui ne pourra toutefois pas l'arrêter.

#6 2015 (Honda, MotoGP)

#6 2015 (Honda, MotoGP)
11/20

Photo de: Repsol Media

Après trois chutes en huit courses, Márquez n'a signé qu'une victoire et n'occupe que la quatrième place du championnat lorsqu'il se présente sur le GP d'Allemagne 2015. Mais, une nouvelle fois, c'est son week-end : il domine toutes les séances et décroche, bien entendu, la pole et la victoire, s'imposant devant Pedrosa et Rossi. Il signe par ailleurs les records de la pole et du circuit.

#6 2015 (Honda, MotoGP)

#6 2015 (Honda, MotoGP)
12/20

Photo de: Repsol Media

Márquez ne cède (momentanément) du terrain qu'au départ de la course, où c'est Lorenzo qui prend l'avantage. Le Majorquin ne parvient toutefois pas à se détacher et, dans le cinquième tour, le futur vainqueur prend définitivement les commandes.

#7 2016 (Honda, MotoGP)

#7 2016 (Honda, MotoGP)
13/20

Photo de: Toni Börner

En 2016, Marc Márquez est encore et toujours au rendez-vous. Seulement, alors que la course débute sous la pluie, il se fait dépasser par Rossi, Petrucci et Dovizioso, qui animent les avant-postes pendant les premiers tours. En difficulté, il sort même de la piste et continue à perdre des places.

#7 2016 (Honda, MotoGP)

#7 2016 (Honda, MotoGP)
14/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Il sauve sa course en changeant de moto et, en dépit du fait qu'il descend jusqu'à la 14e place après son passage par la pitlane, il remonte comme un boulet de canon et s'impose avec plus de neuf secondes d'avance.

#8 2017 (Honda, MotoGP)

#8 2017 (Honda, MotoGP)
15/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Qu'il fasse beau, qu'il vente ou qu'il pleuve, on peut compter sur Marc Márquez pendant les qualifications du GP d'Allemagne. En 2017 encore, et malgré la menace Petrucci, l'Espagnol fait sienne la meilleure place sur la grille.

#8 2017 (Honda, MotoGP)

#8 2017 (Honda, MotoGP)
16/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

S'il tire profit de sa pole pour se placer en tête au départ, Márquez doit ensuite composer avec la grande forme de Folger, transcendé à domicile, qui le dépossède des commandes durant cinq tours. L'as des lieux récupère toutefois sa place favorite pour aller transformer, pour la huitième année consécutive, sa pole en victoire.

#9 2018 (Honda, MotoGP)

#9 2018 (Honda, MotoGP)
17/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Avec seulement 25 millièmes d'avance sur Danilo Petrucci, cette fois Márquez ne sauve la pole position que de justesse. En course, c'est d'abord à Jorge Lorenzo qu'il se heurte : alors au sommet de la vague avec Ducati, le Majorquin mène la course durant 12 tours.

#9 2018 (Honda, MotoGP)

#9 2018 (Honda, MotoGP)
18/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La gestion pneumatique est toutefois essentielle au Sachsenring et le #93 gère cela mieux que personne sur cette piste. Une fois passé en tête, il a filé sans demander son reste alors que Lorenzo s'effondrait, laissant Rossi et Viñales s'octroyer les places restantes sur le podium.

#10 2019 (Honda, MotoGP)

#10 2019 (Honda, MotoGP)
19/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

En 2019, Márquez s'est effondré à Austin malgré son statut de grandissime favori, mais il tient bon en revanche sur son autre piste fétiche et signe un dixième succès consécutif, ainsi qu'une dixième pole position au Sachsenring.

#10 2019 (Honda, MotoGP)

#10 2019 (Honda, MotoGP)
20/20

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Aucun de ses adversaires ne peut véritablement rivaliser, et parmi les plus proches ils sont deux (Rins et Quartararo) à chuter en course. Le troisième, Viñales, parvient à terminer en position de dauphin du #93, qui se paye toutefois le luxe de gérer sa course et de doser son attaque pour maîtriser l'usure des pneus.

Article suivant
Rossi : La retraite ? "Quand je n'aurai plus envie, ce sera assez clair"

Article précédent

Rossi : La retraite ? "Quand je n'aurai plus envie, ce sera assez clair"

Article suivant

Quand les pilotes stressent ou déçoivent en passant leur permis !

Quand les pilotes stressent ou déçoivent en passant leur permis !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2 , Moto3
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa