Márquez – "J'aurais dû me montrer plus patient"

Troisième saison en MotoGP et première défaite pour Marc Márquez. Capable de battre le record du plus jeune Champion du Monde en catégorie reine puis d'atomiser sa deuxième saison en enchaînant dix victoires, l'Espagnol a marqué le pas cette année.

Avec six abandons à son actif, tous sur chute, il a perdu de gros points qui l'ont éloigné de la bagarre pour le titre, une lutte de haut vol qui a opposé jusqu'à la dernière manche Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, tous deux au sommet de leur art.

"Au final, je pense que mon erreur, là où j'ai fauté, ce furent les premières courses," juge le pilote Repsol Honda au site PecinoGP, alors que sa moto se montrait trop brusque en début de saison. "Pendant les six premières courses (les sept premières, à vrai dire, ndlr), la moto n'était pas comme je le voulais, ça n'allait pas vraiment bien et c'est là que j'ai fait une erreur. J'aurais dû me montrer plus patient, parce que tous ces scores vierges ont fait dégringoler mon année."

Une fois que l'équipe officielle Honda est revenue à l'ancien châssis de la RC213V et que le travail sur l'électronique a adouci le caractère de la machine, les performances de Marc Márquez se sont améliorées. "Passées ces [sept] courses, j'ai eu une assez bonne année," souligne-t-il. "A partir des Pays-Bas, j'ai plus ou moins été en mesure de me battre pour le titre, mais pour alors j'avais 75 points de retard (74, ndlr) et les récupérer sur Rossi et Lorenzo, c'est difficile."

S'il a pu récupérer quelques points, ce déficit mathématique a poussé l'Espagnol à multiplier sa prise de risques, ce qui lui a valu d'autres chutes durant la seconde moitié de la saison. Au final, c'est avec 88 unités de retard sur le Champion du Monde qu'il a conclu son année, au troisième rang du classement général.

"En 2013 et 2014, tout se passait bien, ce n'était que "Marc détruit tout le monde" mais je me disais : "Attention, il va sûrement y avoir une année qui va nous coûter." Parce qu'on parle du Championnat du Monde, avec d'excellents pilotes, et il est difficile de toujours maintenir ce niveau des deux premières saisons," rappelle-t-il, admettant : "J'ai peut-être fait une erreur pendant la pré-saison, on est parti dans la mauvaise direction."

"La conclusion c'est que j'ai appris beaucoup de choses, pas seulement en piste mais aussi techniquement. Parce que quand vous affrontez une période comme celle que l'on vient de connaître, vous êtes complètement impliqué et vous apprenez beaucoup de choses," ajoute le pilote espagnol. "C'est une expérience. Le championnat est très long et un mauvais départ ne signifie pas que ça se passera mal toute la saison, mais il faut être patient."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités