Dream team Honda ? "Ce sont les résultats qui comptent", rappelle Márquez

partages
commentaires
Dream team Honda ?
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
24 janv. 2019 à 15:18

Des résultats sinon rien, tel pourrait être le mot d'ordre de Márquez pour 2019, l'Espagnol n'ayant pas l'intention de se laisser étourdir par le qualificatif de "dream team" que l'on attribue à son association avec Lorenzo. Loin d'être rassasié, le numéro 93 compte bien poursuivre sur sa lancée en visant de nouveau le titre cette saison.

Honda a donné la réplique à Ducati mercredi en procédant à son tour à la présentation de son équipe pour la saison 2019. L'occasion d'apercevoir Jorge Lorenzo sous ses nouvelles couleurs, réuni pour la première fois dans la même formation que Marc Márquez.

Sur le papier, l'association des deux Espagnols est alléchante, mais elle engage surtout l'équipe à obtenir des résultats en 2019, sans quoi il sera difficile de parler de réussite. "Il faut viser des poles, des victoires et le titre, sinon ce sera un échec", confirme Márquez. "On parle ici de dream team, mais ce sont les résultats qui comptent, donc il faut faire en sorte de pouvoir fêter quelque chose à la fin de l'année."

Lire aussi :

Alors que les dernières machines de chez Honda étaient faites sur-mesure pour Márquez, les qualités de metteur au point de Lorenzo pourraient battre en brèche le développement futur de la RC213V de 2019. Le Champion du monde en titre n'est toutefois pas inquiet de possibles avis divergents avec son nouveau coéquipier quant aux futures directions techniques à donner à la moto. 

"Je pense que cela ne va pas être un problème, car quand nous avions Dani [Pedrosa] dans le garage, il avait déjà un style de pilotage complètement différent et le HRC avait le potentiel pour suivre deux façons différentes de faire progresser la moto", assure Márquez. "Au final, quand vous roulez vite, que vous vous battez pour les derniers dixièmes, tous les pilotes demandent la même chose. Que ce soit moi, Jorge ou Cal [Crutchlow], nous avons tous plus ou moins les mêmes problèmes, dans les mêmes domaines."

Plus que de renforcer un développement déjà optimal, l'enjeu du recrutement de Lorenzo chez Repsol Honda sera sans doute de fournir une nouvelle source de motivation à Márquez, si cela était vraiment nécessaire, en lui proposant un défi d'envergure face à un triple Champion du monde détenant l'une des plus solides expériences du plateau.

Lire aussi :

"Il est très professionnel, a beaucoup d’expérience", reprend le numéro 93. "Il a vécu différentes situations chez Yamaha et Ducati et il a terminé en haut. Il sait très bien ce qu’il a à faire. Il faut qu’il arrive le plus préparé possible pour rendre les choses difficiles. Nous sommes coéquipiers, mais en piste nous serons rivaux tout en ayant le respect lié au coéquipier."

Continuer de grossir le palmarès de Repsol Honda

La présentation de l'équipe était aussi l'occasion de célébrer l'entrée dans la 25e année de la collaboration de Honda avec Repsol. Aux côtés des "anciens", Mick Doohan et Álex Crivillé, et du petit nouveau, Jorge Lorenzo, le tenant du titre, Marc Márquez, était bien sûr au cœur de la présentation, tout heureux de poursuivre l'Histoire débutée entre Repsol et Honda en 1995 et désireux d'en augmenter le palmarès déjà nourri.

"Faire partie de la famille Repsol est un privilège, car mes idoles en faisaient partie quand j'étais petit et que je les regardais dans mon canapé. Il y avait ces couleurs et j'avais envie d'être là", a ainsi déclaré le numéro 93. "C'est un privilège que d'avoir pu commencer à travailler et collaborer avec eux, de recevoir leur soutien dès le championnat espagnol. Vingt-cinq ans... j'étais à peine né quand ça a commencé ! Maintenant c'est moi qui suis là, et je peux contribuer à l'obtention de nouveaux titres et au prolongement de cette formidable histoire. C'est incroyable !"

La contribution de Márquez s'élève pour l'heure à cinq titres acquis en six saisons passées en MotoGP. Mais face à un tel succès, le tenant du titre commencerait-il à être blasé, et pourquoi pas à devenir sensible aux sirènes d'autres équipes ? Peu vraisemblable quand on l'entend parler.

"Dès que j'ai été en Moto2, j'ai voulu être dans l'équipe Repsol", reprend-il. "J'avais d'autres offres en 2012 au moment de rejoindre le MotoGP, mais je voulais rejoindre Repsol et remporter le titre avec eux. Beaucoup de journalistes me demandent si je vais changer d'équipe, mais je leur réponds que je n'ai pas de raison de changer, c'est une grande famille. Dans la relation que nous avons avec Honda, avec Repsol, tout se passe bien, et c'est bien d'avoir les mêmes objectifs et d'essayer de les atteindre ensemble chaque année."

Lire aussi :

Preuve de son envie de demeurer chez Repsol Honda, Márquez a prolongé son contrat avec son équipe de cœur pour deux saisons supplémentaires, ce qui liera leur destin respectif au minimum jusque fin 2020. "Je suis motivé chaque jour, je me sens entouré, aussi bien par Honda que par Repsol et c’est le plus important pour un pilote : se sentir valorisé dans une usine si grande. Je suis en plein rêve et je veux continuer de rêver les prochaines années."

Son nouveau coéquipier a, lui, changé d'équipe à l'intersaison après deux années passées chez Ducati. Les deux hommes apparaissent pour le moment diminués. Lorenzo a été opéré pas plus tard que lundi d'une fracture du scaphoïde, et sera absent des premiers essais à Sepang, alors que Márquez se remet encore de son opération de l'épaule réalisée début décembre.

Avec Charlotte Guerdoux

Article suivant
Le numéro 69 va être retiré des Grands Prix en hommage à Nicky Hayden

Article précédent

Le numéro 69 va être retiré des Grands Prix en hommage à Nicky Hayden

Article suivant

La confiance de Honda a "changé la carrière" de Lorenzo

La confiance de Honda a "changé la carrière" de Lorenzo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Présentation Repsol Honda
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck