Márquez : "Je ne pense pas avoir fait quelque chose de totalement fou"

S'il a tenté d'aller s'excuser auprès du Docteur après la course, le pilote espagnol estime aussi qu'il faut garder à l'esprit les conditions de piste qui ont pu mener à l'accident entre les deux hommes.

Márquez : "Je ne pense pas avoir fait quelque chose de totalement fou"
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, quittent la grille
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team et d'autres pilotes quittent la grille

Même si les répercussions de son accident du jour sont encore pour l'heure difficilement mesurables, Marc Márquez n'a sans doute pas réalisé en Argentine la course la plus propre de sa carrière, loin s'en faut.

Le numéro 93 a en effet été pénalisé à trois reprises au cours de cette deuxième manche de l'année, d'abord après avoir regagné son emplacement sur la grille après avoir tenté de redémarrer – avec succès – sa Honda à la poussette.

Un Márquez trois fois pénalisé

Une première sanction sous forme de ride-through qui l'a fait dégringoler dans la hiérarchie et a conditionné le reste de sa course et les événements qui ont suivi. Reparti 19e devant Bautista, Márquez a alors été l'auteur d'une remontée au mieux très agressive, au pire cavalière, dont un certain nombre d'autres pilotes ont été victimes, à commencer par Aleix Espargaró, ce qui lui a valu de devoir rétrograder d'une position en pleine épreuve.

Mais la manœuvre de trop est intervenue en fin de course, lorsque le Champion en titre est entré en contact avec Valentino Rossi dans l'avant-dernier virage. Un accident que l'intéressé a tenté d'expliquer après coup en évoquant les conditions de piste piégeuses sur le circuit de Termas de Río Hondo.

"Je ne pense pas avoir fait quelque chose de totalement fou", s'est-il ainsi défendu. "Vous devez comprendre comment étaient les conditions de piste. Sur ma trajectoire c'était bien sûr sec, mais j'ai roulé sur une flaque d'eau, j'ai bloqué l'avant et relâché les freins. D'accord, il y a eu contact, j'ai essayé de tourner, et lorsque j'ai vu qu'il avait chuté, j'ai juste essayé de dire que j'étais désolé. Si vous vérifiez, Zarco avec Dani [Pedrosa], Petrucci avec Aleix [Espargaró]… aujourd'hui, c'était très difficile, mais je me suis donné à 100%. Ce fut bien sûr un dimanche compliqué."

Des excuses vaines

Trop conscient que cet accident rappelle de douloureux souvenirs et des épisodes pas si lointains entre les deux hommes, Márquez a bien tenté d'aller s'excuser, certes devant les caméras, sitôt la course terminée en se rendant dans le box Yamaha, mais s'est vu refuser l'approche du numéro 46 par l'équipe aux trois diapasons.

Une fin de non-recevoir dont l'Espagnol ne prend pas ombrage et dont il assure qu'elle ne l'empêchera pas de dormir sur ses deux oreilles. "Pour parler franchement, cela m'est égal, je me concentre juste sur mes objectifs et sur ce qui s'est passé", a-t-il asséné suite aux événements. "Bien sûr aujourd'hui, j'ai fait quelques erreurs, certaines d'entre elles me restent à l'esprit, certaines provenaient de la Direction de course et d'autres de moi, et je le reconnais. Je vais essayer de progresser pour l'avenir."

Alors que Rossi a accusé le pilote Honda de faire peu de cas de ses adversaires et de leur sort en cas de combat rapproché, Márquez s'est défendu d'un tel état d'esprit. "Bien sûr que je suis déçu. Dans ma carrière, j'ai jamais été tout droit dans un autre pilote en pensant qu'il allait chuter", assure-t-il. "J'essaie toujours d'éviter cela bien sûr, parfois vous dépassez, et parfois c'est serré, parfois c'est limpide. Aujourd'hui, ce qui s'est passé avec Valentino, c'était une erreur, conséquence des conditions de piste, car j'ai bloqué l'avant. Mais pour ma carrière, ce qu'il dit est faux, je pense."

Reste que l'accrochage entre les deux hommes ne devrait pas rester sans suite, et donner lieu à d'autres développements dans les prochains jours.

partages
commentaires
Rossi : Márquez "a détruit notre sport"

Article précédent

Rossi : Márquez "a détruit notre sport"

Article suivant

Miller : "C'était juste le chaos partout"

Miller : "C'était juste le chaos partout"
Charger les commentaires
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021