Essais Buriram - J2 : Márquez meilleur temps pour son anniversaire

partages
commentaires
Essais Buriram - J2 : Márquez meilleur temps pour son anniversaire
Par : Willy Zinck
17 févr. 2018 à 10:41

Le Champion en titre s'est offert le meilleur temps en guise de cadeau d'anniversaire, alors qu'il fête aujourd'hui ses 25 ans. Il devance son coéquipier Dani Pedrosa ainsi qu'un Jack Miller qui n'en finit plus de surprendre.

Marc Márquez, Repsol Honda Team
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jack Miller, Pramac Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Petrucci and Tito Rabat, Avintia Racing
Álex Rins, Team Suzuki MotoGP
La moto d'Álex Rins, Team Suzuki MotoGP
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Andrea Iannone et Andrea Dovizioso
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Álvaro Bautista, Aspar Racing Team
Álvaro Bautista, Aspar Racing Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing

Finie la première prise de contact, et place aux choses sérieuses aujourd'hui sur le circuit de Buriram avec la deuxième journée d'essais officiels sur le circuit thaïlandais, qui accueille pour la première fois de son Histoire le MotoGP.

Comme hier, c'est dans une véritable fournaise que les pilotes ont dû évoluer ce samedi, avec une température ambiante flirtant facilement avec les 40°C. Il semble ainsi que les essais hivernaux n'ont jamais aussi mal porté leur nom.

Ces conditions extrêmes n'ont cependant pas dérangé les Honda de s'affirmer encore un peu plus comme des valeurs dominantes en ce début d'année. Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, Marc Márquez s'est adjugé le meilleur temps de cette deuxième journée grâce à une amélioration de dernière minute qui lui a permis de passer sous la barre des 1'30, en 1'29"969, et battre ainsi sur le fil son coéquipier Pedrosa.

L'essentiel du programme d'essais de la marque à l'aile dorée a été dédié à l'évaluation d'un nouveau carénage, encore jamais testé jusqu'ici. Et autant dire que l'équipe Championne du monde en titre avance ses pions à visage découvert, les nouveaux éléments aérodynamiques étant clairement visibles sur l'avant de moto avec des excroissances noires facilement repérables par-dessus la livrée officielle Repsol.

 

S'il est de plus en plus évident qu'il faudra compter sur les RC213V cette année, il en va de même pour les Ducati. Mais de façon inattendue c'est une GP17 qui s'est affirmée en position de première opposante aux RC213V officielles, avec Jack Miller de nouveau scintillant au cours de cette journée.

Miller, pour l'instant meilleur représentant de Ducati 

L'Australien est ainsi le premier pilote Ducati dans la hiérarchie, une performance d'autant plus remarquable qu'il ne dispose pas des nouveaux carénages fournis par le constructeur de Bologne, censés apporter plus de stabilité et conditionner de meilleure manière le flux d'air autour de la moto. 

Il devance ainsi la première Yamaha, celle de Maverick Viñales. Le numéro 25 est longtemps resté dans l'ombre aujourd'hui, bloqué au-delà du top 10, avant de trouver la clé en fin de journée pour empocher la quatrième place, juste devant Johann Zarco.

Son coéquipier Valentino Rossi a pour sa part eu moins de succès, et doit se contenter de la 14e place. Plus que jamais, les pensionnaires de la marque aux trois diapasons ont focalisé leurs efforts sur l'équilibre de la M1, et ont travaillé d'arrache-pied pour éradiquer les problèmes de traction encore et toujours présents sur la machine japonaise dans sa version 2018.

Zarco, lui, a persisté ce samedi avec le châssis 2016 de la M1 et le nouveau carénage fourni par Yamaha. Marqué par la chaleur thaïlandaise, le Français a terminé à une belle cinquième place, devant la première GP18, pilotée par Danilo Petrucci, qui a à son tour étrenné les trois carénages apportés par Ducati à Buriram.

Les deux pilotes officiels du constructeur italien ferment quant à eux le top 10, Andrea Dovizioso devançant Jorge Lorenzo. Les deux hommes ont travaillé aujourd'hui sur des améliorations apportées au châssis de la GP18. 

À noter que Honda et Ducati n'ont cependant pas l'apanage des nouveautés aérodynamiques à Buriram, Suzuki aussi, et le constructeur d'Hamamatsu a d'ailleurs attendu cette deuxième journée pour dévoiler son innovation technique.

 

On a d'abord craint le pire, Andrea Iannone et Álex Rins partant tous deux à la faute sitôt en piste, mais les deux hommes ont par la suite rassuré en assurant leurs positions dans le top 10, l'Espagnol, septième, devançant comme la veille l'Italien, 11e. Les deux Suzuki encadrent le pilote le plus rapide de la veille, Cal Crutchlow, moins en verve aujourd'hui et huitième à l'issue de la journée. 

 

Plus bas dans la hiérarchie, Tito Rabat obtient le 12e temps, bien aidé dans sa tâche par le test du carénage 2017 de Ducati, devant Álvaro Bautista et donc Rossi.

Il faut ensuite descendre au 15e rang pour rencontrer le premier rookie, qui est de nouveau Takaaki Nakagami. Le Japonais devance le premier pilote KTM, Bradley Smith, alors qu'il faut descendre au 19e rang pour retrouver Mika Kallio, qui a pu reprendre la piste aujourd'hui après sa lourde chute hier, mais ne s'est pas pour autant montré à son avantage.

Du côté d'Aprilia, après une première journée marquée par des problèmes de freins mais aussi d'électronique, ainsi que par la casse d'un moteur sur la RS-GP de Scott Redding, cela reste la soupe à la grimace.

Aleix Espargaró ne figure en effet qu'à la 17e place, alors que son nouveau coéquipier anglais est quant à lui 20e, à plus d'une seconde et demie du rythme de tête. Il est cependant important de souligner que les deux hommes, s'ils disposent bien du châssis 2018 usiné par Noale, doivent encore se contenter d'une simple évolution du bloc propulseur de 2017, dont la livraison de la version 2018 n'est pas prévue avant les derniers essais au Qatar, début mars.

Les Aprilia en difficulté

Entre les deux pilotes Aprilia se situe Franco Morbidelli, 18e. Le Champion Moto2 en titre reste très loin dans le classement pour le moment, mais continue vaillamment son adaptation au MotoGP. Son résultat du jour est toujours mieux que son coéquipier Tom Lüthi, qui peine encore à s'inscrire dans le bon tempo et n'occupe que la 22e et antépénultième place, toujours handicapé par le retard engendré par son forfait lors des essais de novembre.

Enfin, s'il n'occupe que l'avant-dernière position, Hafizh Syahrin a réalisé des progrès chronométriques notoires aujourd'hui. En effet, alors qu'il accusait plus de 2"3 de débours sur le leader hier, le Malaisien a déjà trouvé plus de trois dixièmes de seconde, et devance même un Xavier Siméon sans doute encore sonné par son rude accident de la veille, et qui ferme la marche.

Essais Buriram - MotoGP - Jour 2

Pos.PiloteMotoChrono/Écart
1
 Marc Márquez Honda 1:29.969
2
 Dani Pedrosa Honda 0.158
3
 Jack Miller Ducati 0.216
4
 Maverick Viñales Yamaha 0.305
5
 Johann Zarco Yamaha 0.391
6
 Danilo Petrucci Ducati 0.398
7
 Álex Rins Suzuki 0.477
8
 Cal Crutchlow Honda 0.521
9
 Andrea Dovizioso Ducati 0.525
10
 Jorge Lorenzo Ducati 0.760
11
 Andrea Iannone Suzuki 0.806
12
 Tito Rabat Ducati 0.886
13
 Álvaro Bautista Ducati 0.914
14
 Valentino Rossi Yamaha 0.919
15
 Takaaki Nakagami Honda 0.932
16
 Bradley Smith KTM 1.144
17
 Aleix Espargaró Aprilia 1.161
18
 Franco Morbidelli Ducati 1.216
19
 Mika Kallio KTM 1.629
20
 Scott Redding Aprilia 1.668
21
 Karel Abraham Ducati 1.692
22
 Thomas Lüthi Honda 2.025
23
 Hafizh Syahrin Yamaha 2.029
24
 Xavier Siméon Ducati 2.298

Prochain article MotoGP
Crutchlow dans la droite lignée des essais de Sepang jusqu'ici

Article précédent

Crutchlow dans la droite lignée des essais de Sepang jusqu'ici

Article suivant

S'il veut viser le titre, Viñales "doit avoir une moto pour lui"

S'il veut viser le titre, Viñales "doit avoir une moto pour lui"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de février à Buriram
Catégorie Samedi
Lieu Chang International Circuit
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé d'essais