Essais Montmeló - Márquez meilleur temps sur le fil

partages
commentaires
Essais Montmeló - Márquez meilleur temps sur le fil
Par : Willy Zinck
18 juin 2018 à 18:09

L'Espagnol ne s'est peut-être pas imposé dimanche en Catalogne, il repart néanmoins de Montmeló avec comme lot de consolation le meilleur temps des essais post-course, et l'assurance de la pertinence de ses nouvelles pièces.

À peine le septième chapitre de cette saison 2018 clos dimanche en Catalogne sur une victoire de Jorge Lorenzo que la grande majorité du plateau MotoGP a dû remettre l'ouvrage sur le métier ce lundi pour la deuxième journée d'essais post-course de l'année après celle de Jerez.

Tout le monde a donc répondu présent à l'exception de l'équipe officielle Ducati. Et c'est Johann Zarco qui s'est montré le plus prompt pour prendre les devants durant la première heure de roulage, avant de se faire déloger de la première place par Andrea Iannone. L'Italien a affiché sur sa Suzuki un rythme bien plus intéressant ce lundi qu'hier lors de la course, lorsqu'il n'a pu se maintenir aux avant-postes pour glisser progressivement dans la hiérarchie.

Du progrès chez Suzuki après un dimanche difficile

Preuve de la plus grande aisance du numéro 29, celui-ci s'est maintenu en tête durant la majeure partie de la journée, confirmant en piste le bien-fondé du nouveau châssis récemment étrenné par le constructeur japonais et sur lequel il s'est à nouveau penché aujourd'hui. Selon les dires du pilote transalpin, ce châssis − déjà adopté par Rins − apporterait une meilleure stabilité en sortie de virage, un point négatif dont il a souffert jusqu'ici cette saison.

La référence de 1'39"020 de Iannone n'aura finalement pas survécu à une dernière attaque de Marc Márquez, portée dans la toute dernière minute de cette journée d'essais. Celui qui a terminé deuxième de la course dimanche a notamment travaillé sur l'aérodynamique de sa machine et s'est fait remarquer en évoluant au cours de la journée sur un prototype qui se veut une évolution de la RC213V actuelle. Malgré une petite chute, le pilote Honda en termine en tête, plus rapide d'un peu plus d'un dixième par rapport à Iannone (1'38"916, seul chrono sous la barre des 1'39).

Bike of Marc Marquez, Repsol Honda Team

La première Ducati, une GP17 de l'équipe satellite Avintia et pilotée par Tito Rabat, s'est portée à la troisième place finale du jour. L'Espagnol, qui a travaillé sur les suspensions de sa Desmosedici, fait partie de ceux qui ont bouclé plus de 80 tours aujourd'hui. Danilo Petrucci, quatrième, aurait sans doute pu faire mieux, mais une lourde chute dans le virage 9 en début d'après-midi a mis un terme à son roulage et il a au final réalisé une petite quarantaine de tours.

Deux simulations de course pour Zarco

En cinquième position, on retrouve Johann Zarco, auteur de 72 tours sur l'ensemble de la journée et de deux simulations de course. Le Français, qui ne disposait pas de nouvelles pièces et s'est essentiellement intéressé à ses réglages, devance Cal Crutchlow, qui a quant à lui concentré son travail sur l'aérodynamique, mais aussi les suspensions ainsi que l'électronique. Dani Pedrosa, qui suit l'Anglais dans le classement du jour, a pour sa part été victime d'une chute, mais il repart avec des enseignements utiles sur la géométrie de sa machine.

Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Le top 10 est complété par Álex Rins, Maverick Viñales et Jack Miller. Ce dernier s'est concentré sur le freinage de sa monture, pour rendre le comportement global de celle-ci plus doux.

Pour Viñales, qui a de nouveau rencontré des difficultés ce week-end, et notamment en début de course où il ne parvient pas à afficher un rythme suffisant, l'impératif était de travailler avec le réservoir plein. Son coéquipier chez Yamaha, Valentino Rossi, 14e aujourd'hui, s'est pour sa part dit déçu de l'absence de nouveautés notables sur la M1.

Le numéro 46 fait néanmoins partie des pilotes qui ont pu tester le nouveau pneu proposé par Michelin ce lundi et destiné à apporter plus de support à l'avant, un produit qui lui a plu.

Au-delà du top 10, on retrouve les pilotes Aprilia, avec Aleix Espargaró en fer de lance, en 11e position. L'Espagnol et Scott Redding ont travaillé tous les deux sur leur moto de course en vue d'en améliorer le rythme.

Enfin, KTM a continué à faire rouler ses trois pilotes présents en Catalogne (Mika Kallio effectuait sa deuxième wild-card de la saison ce week-end). Pol Espargaró est malheureusement parti à la faute dans le courant de la journée alors qu'il évoluait sur une épure de ce qui devrait être la RC16 de 2019. Dans l'ensemble, les trois hommes ont également travaillé sur le moteur et le châssis de leur machine. 

 Barcelone - Test post-course

PosPiloteMotoTemps/écartsTrs
1  Marc Márquez Honda 1:38.916 88
2  Andrea Iannone Suzuki 0.104 37
3  Tito Rabat Ducati 0.446 82
4  Danilo Petrucci Ducati 0.572 41
5  Johann Zarco Yamaha 0.618 72
6  Cal Crutchlow Honda 0.811 61
7  Dani Pedrosa Honda 0.822 77
8  Álex Rins Suzuki 0.877 83
9  Maverick Viñales Yamaha 0.881 85
10  Jack Miller Ducati 0.883 52
11  Aleix Espargaró Aprilia  0.999 56
12  Franco Morbidelli Honda 1.088 70
13  Hafizh Syahrin Yamaha 1.192 42
14  Valentino Rossi Yamaha 1.208 58
15  Bradley Smith KTM  1.546 77
16  Takaaki Nakagami Honda 1.625 88
17  Pol Espargaró KTM 1.805 49
18  Scott Redding Aprilia  1.816 62
19  Xavier Siméon Ducati 2.229 74
20  Thomas Lüthi Honda 2.291 82
21  Sylvain Guintoli Suzuki 2.400 62
22  Mika Kallio KTM  3.060 16
Article suivant
Grosse chute pour Petrucci au test de Barcelone

Article précédent

Grosse chute pour Petrucci au test de Barcelone

Article suivant

Márquez teste une évolution de la Honda et y voit du positif

Márquez teste une évolution de la Honda et y voit du positif
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de juin à Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Willy Zinck