Márquez : 67 points d'avance mais Ducati a la meilleure moto

partages
commentaires
Márquez : 67 points d'avance mais Ducati a la meilleure moto
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
11 sept. 2018 à 07:30

Même s'il s'est assagi et sait quand attaquer et quand rester en position d'observateur sous contrôle de la situation, Marc Márquez estime que la meilleure manière d'éviter les erreurs est de viser victoires et podiums.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Second derrière un Andrea Dovizioso qu'il n'a vu que lorsque l'Italien l'a dépassé depuis la quatrième place de la grille dans le premier tour, et sans sensations suffisantes pour se sentir capable de prétendre à la victoire, Marc Márquez était satisfait de rallier l'arrivée crédité de 20 points, dimanche.

Le pilote espagnol admet qu'il n'a pas pensé qu'il pourrait conclure la journée sur la première marche du podium en cours d'épreuve et qu'il lui était déjà difficile de rester dans la roue d'un Lorenzo qui a finalement tant poussé en fin de course qu'il est lui-même parti à la faute.

"Non, je me suis dit que j'allais rester avec [Lorenzo] au cas où l'on arrive [sur Dovizioso] et que Jorge essaie quelque chose me permettant d'en tirer un avantage", a avoué le Champion en titre à l'arrivée. "D'accord, nous nous sommes battus trois-quatre tours parce que j'étais agressif, mais quand je les suivais, je perdrais trop et devais compenser."

Lire aussi :

D'une manière générale, Márquez se positionne comme un outsider pour les dernières épreuves de la saison et juge qu'il n'a pas le matériel le plus performant intrinsèquement de la grille.

"Les [pilotes Ducati] sont très, très forts en seconde moitié de saison : les 67 points d'avantage sont à gérer. S'ils reprennent cinq points sur les six dernières courses, alors, pas de problème !" calcule-t-il, après avoir cédé la victoire à l'un ou l'autre des pilotes de Borgo Panigale sur les trois derniers Grands Prix. "Heureusement que Ducati s'est réveillé tard − j'espère qu'il est [trop] tard. Mais ce n'est pas seulement la moto, les pilotes augmentent aussi leur niveau. Mais ça va, car c'est aussi un signal d'alarme pour l'année prochaine."

Reste que même s'il est évidemment simple de penser à faire l'épicier jusqu'au terme de la saison, Márquez ne peut constater qu'une chose : "Pour accroître mon avance au championnat, la meilleure façon, c'est de continuer à gagner. Quand on va vite, en général, on peut voir que c'est fluide sur la moto. Aujourd'hui, je pilotais vite, mais je me battais."

"J'en veux plus, plus et encore plus !" poursuit-il au micro de BT Sport. "Nous n'avons pas gagné sur les dernières courses, mais nous avons atteint notre objectif qui est d'accroître notre avance [en tête du championnat]. Nous sommes arrivés avec 59 [points d'avance], nous partons avec 67, donc nous sommes sur la bonne voie."

Attaquer pour défendre

Interrogé par un journaliste sur le moment auquel il "recommencerait" à essayer de grimper sur la première marche du podium, Márquez n'a pu réprimer un éclat de rire.

"Je pousse chaque week-end ! J'ai poussé en Autriche jusqu'au dernier tour, j'ai poussé ici [à Misano], à Brno… mais en contrôlant. Chaque jeudi, on pense qu'on va gagner la course puis on voit ; ma mentalité c'est d'attaquer pour défendre, mais je ne peux pas faire une erreur stupide : il faut gérer."

"J'ai de l'expérience, maintenant, il veut me faire faire une faute", a-t-il continué, en jetant un œil à Andrea Dovizioso. "J'ai essayé de gérer et je pousserai encore en Aragón. Et si l'on ne peut pas gagner, il faut signer le podium. C'est ma façon de faire. Je suis heureux, on va se rendre maintenant en Aragón, qui est un circuit que j'aime."

Lire aussi :

Alors que Honda participait lundi au test de Misano, le Champion du monde en titre espère trouver encore des manières de progresser pour les six dernières courses de la saison. "Ducati a testé là-bas [en Aragón] et ils étaient rapides", prévient-il. "Ducati est désormais rapide partout mais nous allons essayer de l'être plus qu'eux et de nous battre ; une nouvelle fois, l'objectif est la bataille pour le podium."

Et de conclure en analysant la situation des forces et faiblesses de la Honda face à la Ducati : "Comme l'a dit Dovi, c'est dur à comprendre car l'herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin et comme on ne pilote pas la moto [de l'adversaire], on ne peut pas savoir. Mais ce que j'ai vu, sur les quatre-cinq premières courses, j'avais la meilleure moto. Mais maintenant, c'est la Ducati, même s'il y a toujours des compromis à chaque fois."

Prochain article MotoGP
Pedrosa va rejoindre KTM en 2019

Article précédent

Pedrosa va rejoindre KTM en 2019

Article suivant

Trois constructeurs restent à Misano pour un test

Trois constructeurs restent à Misano pour un test
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie Course
Lieu Misano
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Actualités